Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



29/07/2012 - 19:05
        

Paris Tribune fête le 29 juillet, date anniversaire de la Liberté de la Presse

La loi du 29 juillet 1881 fonde la liberté de la presse.



Paris Tribune vous révèle les détails de la réhabilitation post mortem de Charles Baudelaire qui a été traduit en justice et condamné le 20 août 1857, pour certains poèmes de son oeuvre "Les Fleurs du Mal".



Avec la publication sur Paris Tribune des archives du procès en réhabilitation de Charles Baudelaire, le journal sur internet Paris Tribune fête le 29 juillet, date anniversaire de la Liberté de la Presse. Baudelaire et ses éditeurs réhabilités : c’est la liberté de créer protégée.

La liberté de la presse est protégée par la loi du 29 juillet 1881.
C’est l’une des lois les plus remarquables de la IIIème République. Elle est l’une des pierres angulaires des libertés publiques.

Paris Tribune, journal libre et indépendant, revendique et exerce cette liberté. Lecteurs vous appréciez son ton parfois persifleur et très parisien. Merci, car il n’existe pas de journal libre sans le soutien d’un public.

Paris Tribune, journal d’information et d’analyses critiques, ne cède pas aux pressions. Lecteurs vous le savez, il n’existe pas de presse libre sans courage.

En 1857, Charles Baudelaire et ses éditeurs sont poursuivis et condamnés par le tribunal correctionnel de la Seine. La poésie est asservie.

En 1949, sous l’impulsion de la Société des Gens de Lettres, un procès devant la Cour de Cassation réhabilite Charles Baudelaire et ses éditeurs. C’est la protection effective de la liberté de créer, d’écrire et de publier.

Certes, un débat est légitime sur la démarche artistique. Peut-elle s’inscrire dans l’outrage et dans le scandale par pure provocation ? Peut-elle avoir pour objet ou pour effet de blesser des consciences sans encourir le rappel de limites pour le maintien de la cohésion de la société ? (cf. article sur le spectacle Golgota Picnic )

La vérité n’est pas intemporelle.

Aujourd’hui, la totalité de l’œuvre littéraire de Charles Baudelaire est librement imprimée en France grâce à l’arrêt de la Cour de Cassation du 31 mai 1949.

Paris Tribune vous révèle les détails de la réhabilitation post mortem de Charles Baudelaire :
- Archives du procès en réhabilitation de Charles Baudelaire : le rapport du Conseiller à la Cour de Cassation.
- Révision du procès Baudelaire : les réquisitions du Procureur.
- Procès en réhabilitation de Charles Baudelaire : l'arrêt de la Cour de Cassation.
- 29 juillet date anniversaire de la Liberté de la Presse : Sapho mise aux enchères, citée dans le poème "Lesbos" de Charles Baudelaire.
Charles Baudelaire (1821 - 1867) par Etienne Carjat (1828 - 1906).
Charles Baudelaire (1821 - 1867) par Etienne Carjat (1828 - 1906).




Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.