Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



10/08/2015 - 17:00
        

Paris à Cannes le 15 août

Une ambiance oubliée : Paris de 1889 aux années 30.



Paris - Cannes, le temps d'une escapade culturelle et financièrement intéressante.



Les Parisiens aisés descendent sur la côte d’azur. C’est l’été, les vacances, le temps de la mer et des plages. C’est toujours le moment de l’art et des enchères. Cannes accueille des stars de la peinture qui passent sous le marteau. C’est une belle vacation qu’organise Maître Jean-Pierre BESCH le 15 août 2015 à 14h30, sur la croisette, à l’hôtel Martinez. Les frais de vente s’ajoutent au prix de l’adjudication. Ils sont de 25,50 % TTC. Toutes les estimations sont hors frais.

Le Trocadéro, lot n°59 Le Sidaner, Etude JP Besch.
Le Trocadéro, lot n°59 Le Sidaner, Etude JP Besch.

Henri Le Sidaner

En 1889, le cœur de Paris bat au rythme de l’exposition universelle. La Tour Eiffel se dresse comme un métronome. Pourtant, dans le 16e arrondissement, les rives de la Seine sont calmes. Le Palais du Trocadéro, aujourd’hui disparu, est récent. Il se dresse depuis une dizaine d’années ornées des statues des continents avec toute sa majesté. En contrebas, l’artiste peut saisir la puissance de l’architecture, l’ordonnancement du site et la sérénité du fleuve. C’est déjà l’automne lorsque le peintre saisit son sujet. Les tons roux dominent. L’homme est absent sauf celui qui regarde et embrasse le paysage.
 
Le lot 59 est ainsi décrit au catalogue : Henri Le Sidaner (1862-1939) Paris - Le Trocadéro - 1889 - Huile sur panneau signée et datée en bas à gauche 26 x 35,5 cm Bibliographie : Reproduit au catalogue raisonné de Yann Farinaux Le Sidaner n° 810, page 293. Reproduit dans Paysage intime de Yann Farinaux Le Sidaner page 111).
 
Son estimation se situe entre 12.000 € et 15.000 €.

Boulevard à Paris, lot n°60 Korovine, Etude JP Besch.
Boulevard à Paris, lot n°60 Korovine, Etude JP Besch.

Konstantin Alexeievitch KOROVINE

Paris entre la fin du XIXe siècle et la seconde guerre mondiale attire de nombreux artistes d’Europe centrale et orientale et même du monde entier. C’est la capitale de l’art et les ateliers sont nombreux. Entre les deux guerres, l’école de Paris, est une aventure collective. Elle mêle les nationalités, les talents et les styles. Du « Grand Montrouge » à Montparnasse, sur la Butte Montmartre et ses alentours, la peinture a droit de cité. La provocation, le modernisme et les abus d’alcool sont possibles. Le bourgeois râle. L’artiste est pauvre. Mais les relations humaines restent naturelles.

Konstantin KOROVINE a fuit le bolchévisme. En 1923, il a compris que le système qui s’était mis en place ne favorisait pas la liberté. Il a vu des artistes emprisonnés, des œuvres détruites ou menacées. En France, il se plonge dans la « Ville lumière », il est le peintre de la nuit, du bruit, de l’automobile, de la foule, de la course des gens d’un point à un autre, de l’occupation fébrile, de la vitesse. C’est un témoin des temps modernes.

L’œuvre présentée à Cannes est dans cette lignée. Elle a été peinte sans doute au début des années 30. Le ciel est noir. Un éclair semble le traverser. Il pleut. C’est l’hiver. Il n’est pas encore 20 heures. La charcuterie est ouverte. C’est une nuit de pleine lune. L’excitation est palpable. Un vendeur de journaux à la criée s’égosille. A Paris, on peut vivre d’un petit métier. Un policier traverse. Sa mission, régler la circulation, arrêter les voleurs, assurer la paix et la tranquillité publiques. S’apprête-t-il à contrôler le cycliste ? Ou bien quitte-t-il le site car c’est la fin de son service ?

 
Le lot 60 est présenté au catalogue ainsi : Konstantin A. KOROVINE (1861-1939) Boulevard à Paris - Huile sur carton signée en bas à droite 46 x 55 cm.
 
Le prix d’adjudication probable oscille de 22.000 € à 28.000 €.
 
Les deux tableaux invitent à la nostalgie.

Le Marché aux fleurs de La Madeleine sous la neige, lot n°277 Gallien Laloue, Etude JP Besch.
Le Marché aux fleurs de La Madeleine sous la neige, lot n°277 Gallien Laloue, Etude JP Besch.

Quelques autres artistes et lots remarqués

Eugène Galien-Laloue (1854-1941) avec le Marché aux fleurs de La Madeleine sous la neige, lot 277, gouache signée de 39,5 x 32,5 cm évaluée de 15.000 € à 18.000 € ;
 
Gen Paul (1895 – 1975) avec une galerie de personnages colorés dont des musiciens, des clowns, des cavaliers, des cyclistes ; ses paysages stylisés des rues de Paris et aussi un « portrait de son fils à trois ans », lot 316, huile sur panneau, 40 x 27 cm estimée de 7.000 € à 8.000 € ;
 
Jean-Gabriel Domergue (1889 - 1962) avec ses ravissantes créatures, souriantes et légères, toujours mutines et séduisantes dont deux charmantes tahitiennes sur une aquarelle de 15,5 x 11 cm, lot 132 très abordable vu l’estimation de 500 € à 700 € et la superbe « Annette », lot 146, huile sur panneau, 33 x 24 cm, évaluée 3.500 € à 4.000 € ; encore une femme mise à nue et offerte aux enchères … ;
 
Tsuguharu, Léonard Foujita (1886 -1968), l’un des deux peintres japonais de l’école de Paris, avec deux fusains datés de 1950 au caractère sensuel, « La courtisane », 25,5 x 33 cm, lot 95, évalué 10.000 € à 12.000 € ; « les deux amies », 26,5 x 34,5 cm, lot 260, estimé 7.000 € à 9.000 € et un dessin à l’encre, « Bas et lingerie fine », 24 x 20 cm, de 1959, lot 375 dont le prix marteau doit se situer entre 8.000 € et 10.000 €,
 
sont autant d’artistes et de lots à signaler pour cette vacation riche en attraits.
 
Alors, pourquoi ne pas partir en week-end à Cannes, visiter l’exposition, profiter de l’hôtel et participer à la vente ?

Infos pratiques

TABLEAUX MODERNES - ART CONTEMPORAIN
Samedi 15 août 2015 à 14h30 à Cannes par Maître Jean-Pierre BESCH et BESCH CANNES AUCTION
Contact : tél 04 93 99 33 49 - fax 04 93 99 30 03 - email : besch (@) cannesauction.com

LIEU DE VENTE
Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez, 73 Boulevard de la Croisette 06400 Cannes.

EXPOSITIONS au Grand Hyatt Cannes 73, bd de la Croisette 06400 Cannes
  • jeudi 13 août de 16h00 à 20h00
  • vendredi 14 août de 10h00 à 20h00
  • samedi 15 août de 10h00 à 12h00.
 
Il appartient aux personnes désirant porter des enchères de vérifier l'état des lots et de prendre toutes les informations auprès du commissaire-priseur qui réalise la vente et de l'expert.

Articles liés :




Et aussi
< >

Samedi 25 Juin 2016 - 14:50 Un ours blanc en robe noire

Lundi 12 Octobre 2015 - 13:04 Des cannes pour l’élégance et les passions

Dimanche 27 Septembre 2015 - 19:49 Erotisme masculin pour hommes

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.