Connectez-vous S'inscrire
 
Menu
paristribune.info paristribune.fr
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     


Actualités 75 Paris
Vendredi 3 Février 2017 - 06:50


        

Penelope Fillon dans « Envoyé Spécial » : la journaliste Kim Willsher rectifie des informations

Penelope Fillon est interviewée en anglais, sa langue maternelle, par la journaliste Kim Willsher, le lendemain de la nomination de François Fillon au poste de Premier ministre le 17 mai 2007


Etonnant. Diffusion sur France 2 d'extraits d'une interview de Penelope Fillon du 18 mai 2007 au quotidien britannique The Sunday. Publication dans The Guardian.com d'un article de la journaliste Kim Willsher sur les conditions de l'interview, et tweet des corrections de la traduction française.




Les extraits de l'interview de Penelope Fillon par la journaliste britannique Kim Willsher le 18 mai 2017, diffusés dans « Envoyé Spécial » sur France 2 le jeudi 2 février 2017, ajoutent au trouble causé par l'affaire Fillon et le Penelope Gate.

Les extraits diffusés de l'interview sont terribles pour le couple Fillon.

Voici trois extraits des extraits sélectionnés par Paris Tribune :

 

penelope_fillon_3e_extrait___envoye_special_sur_france_2_le_2_fevrier_2017.mp3 Penelope Fillon 3e extrait - Envoyé Spécial sur France 2 le 2 février 2017.mp3  (164.3 Ko)


penelope_fillon_2e_extrait___envoye_special___france_2____02_fevrier_2017.mp3 Penelope Fillon 2e extrait - Envoyé Spécial - France 2 - 02 février 2017.mp3  (262.15 Ko)

penelope_fillon_1e_extrait___envoye_special_sur_france_2_le_2_fevrier_2017.mp3 Penelope Fillon 1e extrait - Envoyé Spécial sur France 2 le 2 février 2017.mp3  (209.84 Ko)




Troublant aussi, la journaliste Kim Willsher publie sur Twitter des corrections des traductions françaises diffusées. 

Puis, dans un article publié dans The Guardian.com quelque heures avant l'émission « Envoyé Spécial », la journaliste revient sur « A seemingly inoffensive interview in 2007 has provided the smoking gun that could ultimately kill a top French political career ».


Ce qu'elle écrit le 2 février 2007 à 17h51 GMT est déroutant :
 
« According to my interview notes, Fillon said she did “bits and pieces” for her husband, such as handing out leaflets during election campaigns. Then she said : “I have never actually been his assistant or anything like that. I don’t deal with his communication.  
(...)
No, I said, I couldn’t remember asking Fillon if she worked for her husband, and no, I couldn’t remember if she had mentioned it, because it was 10 years ago and it wasn’t the point of the article I was writing then ».

Kim Willsher« Penelopegate : my part in the François Fillon scandal », The Guardian le 2 février 2017.
Sur Twitter, elle précise : « Penelopegate : my part (unwitting) in the François Fillon scandal » .


 

L'avocat de Penelope Fillon contre-attaque dès l'annonce de la diffusion dans « Envoyé spécial » de propos oubliés, vieux de bientôt 10 ans, et qui renforcent, selon les journalistes du service public, l'enquête des policiers sur l'emploi d'assistante parlementaire de l'épouse de François Fillon.
 
« Je déplore qu'alors qu'une enquête judiciaire est en cours, des phrases ainsi isolées à dessein et sorties de leur contexte donnent lieu à une telle exploitation médiatique » .
Maître Pierre Cornut-Gentille, avocat de Penelope Fillon le 2 février 2017.


Il ressort de l'article publié dans The Guardian.com que la journaliste Kim Wellsher n'a jamais posé à Penelope Fillon la question « travaillez-vous pour votre mari ? » puisque, précise-t-elle, ce n'était pas l'angle de son reportage. 

Il n'en reste pas moins vrai que le famille Fillon a perçu en toute légalité une somme d'argent colossale. Et le spécialiste des dépenses de l'Etat et du Parlement René Dozières (PS) de conclure dans un hebdomadaire :
 
« Pour le moment, rien n'est illégal ».
René Dozières député (PS), Le Point.fr le 27 janvier 2017

Tous les Français attendent les conclusions de l'enquête préliminaire.


6 février 2017 sur Twitter

François Fillon fait feu de tout bois.
capture d'écran Twitter.
capture d'écran Twitter.





Commentaires

1.Posté par Elodie CHATRAIN, FROM PARIS TRIBUNE le 03/02/2017 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un commentaire publié sur Facebook

Comment une télé d'état n'arrive pas à se payer un bon traducteur

2.Posté par La rédaction PARIS TRIBUNE le 03/02/2017 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une autre erreur de traduction :

"I have never been actually" peut se traduire en français par "Je n'ai pas vraiment été" et non pas par "Je n'ai pas été".

3.Posté par Philippe TJ le 04/02/2017 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour faire autant de contre-sens, il faut vraiment le vouloir, ou pire. Ne pas perdre de vue non plus combien l'understatement est dans les habitudes britanniques.

4.Posté par La rédaction PARIS TRIBUNE le 04/02/2017 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un commentaire reçu indiquant que la somme perçue n'est pas "colossale" avec une démonstration à l'appui :

"De 1988 à 2012 : 300 mois
Montant total en 25 ans : 831 440 €
dont frais déplacement : 1000 €/ mois soit 300 000 € (exemple par mois : repas 300 €, kms 600 €, SNCF 100 €)
Revenu brut sur la période : 531 440 €
Revenu brut par an : 21 258 €
Revenu net par an : 16 581 €
Revenu net mensuel : 1 382 € ".

Nouveau commentaire :
La loi interdisant certains types de commentaires, un contrôle est effectué avant publication. Avant d'écrire et poster les mots "arnaque, corruption, imposture, malversation, raciste, homophobe" etc..., veuillez auparavant nous transmettre vos preuves pour vérification. Merci de votre compréhension, la rédaction.

Actus Paris | Infos Paris | Infos Préfectures | Autres actus Paris | Autres infos Paris


Publicités


Paris Tribune : Les régionalistes Savoyards fêtent le 19 février. https://t.co/fVXGFJBMuT
Paris Tribune : L'éphéméride du dimanche 19 février 2017 https://t.co/tpKyyeLcE0 https://t.co/m524uintCt
Paris Tribune : Avant le travail obligatoire, il y a eu le travail volontaire pour des raisons économiques. https://t.co/Snu7JrbZJ7
Paris Tribune : L'heure d'été en France ne date pas de 1975 en raison du choc pétrolier... https://t.co/AYxuNNjRg0


Voeu de l'exécutif sur le statut de Paris avec Paris Tribune sur Vimeo.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout avec Paris Tribune sur Vimeo.

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.