Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



29/01/2017 - 21:05
Jean de la Source
        

Pénélope et le Pot de confiture

Fable 1 de Jean de la Source publiée sur www.paristribune.info



Fable satyrique sur ce qui agite la classe politique.



Introduction

Le nouveau collaborateur de Paris Tribune se prête au jeu du pastiche. ll s'est inspiré de Jean de La Fontaine« La Laitière et le Pot au Lait ».
 
« Sous l’Ancien Régime, on riait à la Cour. Au XXIe Siècle, on ne rit plus, en tout cas pas partout, et la Justice est sans cesse en Cours. »
Jean de la Source, collaborateur à Paris Tribune.
 
Le pastiche est destiné à provoquer les sourires. ll s'inscrit dans l'esprit français. Il n'implique aucune culpabilité à aucun protagoniste de l'affaire connue sous le nom « Pénélope Gate ».
 
François Fillon lui-même a rappelé son attachement à la liberté d'expression dans son discours du dimanche 29 janvier 2017 à La Villette dans le 19e arrondissement de Paris pour son premier grand rassemblement depuis sa victoire à la Primaire de la Droite et du Centre.

Pénélope et le Pot de confiture
 
Pénélope voyant un pot de confiture
Bien posé dans une Chambre,
Pense sans encombre parvenir à l’ouvrir.
Légère et agile elle s’approche à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus habile,
Jupe courte, talons aiguilles et bas.
Pénélope ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de cette exquise confiture
Qui vaut du bel et bon argent,
Pour entretenir son train de vie et son manoir.
La chose allait à bien par son soin diligent,
Ses doigts plongent vigoureusement dedans.
Il m'est, disait-elle, facile,
De goûter, de lécher et de savourer,
Ce n’est pas sale, personne ne voit,
Je suis tactile,
Et ne prends qu’un pot chaque mois.
J’écris aussi quelques lignes
Au fond de mon boudoir
Sur la confiture méconnue,
Celle du nouveau monde.
A force de goinfrer, je suis gironde,
Mais de Bordeaux, je ne parle pas.
Pénélope rit de son bon mot
Sans craindre la venue du chaos.
Son mari sous les projecteurs,
L’anonyme vint la trahir.
La délation est source de tous les maux :
De partout les chiens aboient,
La cacophonie avec trompettes et hautbois,
La volonté de ternir
Jette son mari dans de sales draps.
Il bat la campagne,
Cherche les honneurs,
On les lui a promis :
On m’aime et on m’élit.
Hélas, de toutes les femmes,
Son problème, c’est sa compagne.
Sa fortune mise à nu
Il n’est plus le même,
Et craint d’être battu.
La funeste confiture,
Hélas, c’est la déconfiture.
 
La Fontaine l’a écrit :
 
La dame de ces biens, quittant d'un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,
Va s'excuser à son mari
En grand danger d'être battue.

 
Jean de La Source avec la collaboration gracieuse de Jean de La Fontaine.
Pots de confiture @ Javier Somoza
Pots de confiture @ Javier Somoza




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.