Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



21/02/2017 - 16:21
        

Polynésie : le processus d'indépendance

Des Polynésiens sans la nationalité française ?



Oscar Temaru, candidat à l'élection présidentielle 2017, souhaite que les Polynésiens se prononcent sur l'indépendance. Paris Tribune l'a rencontré pour une interview exclusive.



Recevant Paris Tribune dans un salon de l'hôtel où il est descendu au coeur de Saint-Germain-des-Prés dans le 6e arrondissement de Paris, Oscar Temaru, candidat à l'élection présidentielle, explique le processus d'indépendance.

S'il obtient les parrainages nécessaires, les Polynésiens souhaitant l'indépendance devront choisir le bulletin de vote marqué "Oscar Temaru" pour le glisser dans l'urne pour un vote valant "référendum pour l'indépendance".
 

Oscar Temaru à la soirée de collecte de dons et de fonds pour les sinistrés des pluies du 21 janvier 2017 à Tahiti et Moorea - Mairie du 5e arrondissement de Paris © VD/PT
Oscar Temaru à la soirée de collecte de dons et de fonds pour les sinistrés des pluies du 21 janvier 2017 à Tahiti et Moorea - Mairie du 5e arrondissement de Paris © VD/PT
Et si plus de 50 % des suffrages exprimés en Polynésie française votent pour lui, Oscar Temaru proclamera l'indépendance de la Polynésie

En 10 questions, Paris Tribune fait le tour des principales questions politiques, juridiques et économiques que suscite cette question :
 
  1. "Allez-vous soumettre la ratification de l'indépendance par un référendum ?"
  2. "Allez-vous élire une assemblée constituante pour rédiger la constitution et à nouveau la faire accepter par la population ?"
  3. "Vous rechercherez une association avec la France ou avec d'autres puissances régionales ?"
  4. "Prévoirez-vous une double nationalité ?"
  5. "Voulez-vous être un Danton Tahitien ?"
  6. "Quelles relations espérez-vous avec l'Union Européenne ?"
  7. "A quel moment allez-vous prendre l'initiative de l'auto-proclamation de l'indépendance ?"
  8. "A Tahiti ou à New-York ?"
  9. "Y a-t-il un risque d'impasse budgétaire ?"
  10. "Comment comptez-vous boucler le budget ?"


Interview vidéo le 14 février 2017 à Paris : Oscar Temaru répond à toutes les questions. Il souhaite la création d'un gouvernement provisoire avant l'élection d'un gouvernement définitif.

La double nationalité

20170214_interview_d__oscar_temaru,_candidat_à_l__election_presidentielle_2017___question_09.mp3 20170214 Interview d'Oscar Temaru, candidat à l'élection présidentielle 2017 - Question 09.mp3  (670 Ko)


Paris Tribune : Est-ce que vous prévoyez une double nationalité... Français - Tahitien ?
Oscar Temaru : Personnellement, je suis contre.
Paris Tribune : Pour quelles raisons ?
Oscar Temaru : "Parce qu'il faut choisir (...)"

Le Danton Tahitien ?

20170214_interview_d__oscar_temaru,_candidat_à_l__election_presidentielle_2017___question_10.mp3 20170214 Interview d'Oscar Temaru, candidat à l'élection présidentielle 2017 - Question 10.mp3  (694.19 Ko)


Paris Tribune : En France, c'est Danton qui a proclamé la République. Est-ce qu'en fait, vous voulez être un Danton Tahitien ?
Oscar Temaru : "Non... non, non... (...)"

Comment boucler le budget ?

20170214_interview_d__oscar_temaru,_candidat_à_l__election_presidentielle_2017___question_15.mp3 20170214 Interview d'Oscar Temaru, candidat à l'élection présidentielle 2017 - Question 15.mp3  (751.57 Ko)


Paris Tribune : Comment comptez-vous boucler le budget ? Au sujet des métaux rares dans les fonds marins, il n'y a pas encore d'exploitation économique viable. Comment allez-vous faire pour boucler le budget ?
Oscar Temaru : "C'est une grande question. Tout va dépendre de l'attitude également de la France. Je pourrais poser une autre question à cette question (...) Nous, on s'en sortira, quitte à manger des cocos et du 'maiore' tous les jours, on s'en sortira. Et la France ? Comment elle va faire ? (...) "





Commentaires

1.Posté par Ilsvontou COMMECA le 22/02/2017 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suppose que vous allez aussi indiquer l'argent public en provenance de la métropole ?

2.Posté par La rédaction PARIS TRIBUNE le 22/02/2017 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Oui. La série d'articles n'est pas terminée.

3.Posté par Ilsvontou COMMECA le 22/02/2017 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

manger des coco et du "maiore" tous les jours ? comment s'appelle ce plat exotique ?

4.Posté par Vaea DEVATINE PARIS TRIBUNE le 22/02/2017 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, j'ai pensé au plat traditionnel de base : le ma'a tahiti. C'est un plat qui se mange avec du "mitihue" fait avec du coco et accompagné de fruits (comm le maiore - le 'uru), des tubercules, des viandes et poissons, légumes. Beaucoup de familles tahitiennes mangent le ma'a tahiti, dans sa version simple avec du mitihue et une ou deux choses avec. Le grand ma'a tahiti est servi pour les grandes occasions avec cochon rôti, etc...
Retenez donc le nom de ce plat typiquement tahtien : le ma'a tahiti ;-)

Nouveau commentaire :
En soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Paris Tribune a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Paris Tribune ne cautionne pas les opinions exprimées qui seront publiées si elles respectent la Loi et la jurisprudence ainsi que la Nétiquette, ou la politesse sur internet, avec Net (pour la contraction d'Internet), éthique (pour le comportement social) et étiquette (pour le code de conduite).

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.