Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



26/09/2017 - 15:14
        

Stationnement à Paris : 9 fraudeurs sur 10

Au conseil de Paris du mois de septembre 2017



Fraude au stationnement de surface à Paris : 90 % de fraudeurs selon l'adjoint aux transports et à l'espace public à la Mairie de Paris.



Carte de stationnement de Paris de la fin des années 1990. 1 signifie que la carte contient 100 francs de crédit de stationnement - Par MiniFB sous licence CC.
Carte de stationnement de Paris de la fin des années 1990. 1 signifie que la carte contient 100 francs de crédit de stationnement - Par MiniFB sous licence CC.
Faire "baisser la fraude" : la Mairie de Paris se voit contrainte de faire la chasse aux fraudeurs et pour cela veut avoir "un meilleur taux de respect" du stationnement de surface.

Car ils seraient 9 conducteurs de véhicules sur 10 à profiter des places de parking municipales pour se garer sans payer leur écot à l'horodateur (par carte stationnement ou par CB ou via le téléphone mobile).

L'Hôtel de Ville a besoin "de recettes supplémentaires" et le paiement du stationnement fait partie des moyens restés quasiment en latence de 2001 à 2014 sous Bertrand Delanoë, avant d'être pris en main depuis 2014 par Anne Hidalgo.
 
La fraude au stationnement atteint le niveau de 90 %. C'est le budget annuel de fonctionnement de toutes les crèches parisiennes, donc cela vous donne l'ampleur des dégâts.
Christophe Najdovski, adjoint aux Transports, conseil de Paris le 26 septembre 2017.


L'adjoint d'Anne Hidalgo ne précise pas le montant exact de "la fraude" aussi appelée "incivilités" dans le langage de l'exécutif municipal. Au budget primitif 2017, le budget de fonctionnement consacré à la famille dont relève la petite enfance s’élève à 441,1 M€ - dont 339,2 M€ au titre de la masse salariale - contre 419,6 M€ au budget primitif 2016, dont 326,1 M€ au titre de la masse salariale.

Pour lutter contre ces "incivilités" la Ville a recours à l'externalisation. Le conseil de Paris vote deux conventions avec l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI prononcé " anne-taï " par la Maire de Paris) pour "la mise en œuvre de la verbalisation électronique des infractions sur le territoire de la commune de Paris, et pour la mise en œuvre du Forfait Post Stationnement".

Les recettes attendues seront affectées "au développement des services publics à Paris et aussi une meilleure gestion de l'espace public parisien".

20170926__conseildeparis_la_fraude_au_stationnement_a_paris.mp3 20170926 #conseildeparis La fraude au stationnement à Paris.mp3  (482.59 Ko)



En savoir plus




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.