Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Jeudi 29 Juin 2017 - 01:02


        

Thierry Solère à la questure : Solère sort de la cuisse de Jupiter

Plusieurs suspensions de séance plus tard à l'Assemblée nationale


Thierry Solère est élu questeur sous la présidence de Jupiter, le surnom d'Emmanuel Macron.




Thierry Solère à l'Assemblée nationale depuis 2012 © Maxime Foret.
Thierry Solère à l'Assemblée nationale depuis 2012 © Maxime Foret.

Le Roi Solère

Thierry Solère, ancien porte-parole de François Fillon pendant la campagne présidentielle, conseiller régional d'Ile-de-France, réélu député en 2017 et membre du groupe politique "Les Constructifs" de la 9e circonscription des Hauts-de-Seine (92) en région parisienne, est élu le mercredi 28 juin 2017 questeur de l'Assemblée nationale. Il devient l'un des trois questeurs dont deux appartiennent à la majorité présidentielle.

Il remporte le siège traditionnellement réservé à l'opposition depuis une pratique de l'Assemblée nationale remontant à 1973 et gravée dans le règlement de l'Assemblée nationale à l'article 10 alinéa 2 *. Mais Thierry Solère a déjà annoncé à plusieurs reprises (le 16 mai, le 1er juin, le 20 juin et le 21 juin 2017) qu'il votera la confiance au gouvernement.

Franck Riester, co-président du groupe "Les Constructifs" député de la 5e circonscription de Seine-et-Marne (77) en région parisienne du côté de Disneyland Paris, revendique qu'il est "de l'opposition".

Christian Jacob, président du groupe "Les Républicains" député de la 4e circonscription de Seine-et-Marne (77) en région parisienne centrée autour de la ville de Provins, accuse "La République En Marche" de "choisir son opposition".
Christian Jacob tonne et rugit. Est-ce que le mot "opposition" est le mot approprié lorsqu'on déclare voter la confiance et soutenir la politique du gouvernement ? 

Olivier Faure, porte-parole du Parti Socialiste et président du groupe "Nouvelle gauche" député de la 11e circonscription de Seine-et-Marne (77) en région parisienne en zone très urbaine, rappelle que la démocratie parlementaire veut que les fonctions et responsabilités au sein de l'Assemblée soient réparties en proportion du poids en nombre des groupes parlementaires. 

Jean-Luc Mélenchon, député européen et président du groupe "France Insoumise" suite à son élection le 18 juin 2017 dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône (13) dans le centre de Marseille, en profite pour demander une vice-présidence pour la France Insoumise, une député du Val-de-Marne (94) en région parisienne.

Le nouveau président de l'Assemblée nationale François de Rugy peu à l'aise par la situation montre son embarras.

Comme les deux autres questeurs de la majorité présidentielle, Thierry Solère bénéficiera de 5 000 euros bruts supplémentaires par mois ainsi que d'avantages en nature : un logement de 400 m2 à l'hôtel de la Questure à deux pas de l'Assemblée nationale et une voiture avec chauffeur.
 

* Article 10 al. 2 : "L’élection des vice-présidents, des questeurs et des secrétaires a lieu en s’efforçant de reproduire au sein du Bureau la configuration politique de l’Assemblée et de respecter la parité entre les femmes et les hommes". 

assemblee_nationale___le_reglement_de_2015.pdf Assemblée nationale - Le reglement de 2015.pdf  (1.75 Mo)


Lire aussi :







Publicités



Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg
Paris Tribune : Une histoire à 12 euros pour une député de #Paris #EnMarche @circo7508 @LaetitiaAvia @EnMarcheParis @AssembleeNat… https://t.co/e2F1r1175O

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.