Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



24/04/2011 - 08:01
La rédaction avec la participation de Aïcha Benhammou
        

Tous cannibales : une exposition succulente

Exposition d'une jeune génération d’artistes travaillant indépendamment les uns des autres dans le 12e arrondissement de Paris.



La Maison Rouge est rouge sang à l'occasion de cette exposition "Tous cannibales" du 12 février au 15 mai 2011.



La Maison Rouge porte bien son nom à l'occasion de cette exposition "Tous cannibales" où sont exposés ça et là des représentations de membres humains tant d'enfants que d'adultes.
Au fur et à mesure de l'exposition on passe d'un cannibalisme ancien et réel à un cannibalisme contemporain, abstrait et pas vraiment réaliste.
On sent au fil des œuvres un basculement vers un art contemporain qui tend à rendre le cannibalisme esthétique, artistique et presque sans intérêt. Sans intérêt parce qu'on ne sait pas toujours où les artistes veulent nous emmener.
Certaines œuvres ne semblent même n'avoir aucun rapport avec le thème du cannibalisme. Cependant, beaucoup d'œuvres sont frappantes et s'insèrent totalement dans le thème.
Le défi relevé par les artistes, en majorité des femmes, est d'exposer un tabou, l'anthropophagie qui reste pour beaucoup d'entre nous un mythe ; essayant de matérialiser de façon esthétique cette pratique.
On retrouve aussi des œuvres qui reprennent à leur compte la thématique des vanités. Exemple frappant, celui de "Feals of fools" de Joël-Peter Witkin mettant en scène à travers un argentique, un corps de bébé dont le torse est recousu, les yeux bandés. A coté de lui, une jambe, deux pieds d'adultes et une main. Tout ce mélimélo de membres entourés de raisins et de crustacés. Les mises en scène sont très pertinentes et parfois même amusantes.
Il est laissé au bon goùut du visiteur de trancher entre ce qui est réel ou totalement imaginé, les artistes laissent carte blanche aux interprétations.
Feals of fools, de Joël-Peter Witkin, en 1950. © Coll. A. de Galbert.
Feals of fools, de Joël-Peter Witkin, en 1950. © Coll. A. de Galbert.

Listes des artistes :
Makoto Aida, Pilar Albarracin, Gilles Barbier, Michaël Borremans, Norbert Bisky, Patty Chang, Jake & Dinos Chapman, Will Cotton, Wim Delvoye, Erik Dietman, Marcel Dzama, James Ensor, Renato Garza Cervera, Francisco de Goya, J. J. Grandville, Sandra Vasquez de la Horra, Pieter Hugo, Melissa Ichiuji, John Isaacs, Oda Jaune, Michel Journiac, Fernand Khnopff, Frédérique Loutz, Saverio Lucariello, Alberto Martini, Philippe Mayaux, Patrizio Di Massimo, Théo Mercier, Yasumasa Morimura, Vik Muniz, Wangechi Mutu, Álvaro Oyarzún, Chantalpetit, Giov.Battista Podesta, Odilon Redon, Félicien Rops, Bettina Rheims, Toshio Saeki, Cindy Sherman, Dana Schutz, Jana Sterbak, Adriana Varejâo, Joel-Peter Witkin, Ralf Ziervogel, Jérôme Zonder.
Commissaire d'exposition : Jeanette Zwingenberger.



Informations pratiques :
Tous cannibales du 11 février au 15 mai 2011 à La Maison Rouge - Fondation Antoine de Galbert, 10 bd de la bastille 75012 Paris.
Métro : Quai de la rapée ; Bastille - RER : Gare de Lyon.

Horaires : du mercredi au dimanche de 11h à 19h - Nocturne le jeudi jusqu’à 21h.
Site Internet :
www.lamaisonrouge.org - Boîte aux lettres électronique : info@lamaisonrouge.org - Tél : 01 40 01 08 81.




Et aussi
< >

Mercredi 11 Octobre 2017 - 00:08 Smart Electric Base Paris

Mardi 10 Octobre 2017 - 14:08 Exposition La Nature Abstraite de la Réalité

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.