Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



12/08/2009 - 17:16
Marie Haddad
        

Visite exceptionnelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

Septième Tribune



Alors que le Quai d'Orsay est aux prises avec l'affaire Reiss, les plus assidus des animations proposées par l'Eté solidaire dans le 7e visitent le ministère.



Visite exceptionnelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

Les "happy few" du Quai d’Orsay

Le Quai d’Orsay n’est ouvert au public qu’une fois par an lors des journées du patrimoine. C’est donc exceptionnellement et à la demande de Rachida Dati, maire du VIIème, que vingt-cinq personnes rattachées à la Maison des Associations ont pu visiter le bâtiment. Muni de son invitation et de sa pièce d’identité, chacun traverse les portiques d’entrée. C’est le diplomate Alexis Chahtahtinsky qui sert de guide lors de la visite du rez-de-chaussée et du premier étage. Il souhaite la bienvenue aux visiteurs de la part de Pierre Lellouche et Bernard Koushner. Dans le Salon du Congrès, une petite leçon d’histoire s’impose devant un tableau représentant les membres du Congrès en 1856 réunis pour signer le traité mettant fin à la guerre de Crimée. Ce tableau figure dans le premier Salon car c'est en 1856 que fut achevée la construction du ministère.
Visite exceptionnelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

« Ce n’est pas un musée »

Tapisseries, mobilier et tableaux d’époque, il ne manque que les barrières et les écriteaux pour que les visiteurs se croient à Versailles. Chacun derrière son appareil photo veut immortaliser le patrimoine. Dans le Salon de l’Horloge, nommé ainsi parce que l’horloge est incrustée dans la cheminée, une photo de Robert Schuman et Jean Monnet est posée sur une commode. Le 9 mai 1950, dans cette pièce même, les deux hommes fondaient la CECA. C’étaient alors les prémices d’une union de l’Europe. « Les salons sont polyvalents, tout sert quotidiennement, ce n’est pas un musée » précise Alexis Chahtahtinsky. Il invite les gens à utiliser les fauteuils. Au détour d’un salon, on croise un peu d’art moderne qui aurait été accroché au mur à la demande de Bernard Kouschner. Les tableaux (d'art moderne) sont régulièrement changés.
Visite exceptionnelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

Difficile pourtant de ne pas se croire dans un musée lorsque nous pénétrons dans la Chambre dite du Roi, qui fut celle de Louis Philippe. Dans cette chambre ont dormi plusieurs rois d’Espagne dont Juan Carlos ainsi que le couple présidentiel Kennedy. C’est là que continuent à être reçus les invités d’honneur. La salle de bain qui date des années 1930 témoigne du fait que le patrimoine sait se renouveler pour être fonctionnel. Alexis Chahtahtinsky précise tout de même que Jacky et John Kennedy ont été dans les derniers à utiliser cette salle de bain et qu’elle ne sert plus vraiment aujourd’hui.
Visite exceptionnelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

Pendant que les diplomates, en vacances loin du ministère ou chargés de démêler le noeud iranien (le bureau ouvert de Bernard Kouchner a été refermé promptement), de simples citoyens se promènent au Quai d’Orsay sur les traces de grands personnages de l'Histoire. Un simple après-midi qui restera historique pour les quelques chanceux qui y étaient.
Visite exceptionnelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes



Et aussi
< >

Samedi 22 Avril 2017 - 12:25 Stéphane Gisclard magnifie la femme libre

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.