Connectez-vous S'inscrire
Menu

10 janvier 2012 : Jean-François Pailler fait son mardi littéraire


Jean-François Pailler au café de la mairie dans le 6e arrondissement de Paris.


10/01/2012 - 15:04

        

"Séducteurs pour toujours" publié aux  éditions Au bout de la rue, pour le premier mardi littéraire 2012,  au café de la mairie, (au premier étage), place Saint Sulpice.


Jean-François Pailler présente son livre "séducteurs pour toujours" édition du bout de la rue. Au terme de leurs études secondaires, trois amis s'apprêtent à prendre des orientations différentes. Charles veut devenir médecin psychiatre, Jacques avocat et Edouard souhaite embrasser une carrière militaire.

Résumé du livre : Au terme de leurs études secondaires, trois amis s'apprêtent à prendre des orientations différentes. Charles veut devenir médecin psychiatre, Jacques avocat et Edouard souhaite embrasser une carrière militaire. Chacun est convaincu d'être l'élu du coeur de Marie. Cependant, lorsqu'ils se retrouvent tous les quatre au QL (Quartier latin), celle-ci leur annonce son désir d'entrer en religion.

En même temps que Jean-François Pailler écrit des rimes destinées à marquer les évènements familiaux, il signe une autobiographie chronologique intitulée Le frère du Frère. Puis, vient la période des rimes agrémentant les tableaux de son épouse, conjointement à la publication d’une longue nouvelle J’aime mieux Eros que Platon ou une Vie Normale. Le sujet traité servira à la réalisation de trois tables rondes. Séducteurs pour toujours représente donc la deuxième longue nouvelle à thème psychologique de l'auteur et sa troisième production.

Né en 1943, François-Marie Pailler est docteur en pharmacie, biochimiste-toxicologue, professeur agrégé au Val de Grâce. Après quarante années de pratique hospitalière et d’enseignement, il devient consultant en toxicologie générale, environnementale, sécurité et qualité des aliments et utilise son temps libre à la rédaction d’un premier ouvrage intitulé : Pourquoi suis-je devenu écotoxicologue ? lui permettant de mémoriser de façon définitive et sûre ses pôles d’intérêt professionnels.



Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie


Publicité


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com