Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune « les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation »



29/09/2010 - 13:58
Leila Simon
        

14 octobre - 20 novembre 2010 : Exposition "Sam Francis-Prints 1975-1978"

Une exposition dédiée à Sam Francis à la galerie Jean Fournier dans le 7e arrondissement de Paris.



La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter une exposition en hommage à Sam Francis (San Mateo, Californie 1923 – Santa Monica, Californie 1994).



Cette exposition regroupe pour la première fois un ensemble de lithographies réalisées entre 1975 et 1978 dans lesquelles le noir et le blanc sont travaillés de manière essentielle, certaines étant rehaussées par des tons de brun, mauve, vert olive et bleu marine. L’ensemble de ces éditions fut réalisé à l’atelier Litho Shop à Santa Monica, Californie et imprimé par George Page avec qui Sam Francis réalisa de nombreuses éditions.

(c) Sam Francis Untitled, Santa Monica, 1977 Lithographie sur papier Rives BFK, édition n°10/70 66 x 88,9cm SF-235 L.228
(c) Sam Francis Untitled, Santa Monica, 1977 Lithographie sur papier Rives BFK, édition n°10/70 66 x 88,9cm SF-235 L.228
Jean Fournier découvre le travail de Sam Francis en 1956 sur les recommandations de Simon Hantaï. Fasciné par les oeuvres de l’artiste américain, il présente en 1957 une de ses peintures à l’occasion de l’exposition « L’exemplaire dans l’aventure picturale des dix dernières années ». À la suite de cet événement Sam Francis entre à la galerie où ses œuvres seront régulièrement exposées. Ce succèderont ainsi, pendant presque quarante ans, une quinzaine d’expositions personnelles de Sam Francis. En 1979, la galerie rue Quincampoix sera inaugurée avec « Des toiles nouvelles », exposition personnelle de Sam Francis.

Plus connu pour ses qualités de coloriste remarquable, Sam Francis explore à travers ces lithographies l’étonnante intensité lumineuse que peut révéler les variations de noirs et de gris travaillés en regard de la réserve de la feuille. Les lithographies détiennent une place très importante dans l’oeuvre de l’artiste qui appréciait tout particulièrement ce médium. « What has happened is that I have found a way to get into that machine (the printing press). When I am working with these prints, I am the paper, I am the paint , I am the machine, I am not trying to `make something´. »

Ces lithographies présentent en leur centre des formes géométriques. Le triangle, le carré et la grille sont récurrents ainsi qu’au même moment dans ses peintures et œuvres sur papier. Sam Francis pense chaque suite en convoquant ces trois médiums. De plus petit format que les peintures, les lithographies lui fournissent l’occasion d’une recherche d’un espace plus intime révélant une autre intensité.

À l’instar de ces toiles, nous retrouvons ici les dripping qui recouvrent les formes géométriques. Ce réseau de coulures colorées, semblables à des fils, relie les taches entre elles. Parfois le dessin envahit le papier, l’absence de marge offre alors la possibilité de dépasser la notion de cadre et propose un paysage se déployant à l’infini. Les formes géométriques semblent flotter dans un univers chaotique, comme suspendues à une voûte céleste. Nous pouvons observer le tour de force de l’artiste que constituent ces dripping, même dans le chaos il continue de composer et d’organiser. En apparence si spontanées ces lithographies ont en réalité fait l’objet d’études préparatoires. Ces éditions alternent entre des moments d’expansion et de concentration ; moment de blancheur et de densité noire.

Dans les années 70, Sam Francis réalise régulièrement des tirages noir et blanc de lithographies très colorées. La galerie Jean fournier présente deux de ces éditions. Cette opposition des lithographies colorées et dans des nuances de noir et de blanc donne une vraie présence à l’univers pictural de Sam Francis. Ces tonalités de gris, très rapprochées les unes des autres modifient l’espace créé, le plus souvent en donnant une densité et une étroitesse à la composition de la structure qui s’oppose à la profondeur et à l’impression aérée des couleurs brillantes des autres versions imprimées de ces mêmes dessins.


Les faits dans le 7e arrondissement de Paris | Les opinions dans le 7e arrondissement de Paris | Flash Paris 07