Connectez-vous S'inscrire
Menu

16 décembre 2010 - 6 février 2011 : Exposition "Sans gravité"

(Communiqué)

La Galerie 1161 présente « Sans gravité », dialogue entre les photographies de Thomas Millet et les sculptures d'Etienne Krähenbühl.
Une trentaine d'autoportraits de Thomas Millet, attrapés en plein vol et au détour d’une expédition planétaire, et les sculptures aériennes d’Etienne Krähenbühl, invitant à découvrir les qualités fragiles et mélodieuses d’une matière au départ résistante, à l’image de ces traverses de chemin de fer
récupérées et revisitées par son imaginaire.

6 Décembre 2010 - 18:24
        

(c) Galerie 1161 - Expositon Sans Gravité
(c) Galerie 1161 - Expositon Sans Gravité
«Ce n’est pas grave, sans gravité», comme tient à le préciser Thomas Millet.
Oui, rien de choquant ou qui se voudrait provocant dans son travail. Un homme pose nu certes, et lui‐même en l’occurrence, mais c’est une nudité édénique qui s’impose à nous, qui tendrait presque à disparaître au milieu de paysages grandioses et tout aussi originels. En effet, Thomas Millet recherche avant tout une esthétique, voire une stylistique qui se dégagerait des lignes de paysages lunaires ou au contraire verdoyants offrant un décor qui saura inspirer une prise de vue en chute libre. Et pour cela, il part en quête de paysages encore immaculés. Une fois ce lieu hors du commun trouvé, aucun photomontage n’est réalisé. A la manière d’un Philippe Ramette au fond des mers lisant son journal, Thomas Millet mise sur l’effet d’optique et entre en lévitation en plein ciel du Brésil, de Bolivie, de Nouvelle‐Zélande ou de Hong Kong.
Aujourd'hui, Thomas Millet se tourne vers les villes, souhaitant dresser un état du monde urbain aux tonalités plus électroniques et peuplées par de hautes tours‐miroirs.

Le sculpteur Etienne Krähenbühl s’ingénie également à défier les lois physiques de la pesanteur. Au coeur même de la matière, il parvient à se faire rencontrer la délicatesse et la monumentalité, la gravité et la légèreté, la science et la poésie. Véritables sculptures vivantes et mouvantes, elles sont le résultat d’un long travail de la matière, celle‐là même que l’artiste a explorée pour en découvrir toutes les propriétés déroutantes et nous surprendre de plus belle
en la façonnant sous ses doigts. Ses matériaux de prédilection sont ainsi les alliages mémoire de forme, les alliages super élastiques en nickel‐titane ou encore le fer et l’acier rouillé qui évoquent le temps qui passe.

Exposition "Sans gravité" du 16 décembre 2010 au 6 février 2011
Galerie 1161, 53 quai des Grands Augustins 75006 Paris - M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf.
Bcommunication




D'autres articles / More stories
< >

Journal Paris Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Fontenay Tribune | Maohi Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités | Journal du 1er arr. | Journal du 2e arr. | Journal du 3e arr. | Journal du 4e arr. | Journal du 5e arr. | Journal du 6e arr. | Journal du 7e arr. | Journal du 8e arr. | Journal du 9e arr. | Journal du 10e arr. | Journal du 11e arr. | Journal du 12e arr. | Journal du 13e arr. | Journal du 14e arr. | Journal du 15e arr. | Journal du 16e arr. | Journal du 17e arr. | Journal du 18e arr. | Journal du 19e arr. | Journal du 20e arr.



Publicité


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et l'un des vingt arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.