Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune

16 février 1943 : le SOT devient le STO

La participation des Français à l'effort de guerre Allemand.


16 février 1943 : une loi de l'État français institue le Service Obligatoire du Travail : le SOT.


        

En 1942 à Paris, avant le STO, le recrutement des travailleurs français - Anwerbung französischer Arbeiter - par Bundesarchiv, Bild 183-H26364 - CC-BY-SA 3.0
En 1942 à Paris, avant le STO, le recrutement des travailleurs français - Anwerbung französischer Arbeiter - par Bundesarchiv, Bild 183-H26364 - CC-BY-SA 3.0
Lorsqu'une loi de l'État français institue le Service Obligatoire du Travail, le SOT est très vite moqué. Et il est très vite rebaptisé Service du Travail Obligatoire (STO). En raison de la mobilisation, l'Allemagne avait besoin de bras dans les champs et dans les usines d'armement pour faire tourner son économie. 240.000 Français, en échange d'un bon salaire, se sont portés volontaires pour aller travailler en Allemagne mais ce n'était pas suffisant. L'Allemagne presse le gouvernement de Vichy de lui envoyer 350.000 travailleurs qualifiés. Vichy met en place une "Relève" sur la base de "trois Français volontaires partant en Allemagne contre la libération d'1 Français". L'opération ne fonctionne pas. Le SOT est alors créé, aussitôt transformé en STO. 650.000 Français sont envoyés en Allemagne dont un bon tiers entre dans la Résistance en prenant le maquis.




17/02/2017 - 02:00

Cet article cite : allemagne, france, guerre, travail


France les faits | France les opinions | France pratique






Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com