Connectez-vous S'inscrire
Menu

22/02/2012 - 19:39

Cet article cite : 6e arrondissement

        

28 février 2012 : Stéphanie Deshorts fait son mardi littéraire au café de la mairie



Stéphanie Deshorts fait découvrir, aux Mardis littéraires de Jean-Lou Guérin, son nouveau roman : Le diable de Radcliffe, publié aux éditions Albin Michel.



Stéphanie Des Horts est titulaire[ ]url:http://www.evene.fr/tout/titulaires d'une maîtrise de littérature anglaise, critique littéraire. Cette spécialiste de Shakespeare  et de Jane Austen signe un premier roman en 2008 La scandaleuse histoire de Penny Parker-Jones, en 2010 La Panthère en 2011 La spendeur des Charteris.

2012 : le nouveau roman de Stéphanie Deshorts Le diable de Radcliffe.

Stéphanie des Horts ressuscite avec un humour noir très british une aristocratie anglaise extravagante et décadente. S’inspirant des sœurs Mitford, elle nous régale avec une galerie de portraits hauts en couleur, déjantés, snobs et hors normes, comme on les aime.Dans leur résidence d’été de l’île de Wight, les Charteris, lords de père en fils, se noient dans le champagne, en attendant l’arrivée de l’ambassadeur allemand hitlérien, Ribbentrop.

Elle est américaine. Elle a vingt ans tout juste, une peau laiteuse et des rondeurs conséquentes. Maisie Kane est aussi et surtout fabuleusement riche et bien décidée à trouver un époux sur le vieux continent. En 1953, au Savoy à Londres, elle croise le chemin des Radcliffe, aristocrates aussi lancés que dépravés, aussi cruels que parfaitement amoraux, dont elle devient très vite – du moins, le croient-ils- le jouet. Car Miss Kane n’a pas fini de faire parler d’elle chez les heureux du monde… Un roman délicieusement pervers et loufoque qui ménage jusqu’à la fin un savant suspense.
28 février 2012 : Stéphanie Deshorts fait son mardi littéraire au café de la mairie

Le journal Paris Tribune | Le journal du 1er arrondissement | Le journal du 2e arrondissement | Le journal du 3e arrondissement | Le journal du 4e arrondissement | Le journal du 5e arrondissement | Le journal du 6e arrondissement | Le journal du 7e arrondissement | Le journal du 8e arrondissement | Le journal du 9e arrondissement | Le journal du 10e arrondissement | Le journal du 11e arrondissement | Le journal du 12e arrondissement | Le journal du 13e arrondissement | Le journal du 14e arrondissement | Le journal du 15e arrondissement | Le journal du 16e arrondissement | Le journal du 17e arrondissement | Le journal du 18e arrondissement | Le journal du 19e arrondissement | Le journal du 20e arrondissement | Grand Paris Tribune | Le journal de Fontenay | Le journal en France | Le journal des Māʻohi | Le journal en Europe | Le journal de Libye | Le journal dans le Monde | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Scope | Paris Tribune Sports | La Révolution Française | Ils sont cités | Au Journal Officiel | Ephéméride | La rédaction | Le journal | Régie | Contenus sponsorisés





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com