Connectez-vous S'inscrire
Menu

3 - 12 octobre 2011 : Sculptures polynésiennes à Rochefort

2011 Année des Outre-mer à Rochefort.

Un partenariat entre le Centre des Métiers d'Art de la Polynésie française et le site de la Corderie royale à Rochefort.

30 Septembre 2011 - 18:21
        

Faisant lien avec l'Histoire, les élèves stagiaires du Centre des Métiers d'Art réalisent 2 sculptures de 2 mètre X 0,5 mètres dans l'enceinte de la Corderie royale. Les sculptures représentent 2 Ti'i, images anthropomorphes polynésiennes. Ils témoignent du respect et de la reconnaissance mutuelle des deux institutions. Ils rappellent également également le principe fondamental et universel de placer l'Homme et la culture au coeur des préoccupations.

Le Centre des Métiers d'Art anime également un petit atelier de démonstration et de fabrication de 'aumoa '( pronocez 'a-ou-mo-a' nom tahitien pour des modèles réduits de pirogues de jeux pour enfants).

Le don de ces réalisations à la Corderie royale intervient à l'occasion de la préparation de l'exposition sur la navigation polynésienne prévue au premier trimestre 2012. Une copie de figure de proue de pirogue polynésienne réalisée en Polynésie sera également offerte.

Une rencontre publique d'une heure sera organisée à la Corderie royale afin de présenter le Centre des Métiers d'Art et l'art polynésien. Cette rencontre permet au public d'échanger avec les étudiants du Centre.
Cette rencontre donne suite en soirée à une projection vidéo de 20 minutes, accompagnée d'un 'orero (prononcez o-ré-ro nom tahitien signifiant discours oratoire) du directeur du Centre des Métiers d'Art sur le thème : "le signe et la forme".

Vidéo : Réalisation d'un Ti'i au Musée du Quai Branly à Paris, du 26 septembre au 2 octobre 2011, et d'un Umete.

- Article du 4 octobre 2011 : Un Ti'i du Centre des Métiers d'Art au Musée du Quai Branly.
- Article du 2 octobre 2011 : Naissance d'un Ti'i au musée du quai Branly.
- Article du 30 septembre 2011 : Le Musée du Quai Branly a son Ti'i.

Table ronde de Paris Tribune du 6 mai 2011 : Les relations entre l'Art et la Finance.

La projection présente une animation de paysages et de motifs polynésiens sur une façade de la Corderie royale ainsi qu'une traduction du discours en français. Elle reprend l'idée des motifs polynésiens réservés au tatouage servant à sublimer le corps et à augmenter le "mana" (mot en tahitien signifiant le pouvoir) de son hôte par l'apport de symboles forts prélevé graphiquement dans la nature et dans leur environnement. L'animation transpose également cette idée vers un monument pour sublimer un symbole fort de Rochefort.
Rochefort, porte d'entrée et de sortie des explorations françaises dont certaines pour le Pacifique et notamment Tahiti, abrite le Centre international de la mer dans un vaste espace muséographique faisant partie du Grand Arsenal de Rochefort qui comprend également le Musée national de la Marine et le chantier de reconstruction de l'Hermione.


L'opération du CMAPF se déroule du 3 au 12 octobre 2011 sur le site de la Corderie royale à Rochefort.
A l'occasion de l'événement 2011 Année des Outre-mer, le Centre des Métiers d'Art de la Polynésie française (CMAPF) envoie une délégation composée de 6 élèves les plus méritants, 1 enseignant et le directeur du Centre des Métiers d'Art en France métropolitaine afin de réaliser une opération "3 en 1", intitulée "Art polynésien ; passé, présent et à venir.
La programmation du CMAPF propose de valoriser, partager et donner à voir une synthèse de l'évolution contemporaine de l'art en Polynésie. Son opération "Passé, présent et à venir" consacre 3 temps auxquels sont associés des activités culturelles et artistiques polynésiennes ancienne, contemporaine et d'avenir.
Au passé est associée la réalisation de sculptures polynésiennes classiques de grandes dimensions, sculptées dans des essences de bois européens : le frêne.
Au présent est associée la projection d'une oeuvre en vidéo ainsi que des rencontres entre le public métropolitain et les responsables et étudiants du CMAPF.
A l'Avenir est enfin associée la signature de partenariats avec des écoles supérieures d'Art à Paris et Toulon.


Du 3 au 12 octobre 2011 : Le CMA est à Rochefort sur le site de la Corderie royale
- il réalise de 2 sculptures de 2 mètres de haut et un atelier de démonstration et de fabrication de pirogues polynésiennes à voile ;
- et organise une rencontre publique avec projection vidéo et 'orero.

La suite du programme "3 en 1" :
- Du 13 au 15 octobre 2011 : Toulon avec la signature d'un nouveau partenariat avec l'Ecole supérieure d'Art de Toulon où 3 élèves de l'école polynésienne sont inscrits.



Centre des Métiers d'Art de la Polynésie française
Avenue du Régent Paraita
BP 1725 - 98 713 Papeete - Tahiti
Tél : +689 43 70 51 - Fax : +689 43 03 06
Adresse mail :
secretariat.cma@mail.pf





Nouveau commentaire :
Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Journal Paris Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Fontenay Tribune | Maohi Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités | Journal du 1er arr. | Journal du 2e arr. | Journal du 3e arr. | Journal du 4e arr. | Journal du 5e arr. | Journal du 6e arr. | Journal du 7e arr. | Journal du 8e arr. | Journal du 9e arr. | Journal du 10e arr. | Journal du 11e arr. | Journal du 12e arr. | Journal du 13e arr. | Journal du 14e arr. | Journal du 15e arr. | Journal du 16e arr. | Journal du 17e arr. | Journal du 18e arr. | Journal du 19e arr. | Journal du 20e arr.


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et l'un des vingt arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.