Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



03/10/2009 - 20:00
Ghislain Fornier de Violet
        

92.56 % de non à la privatisation de la Poste

Sixième Tribune



Le dernier jour de la « votation citoyenne » contre la privatisation de La Poste vient de s’achever : à 92,56 % des suffrages exprimés, le vote du 6ème est clair.



Le verdict est sans appel. En 6 jours, 2068 bulletins sur 2234 déposés dans les 9 urnes installées dans l’arrondissement, rejettent en bloc la privatisation de la Poste. La votation citoyenne néanmoins ne se veut pas un vote. On reconnaît lors du dépouillement à 18heures au local du PCF, rue du Vieux Colombier, que les personnes favorables à la réforme se sont sans doute abstenues de voter.
92.56 % de non à la privatisation de la Poste

La vox populi du macadam

On s’est pressé près du point de votation près de la Poste, rue Littré. Au point qu’en une demi-heure 800 bulletins sont déposés dans l’urne tenue par Louis Jouve, membre des Verts du 6ème. Enthousiasmé et épaulé par une équipe de militants, syndicalistes et sympathisants, il lance les appels au vote sanction contre la décision de l’actionnaire majoritaire de transformer en S.A la Poste, dont le siège social, actuellement en travaux, s’installe dans le 6ème. Parmi les votants, trois thèmes récurrents justifient leur position : conserver les « relations humaines » propres au service public, l’égalité ville-campagne dans la distribution postale, et l’attachement à une Banque Postale qui permet à tous de bénéficier de services bancaires. Des personnalités, le scientifique Albert Jacquard ou le Maire de Cherbourg Bernard Cazeneuve, font même le déplacement.
92.56 % de non à la privatisation de la Poste

Une victoire à la Pyrrhus ?

J.M Isabel, responsable du Comité départemental contre la privatisation de la Poste, se satisfait des « plus de 100 000 » bulletins récoltés à Paris. Les résultats au niveau national seront donnés lundi 5 octobre.
Une incertitude plane pourtant sur le but de la votation : la Constitution remaniée en juillet 2008 prévoit la possibilité d’un référendum d’initiative populaire, mais la loi n’est pas encore entrée en vigueur. Argument balayé par les assesseurs de la votation : « Si Sarkozy le voulait, il pourrait bien sûr organiser un référendum ». Comme J.M.R, membre de CAP21-modem, le fait remarquer : le but était d’initier « un débat public que le gouvernement avait tenté d’éviter ». L’opération de ce point de vue a comblé les attentes des anti-privatisations. Pour le Comité, la balle est maintenant dans le camp du gouvernement.


Les faits dans le 6e arrondissement | Les opinions dans le 6e arrondissement | Flash Paris 06


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com