Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



20/10/2013 - 17:00
        

Alliance Parti Communiste et Parti Socialiste aux municipales à Paris

XIXe arrondissement : listes communes en vue entre le PS et le PC à Paris.



Comme indiqué sur le bulletin de vote, les militants dans les arrondissements de Paris du Parti Communiste ont fait le choix à 57 % des votants de faire alliance avec le Parti Socialiste pour les municipales à Paris ; soit moins que le score de 67 % de la direction fédérale du Parti Communiste.



Pour une alliance avec le PS, c'est le vote 1, pour une alliance avec le Front de Gauche, c'est le vote 2. L'accord "Paris 2014-2020" trouvé entre le PC et le PS prévoit un nombre assuré de sièges à des élus communistes au Conseil de Paris pour la mandature 2014-2020 : 32 sièges de conseillers d'arrondissement et 13 sièges de conseillers de Paris, contre les 20 sièges de conseillers de Paris initialement demandés. Ils sont actuellement 10 conseillers de Paris, dont 2 conseillers de Paris membres du Front de Gauche ayant fait le choix de se présenter sur une liste autonome avec la tête de liste Danielle Simonnet, élue du XXe arrondissement.

Votes pro-PS : même stratégie qu'en 2001 et 2008

Sans surprise, les communistes parisiens se sont rangés à l'issue de 3 jours de vote, les 17, 18 et 19 octobre 2013, derrière Anne Hidalgo, avec 670 votes pour une alliance avec le Parti Socialiste et 530 contre, comme le souhaitait le secrétaire général du Parti Communiste, Pierre Laurent.

Trois débats ont eu lieu entre les élus de la majorité municipale, du Parti Socialiste, du Parti Communiste et d'Europe Ecologie Les Verts, avec pour enjeu l'alliance du PC avec le PS aux municipales à Paris. Que ce soit lors du premier débat sur le logement, du deuxième débat public sur les services publics qui se sont tenus à La Bellevilloise dans le XXe arrondissement, et du troisième débat public organisé à la fête de l'Humanité le samedi 14 septembre 2013, Ian Brossat, président du groupe des élus du Parti Communiste et du Parti de gauche au conseil de Paris, n'avait pas souhaité apporter de réponse à la question de l'alliance.
Pierre Laurent avait été plus explicite à l'issue du deuxième débat le 4 juin 2013, prenant au mot Anne Hidalgo qui avait déclaré "ma liberté sera totale" (cf. vidéo).

Les critères de Pierre Laurent ont ainsi été entendus par la tête de liste socialiste aux municipales. Le 10 octobre 2013, Bertrand Delanoë annonce "après consultation des groupes de la majorité municipale", la mise en place d' "un bouclier social renforcé pour garantir aux ménages parisiens le bénéfice de leurs droits". Parmi les autres propositions du Parti Communiste reprises par Anne Hidalgo : 30 % de logement social à Paris à l'horizon 2030.

Pierre Laurent à l'issue du 2e débat public avec le Parti Socialiste et Europe Ecologie Les Verts le 4 juin 2013 avant de déterminer si les communistes présenteront des listes autonomes du PS ou pas aux municipales à Paris.

- Article : Votes pro-PS et anti-Front de Gauche au Parti Communiste à Paris.




Et aussi
< >

Jeudi 30 Novembre 2017 - 22:10 Un avocat pour et contre la Ville de Paris

Mardi 21 Novembre 2017 - 17:20 L'avenir de la Foire du Trône en suspens

Les faits à Paris | Les opinions à Paris | Flash Paris


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com