Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



11/07/2011 - 07:30
La rédaction avec la participation de Julie Hammett
        

Aménagement des berges de Seine : pour ou contre ?

Enquête publique jusqu'au 2 septembre 2011 sur l'aménagement des voies sur berges à Paris.



Les parisiens ont jusqu’au 2 septembre 2011 pour exprimer leur point de vue sur le projet d’aménagement des voies sur berges, dans leur mairie d’arrondissement.



"Je ne suis pas frontalement opposé au projet, mais je reste très circonspect", déclare Anthony, habitant du 13e arrondissement de Paris, au sujet du projet d’aménagement des voies sur Berges. Comme d’autres parisiens, il s’est rendu à la mairie de son arrondissement pour rencontrer le commissaire enquêteur et lui exprimer son point de vue.

Depuis le 4 juillet et jusqu’au 2 septembre 2011, trois commissaires d’enquête désignés sont à la disposition des parisiens pour leur permettre de mieux prendre connaissance du projet d’aménagement des voies sur berges annoncées en avril 2010 par le Maire de Paris. Ils recueillent leurs opinions sur le projet d'aménagement, avant son adoption définitive à l'automne 2011.
Ainsi, Philip Lehedeup, président de la commission d’enquête et officier général de l’armée de l’air, Marc Boisseau, juriste conseil, et Jean Ponthieu, ingénieur divisionnaire des travaux publiques de l’Etat, assurent tous trois des permanences dans les différentes mairies d’arrondissement de Paris, jusqu’au 2 septembre 2011.
Deux suppléants sont aussi prévus pour faire en sorte que toutes les permanences soient assurées. Les habitants peuvent ainsi consulter le dossier du projet, dialoguer avec le commissaire enquêteur et laisser leurs commentaires sur un cahier d’observations.
5 sites à aménager rive gauche : Port de Solférino, Port des Invalides Concorde, Pont Alexandre III, Port du Gros Caillou, Pont de l'Alma liaison avec la Tour Eiffel (c)  Apur - J.C. Choblet.
5 sites à aménager rive gauche : Port de Solférino, Port des Invalides Concorde, Pont Alexandre III, Port du Gros Caillou, Pont de l'Alma liaison avec la Tour Eiffel (c) Apur - J.C. Choblet.

Sur le site Internet consacré au projet d’aménagement des Berges de Seine, divers objectifs sont mentionnés, notamment, "Rendre les berges aux piétons", "Développer et diversifier les usages", "Valoriser un site unique", "Renforcer la biodiversité et la continuité écologique de la Seine". L’idée est, entre autres, d’accroître la qualité de vie des parisiens, de booster l’activité économique, et d’améliorer les conditions environnementales de Paris.
Le 8 juillet 2011, soit 4 jours après le début de l’enquête, les quelques réactions des parisiens exprimées dans le cahier d’observations, mis à disposition du public dans chaque mairie parisienne, sont mitigées. Alors que certains, comme une riveraine du 13e arrondissement, espèrent que le projet sera mis en place rapidement et remercient Bertrand Delanoë pour "cette grande et belle initiative", d’autres ne sont pas de cet avis : "Je conteste vivement les observations de la personne précédente", écrit un autre riverain. "Je m’oppose au projet, et pas seulement en tant qu’automobiliste."
Dans le 4e arrondissement, les réactions ne sont pas beaucoup plus enjouées. Alors que certains craignent une plus grande pénibilité pour les franciliens qui traversent Paris et une augmentation de la pollution, d’autres, pour des raisons plus personnelles, s’inquiètent du retard possible de l’arrivée des secours : "Mon mari cardiaque me vaut de redouter ce projet".
4 sites à aménager rive droite : Port des Célestins, Port de l'Hôtel de Ville, Jardin des Tuileries Musée d'Orsay, Palais de Tokyo Musée Branly (c)  Apur - J.C. Choblet.
4 sites à aménager rive droite : Port des Célestins, Port de l'Hôtel de Ville, Jardin des Tuileries Musée d'Orsay, Palais de Tokyo Musée Branly (c) Apur - J.C. Choblet.

Anthony, lui, interviewé par Paris Tribune, est partagé : "Sur le plan esthétique, ça a de la gueule. Mais ce sont plutôt les conséquences, notamment sur la circulation, qui me dérangent". Usager fréquent des transports en commun, et plus particulièrement du bus, il craint les répercussions indirectes que ce projet d’aménagement pourrait engendrer. De plus, lui qui aime un Paris "bouillonnant", redoute la transformation de Paris en "ville-jardin" : [i"On pourrait presque faire la comparaison avec la Belle aux Bois Dormants"]i, explique-t-il, "avec ce nouveau projet concernant les Berges de Seine, la ville de Paris sera belle, mais endormie". Cet habitant du 13e arrondissement se demande également s’il n’y a pas un côté élitiste à ce projet : "J’ai l’impression qu’il est réservé à une petite élite sociale, notamment aux riverains du 7e arrondissement (…) En tant qu’habitant du 13e arrondissement, je me sens déshérité. Il n’y a que très peu de spectacles, et globalement l’arrondissement est moins bien entretenu que d’autres. L’est parisien semble toujours un peu défavorisé, alors que c’est pourtant là que la densité de personnes est la plus importante. On est un peu les prolétaires de Paris finalement !", plaisante-t-il. Rive gauche, l'aménagement concerne 2,3 km de voies sur berge entre Solférino et le pont de l'Alma soit 4,5 hectares de surfaces à repenser.
Il doute de l’impact qu’aura cette enquête publique sur la décision du Maire de Paris : "Je suis non seulement circonspect quant au projet, mais aussi dubitatif sur l’utilité de ces enquêtes publiques". Et également sceptique concernant la neutralité des commissaires d’enquête : "Est-ce que vous devez plaire au prince, ou est-ce que vous lui dites vraiment les choses ? ", demande-t-il à Jean Ponthieu, qui assure la permanence à la mairie du 13e arrondissement. "Nous sommes sincères et libres", répond celui-ci. Les trois commissaires auront un mois pour faire la synthèse des points de vue des habitants, et rendre un rapport au Maire de Paris, Bertrand Delanoë. Les parisiens ont encore deux mois pour s’exprimer. Reste à savoir si ce rapport aura réellement un impact sur la décision du Maire dans l’adoption du projet.
L'aménagement des voies sur berges concerne 9 sites à Paris : les parisiens doivent déterminer les usages possibles, sans travaux lourds et modulables dans le temps (c) Mairie de Paris.
L'aménagement des voies sur berges concerne 9 sites à Paris : les parisiens doivent déterminer les usages possibles, sans travaux lourds et modulables dans le temps (c) Mairie de Paris.


Les faits dans le 7e arrondissement | Les opinions dans le 7e arrondissement | Flash Paris 07


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com