Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Anne Hidalgo candidate à sa succesion à la Mairie de Paris

Anne Hidalgo, candidate aux municipales de 2020, cette fois dans le 11e arrondissement de Paris.


Anne Hidalgo fait sienne l'expression : "les derniers seront les premiers".


13 Janvier 2020 - 11:30
     

Image officielle de la campagne des municipales d'Anne Hidalgo en 2014 © DR
Image officielle de la campagne des municipales d'Anne Hidalgo en 2014 © DR
C'est la dernière à annoncer sa candidature, à J-65 du premier tour des élections municipales 2020, et elle espère l'emporter.
La retraite de conseillère de Paris payée par les Parisiens, ce n'est pas encore pour tout de suite.

Il est des grands Maires à qui l'on succède, et que personne ne remplace. En se représentant, Anne Hidalgo reconnaît-elle qu'elle n'a pas été un grand maire ?

Les opinions que les Parisiens ont d'elle se succèdent du pour au contre, selon qu'elle est ou plus socialiste, ou plus communiste, ou plus écologiste.  
Ses idées sont trop tranchantes pour se succéder et elle les présente toutes ensemble. 
Anne Hidalgo n'est pas comme un seul homme, elle est plusieurs.

Elle se multiplie autant de fois qu'il y a de nouveaux goûts et de nouvelles manières de gouverner Paris.
Elle veut être en ce moment ce qu'elle n'était pas, et elle veut être bientôt ce qu'elle n'a jamais été.
Elle veut se succéder à elle-même.
Elle veut remplacer la Maire qu'elle est depuis 2014. 
Elle veut recueillir, par les urnes, l'héritage 2014 - 2020 qu'elle laisse. 

Mais ce qui s'est fait dans un mandat, voire plus puisqu'Anne Hidalgo, élue pour la première fois conseillère de Paris dans le 15e arrondissement depuis 2001, a été première adjointe au Maire de Paris de 2001 à 2014, servira-t-il de leçon au nouveau mandat qu'elle brigue pour se succéder à elle-même ?

La réponse les 15 et 22 mars 2020.




Hidalgo quézaco ?
Le mot Hidalgo désigne en Espagne une personne issue de la petite noblesse, l'équivalent de gentilhomme en français, en italien ou en anglais (gentleman). Il est la contraction de "Hijo de algo""fils de quelque chose" c'est à dire "fils de quelqu'un d'important".
En Castille et en Navarre, les Hidalgo jouissaient de privilèges (par exemple, exemption de taxes et d'avoir à répondre aux questions) tandis que dans la littérature, les Hidalgos sont présentés comme des gens pauvres suite à la parution de l'oeuvre littéraire Don Quichotte de Cervantes au XVIe siècle.
Au XVIIIe siècle, les réformes du roi d'Espagne Charles III (1759-1788) permettent aux Hidalgos, de plus en plus sans fortune, de travailler sans que cela ne soit considéré comme un déshonneur.


Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris, inscrite à l'INALCO. Formation universitaire en droit et en... En savoir plus sur cet auteur




Commentaires

1.Posté par Jean-Paul HELLEQUIN le 05/07/2020 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur le Président de la République,
Il est évoqué, annoncé depuis quelques jours un remaniement Ministériel. L’Association MOR GLAZ est une Association indépendante de tout parti politique, de tout Syndicat et mouvement, car nous souhaitons pouvoir agir librement sans demander la permission, agir en notre bonne conscience pour le mieux-être des Marins du Monde, pouvoir agir pour des activités Maritimes diverses respectueuses de l’Homme et de l’Environnement, avec des professionnels qui ont nos valeurs ! Nous pouvons ainsi dénoncer toutes les dérives du secteur en y apportant nos réflexions.
Le 3 décembre 2019 à Montpellier aux Assises de l’économie de la Mer (lors desquelles j’avais pu vous remettre un dossier sur la Sécurité Passive Embarquée), vous aviez évoqué les Marins, la Mer, ce Monde Maritime avec un tel enthousiasme, une telle passion affichée, que lors du remaniement évoqué, ces Marins, cette Mer, et les activités Maritimes ne pourront pas être oubliés « laissés » sur le quai !
Monsieur le Président de la République, vous ne pouvez laisser les acteurs des activités et du transport Maritimes sans un grand Ministère. Ministère qui devra avoir à la barre un Capitaine courageux, prêt à affronter des tempêtes, prêt aussi à redonner une vraie grandeur Maritime à la France, avec des Armateurs respectueux de certaines règles sociales, prêts à hisser très haut le pavillon Français ! L’Économie, L’Environnement et l’Indépendance Stratégique de la France en dépendent, la France doit avoir un Ministère de la Mer !
La pandémie va laisser des naufragés chez les Marins, certains endurent des embarquements de plus d’une année. Durant cette crise, un Ministère de la Mer aurait été utile, il le sera aussi après la crise, car il y aura un grand nombre de Marins et des Familles marqués à jamais !
Monsieur le Président de la République, la Mer cette autoroute de liberté doit être surveillée, elle doit faire l’objet d’une attention particulière pour notre survie et celles des générations futures. La Mer doit être protégée, la veille permanente, car nourricière elle regorge de ressources pour le mieux vivre des Femmes et des Hommes et pour tout être vivant sur la planète !
Avec plus de 16 milliards de tonnes de marchandises échangées par la Mer en 2016 et une progression qui devrait permettre de dépasser les 20 milliards de tonnes dans les prochaines années, les activités Maritimes et portuaires sont créatrices de plus de 340 000 emplois en France. Ces activités doivent être bien plus regardées, appréciées et soutenues qu’elles ne le sont par les gouvernements et plus précisément par le vôtre !
Un grand Ministère de la Mer est utile, son Capitaine devra être épissé à l’Elysée, se sentir soutenu, avoir liberté de manœuvre afin de pouvoir mettre en avant toute lorsque cela sera nécessaire. Monsieur le Président de la République, au Cabinet de ce grand Ministère il faudra de grands et bons manœuvriers, « pas seulement des serviteurs de l’État » capables de prendre le bon cap et d’affronter les tempêtes en évitant les récifs et autres écueils. Lors d’une manœuvre, le Capitaine d’un navire prend la décision, l’Equipage le suit et l’objectif atteint. Le Secrétariat Général de la Mer doit être pleinement associé, ses pouvoirs renforcés et simplifiés !
L’Association MOR GLAZ avait été reçue le 6 juillet 2017 par le Cabinet du Premier Ministre, nous avions évoqué les sujets maritimes qui nous paraissaient essentiels.
Monsieur le Président de la République, en l’attente, acceptez nos respectueuses et sincères salutations.

Pour l’association MOR GLAZ, Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité