Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune

Anne Hidalgo et les élus de Paris interpellés sur la société Streeteo

Streeteo a été créée en novembre 2016 à Puteaux / La Défense.


Depuis le 1er janvier 2018, la Ville de Paris a confié à Streeteo, la filiale de Indigo anciennement VINCI Park, les opérations de contrôle du stationnement payant en voirie dans 14 arrondissements de la capitale. Ses agents assermentés reçoivent le soutien du syndicat CGT à la Ville de Paris au vu de leurs conditions de travail.

1 Février 2018 - 01:15
        

Parcmètre à Paris © Paris Tribune.
Parcmètre à Paris © Paris Tribune.
Depuis le 1er janvier 2018, la société Streeteo facturent aux automobilistes qui n’auraient pas ou pas assez payé leur stationnement un Forfait Post Stationnement (FPS). Son réseau de stationnement est présent dans plus de 500 villes et 17 pays. A Paris, en moins d'un mois de mise en service, le service brille surtout par les problèmes rencontrés du côté des agents verbalisateurs que du côté des utilisateurs.
 
Le site du paiement du FPS minoré est optimisé sous Mozilla Firefox, Google Chrome ou Safari.  A noter : la connexion au site est difficile voire impossible sous Internet Explorer depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur Suite à un grand nombre de connexions, le site est par moments difficile d'accès. En cas d'indisponibilité, merci de renouveler votre accès.
Paris.fr, mise à jour le 31 janvier 2018.

Du côté des agents travaillant pour Streeteo, les choses sont plus graves qu'une connexion internet aléatoire. Le syndicat CGT à la Ville de Paris conseille aux salariés d'exercer leur droit de retrait.

La CGT à la Ville de Paris interpelle Anne Hidalgo et les élus de Paris

Dans un courriel en date du 31 janvier 2018 ayant pour objet "L'exploitation totale des personnels", le secrétaire général du Syndicat CGT A.S.P.S. (Accueil, Surveillance, Prévention, Sécurité de la ville de Paris et des Administrations Annexes) Jean-Claude HAMELIN s'adresse aux élus : 
 
"Madame la Maire de la Ville de Paris, Mesdames et Messieurs les élus,

La Ville de Paris a transféré les contrôles de stationnement payant à la société STREETEO sans une réelle prise en charge un temps soit peu sérieuse.

Une contrôleuse s'est fait dépouiller et a subi des agissements à caractère sexuel pendant l'exercice de ses fonctions.
Un contrôleur a attrapé une infection urinaire, suite à l'obligation d'utiliser les WC publique.
Les agressions tels que les gifles, les crachats, menaces de mort, coup de point, etc... sont leur quotidien.
Le chargement des PDA se fait au domicile des contrôleurs.
Les tenues ne sont pas adaptées.
Les chaussures sont payées par les contrôleurs.
Certains contrôleurs ayant peur pour leur emploi, acceptent de travailler seul et en totale insécurité.
Aucun moyen de communication fourni par l'employeur mettant de ce fait les contrôleurs en péril en cas d’agression.
Des contrôleurs à temps plein qui ne perçoivent que la modique somme de 1050 euros en salaire net.

Madame la Maire de la Ville de Paris, êtes vous fière du nombre de PV établi par la société STREETEO en exploitant les personnels ?"


CGT ASPS Accueil, Surveillance, Prévention, Sécurité de la ville de Paris et des Administrations Annexes, le 31 janvier 2018.

Couacs en série

Paris Tribune a pu contacter des agents de la société Streeteo. Ils font état de problèmes de sécurité, encore récemment dans les 11e et 13e arrondissement de Paris.

Côté travail, la hiérarchie leur impose "60 PV par heure", sachant qu'ils travaillent de "9h à 17h" ou de "12h à 20h". Ils travaillent sans gilet pare-balles comme c'était le cas avant le 1er janvier 2018 lorsque la Préfecture de police de Paris équipait les agents chargés de verbaliser le stationnement frauduleux. Ils n'ont pas non plus de talkie-walkie les reliant au commissariat le plus proche et doivent utiliser leur téléphone personnel pour appeler la police à l'aide. Vu les situations d'insécurité vécues dans des quartiers de Paris, des agents de Streeteo ne veulent plus y retourner. A peine commencée, l'opération Zéro fraudeurs au stationnement de la Mairie de Paris a du plomb dans l'aile et des euros se perdent.

Avec les policiers, les relations n'ont pas bien démarré non plus du fait d'une mauvaise communication entre la Mairie de Paris et Streeteo : les agents du privé ont mis des PV à des voitures particulières sans savoir qu'ils s'agissaient de voitures particulières appartenant à des policiers en service. Or, en vertu d'une longue tradition entre la Ville de Paris et la Préfecture de police de Paris, les policiers qui ont besoin de leur véhicule personnel pour venir au travail et rentrer chez eux ne payent pas le stationnement autour ou à proximité des commissariats de police. Les places de parking manquent à Paris et l'Etat ne veut pas non plus prendre en charge des places gratuites pour ses agents dans les parking payants comme chez l'ex-Vinci Park devenu Indigo, aujourd'hui maison mère à 100 % de Streeteo.
 

Streeto recrute

La "jeune entreprise rattachée à un groupe international" a commencé à réagir en procédant à des recrutements.

Depuis le 31 janvier 2018 à 9 heures, elle recherche en CDI à temps plein un "Chef d’équipe de contrôle du stationnement" chargé notamment "d'accompagner les agents dans les difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans l’exécution de leurs missions".

Depuis le 9 janvier 2018, la société est également en train de recruter en CDD de 3 mois de nouveaux "Agents de contrôle du stationnement". Parmi leurs missions, "renseigner les piétons et usagers en leur fournissant les informations relatives aux lieux de tourisme, etc" en plus des renseignements sur les modalités de stationnement.

 
Streeto, la filiale à 100 % de Indigo anciennement VINCI Park, recrute :
Agents de contrôle du stationnement

Offre d'emploi chez Streeteo mise en ligne le 9 janvier 2018.
Chef d'équipe de contrôle de stationnement

Offre d'emploi chez Streeteo mise en ligne le 31 janvier 2018.
CDD 3 mois
  • 35 heures hebdomadaires
  • Travail 5 jours /semaine (samedis inclus)
  • Travail 7 heures /jour
Rémunération :
  • 1510 € /mois sur 12 mois
  • Prime mensuelle sur objectifs de 250 €
  • Indemnisation repas : tickets restaurant 8 € (50% employeur - 50% salarié)
CDI Temps plein
  • 35 heures hebdomadaires
  • Travail 5 jours /semaine (samedis inclus)
  • Travail 7 heures /jour
Rémunération :
  • 1980 € /mois sur 12 mois
  • Prime mensuelle sur objectifs de 250 €
  • Indemnisation repas : tickets restaurant 8 € (50% employeur - 50% salarié)
Rattaché à un Chef d’équipe, vos missions seront les suivantes :
  • Assurer le contrôle et le précontrôle du stationnement payant en voirie, suivant un parcours communiqué par votre encadrement pouvant être modifié en temps réel ;
  • Créer et émettre les avis de paiement, avec rigueur et dans le respect du cadre règlementaire et des procédures définies par l’entreprise ;
  • Informer les usagers des différents moyens de paiement possibles (smartphone, horodateur, etc.) ;
  • Renseigner les piétons et usagers en leur fournissant les informations relatives aux modalités de stationnement, lieux de tourisme, etc.
Rattaché à un Responsable opérationnel, vos missions seront les suivantes :
  • Superviser et encadrer vos équipes : contrôler l’atteinte des objectifs fixés, être garant de leur comportement adéquat vis-à-vis des usagers ;
  • Assurer la mise à disposition de vos équipes des moyens techniques nécessaires aux contrôles ;
  • Analyser les informations relatives aux contrôles, aux Forfaits de Post-Stationnement (amendes), aux usagers et aux contestations ;
  • Accompagner les agents dans les difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans l’exécution de leurs missions ;
  • Identifier les axes d’amélioration des agents, proposer et suivre la mise en œuvre d’actions de formation adaptées.

Les prix du stationnement payant à Paris depuis le 1er janvier 2018

Le PV est passé de 17 euros à un Forfait Post Stationnement (FPS) depuis le 1er janvier 2018 :
  • entre 8 euros et 35 euros d'amende en cas de dépassement ou de paiement insuffisant si l'amende est payée dans les 96 heures, sinon 50 euros passé ce délai, en Zone 1.
  • entre 4,80 euros et 24,50 euros d'amende en cas de dépassement ou de paiement insuffisant si l'amende est payée dans les 96 heures, sinon 35 euros passé ce délai, en Zone 2.
 
Combien coûte un stationnement de 1h à 6h à Paris - hors Forfait Post Stationnement (FPS)
Durée du stationnement Zone 1 : du 1er au 11e arr. Zone 2 : du 12e au 20e arr.
1ère heure 4 euros 2,40 euros
2e heure 4 euros 2,40 euros
3e heure 8 euros 4,80 euros
4e heure 10 euros 7,20 euros
5e heure 12 euros 8,60 euros
6e heure 12 euros 9,60 euros

Qui fait quoi et où ?

Paris perçoit le montant des Forfait Post Stationnement (FPS) via les sociétés Streeteo contrôlant le stationnement dans les 1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e et 20e arrondissements, et Moovia contrôlant le stationnement dans les 8e, 9e, 10e, 17e, 18e et 19e arrondissements.
 

En savoir plus







Nouveau commentaire :
Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Lundi 8 Octobre 2018 - 06:20 "Laissez les Parisiens respirer !"

Lundi 18 Juin 2018 - 13:35 Paris : feu de cave rue de la Fontaine au Roi €

Paris Tribune | Grand Paris | National | International | Maohi Tribune | Fontenay Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités dans Paris Tribune | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris



Publicité