Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

Anne Hidalgo

Anne Hidalgo citée dans www.paristribune.info


Maire de Paris depuis le 5 avril 2014, présidente du conseil d'administration depuis mars 2017 de la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) créée en février 2017 par l'Etat pour financer, superviser et livrer les ouvrages olympiques pour 2024, première vice-présidente de la Métropole du Grand Paris depuis le 22 janvier 2016, conseillère de Paris du 15e arrondissement depuis 2001, Première adjointe au Maire de Paris de 2001 à 2014, en charge de l'urbanisme de 2008 à 2014, conseillère régionale d'Ile-de-France de 2004 à 2014.

19 Août 2009 - 00:00
     


Anne Hidalgo décorée de l'Ordre de Isabelle la Catholique à Paris le 13 juillet 2010 © VD / PT.
Anne Hidalgo décorée de l'Ordre de Isabelle la Catholique à Paris le 13 juillet 2010 © VD / PT.
Anne Hidalgo, née le 19 juin 1959 à Cadix (Espagne).
Maire de Paris depuis avril 2014, conseiller de Paris du 15e arrondissement depuis 2001, premier adjoint de Bertrand Delanoë Maire de Paris de 2001 à 2014.
Profession : retraitée depuis juillet 2011 *.

* Activités précédentes :
Depuis 1982, Anne Hidalgo relevait du ministère du travail.
A la fin des années 1990, elle devient inspectrice du travail.
En 1993, elle devient membre de la délégation à la formation professionnelle au ministère du Travail.
Elle adhère au Parti Socialiste en 1994.
Entre 1995 et 1996, elle est chargée de mission au Bureau international du travail à Genève, puis auprès du directeur des ressources humaines de la Compagnie générale des eaux (devenue Veolia).
Entre 1997 à 2002, elle intègre successivement plusieurs cabinets ministériels du gouvernement Jospin : Martine Aubry, ministre de l'Emploi, Nicole Péry, secrétaire d'État aux Droits des femmes et à la Formation professionnelle, Marylise Lebranchu, ministre de la Justice, où elle est au sein de son cabinet conseillère technique puis comme chargée de mission de novembre 2000 à avril 2002, grâce à une mise à disposition.
Dès 2000, elle participe activement à la préparation de la campagne des municipales de 2001 à l'issue desquelles elle devient première adjointe du nouveau maire de Paris Bertrand Delanoë.
Lionel Jospin battu à la présidentielle en avril 2002, elle réintègre le cabinet de la direction régionale du travail d’Ile-de-France.
En octobre 2002, Bertrand Delanoë ayant été victime d’une agression au couteau, Anne Hidalgo assume l’intérim à la tête de l'exécutif de la mairie de Paris.
Ce n'est qu'en septembre 2003 que le ministère du Travail cesse de rémunérer Anne Hidalgo par arrêté ministériel : elle est rétroactivement détachée à la mairie de Paris à partir de janvier 2003. Yves Sinigaglia, l’un des responsables du syndicat SUD-Travail avait constaté qu'Anne Hidalgo avait continué à être payée alors qu'elle était à temps plein à la mairie de Paris. Dans un courrier en date du 29 septembre 2003 adressé à Yves Sinigagia, le directeur régional de la direction régionale du travail écrit :
"cet arrêté a entraîné la cessation du paiement du paiement de la rémunération de l'intéressée au 1er février 2003, avec émission d'un ordre de reversement du montant des émoluments perçus entre le 17 juin 2002 et et le 31 janvier 2003 (...) L'arrêté n'a pas été publié au Journal officiel (...) et n'est donc pas communicable en l'état".
A la suite de quoi le syndicat SUD-Travail entame une procédure pour le remboursement des sommes perçues avant le 17 juin 2002, sans l'attaquer au pénal pour emploi fictif par manque de moyens financiers. Le tribunal administratif ne fait pas droit à la requête. 
Suite à l'arrêté du ministère du travail en janvier 2003, Anne Hidalgo est détachée et ce jusqu'à sa mise à la retraite en 2011.
En octobre 2017, le magazine Capital publie un dossier sur le cumul des emplois à temps plein dans l'administration et à la mairie de Paris. Anne Hidalgo l'a attaqué en justice pour diffamation. Suite à l'article du magazine Capital, Aurélien Legrand, élu FN au conseil régional, porte plainte en novembre 2017 contre Anne Hidalgo et demande au Procureur l'ouverture d'une enquête publique sur le fait qu'elle a bénéficié d'un « emploi fictif » entre 2000 et 2003 au ministère du Travail alors qu'elle menait la campagne des municipales à Paris et occupait le poste de première adjointe de Bertrand Delanoë à l'Hôtel de Ville.
En mai 2018, le procureur de la République indique à Aurélien Legrand que "les faits présumés remontants à la période 2001-2003", ses services ont analysé qu'ils étaient "prescrits, en vertu des nouvelles dispositions de la loi du 27 février 2017 portant réforme de la prescription en matière pénale" qui limite le délai à 12 années pour les infractions dissimulées.

Sources :
Anne Hidalgo déjà atteinte de sénilité ? La retraitée de l'Hôtel de Ville oublie 40 % de ce qu'elle gagne ! (Delanopolis, 5 avril 2013)
Qu'a donc fait Anne Hidalgo dans l'administration pendant les 10 ans qui ont précédé sa retraite ? (Delanopolis, 16 février 2014)
Exclusif (Capital, 25 octobre 2017)
L'affaire qui empoisonne Anne Hidalgo (Le Point, 17 novembre 2017)
Paris : soupçons d’emploi fictif d’Anne Hidalgo… les faits sont prescrits (Le Parisien, 14 mai 2018)

 

2019


Avant 2019


En 2016 :

En 2015 :

​En 2014 : 
16 juin 2014 : La préfecture de police s'exprime : le commissariat du 6e disparaît au profit d'une fusion avec le 5e arrondissement.
16 juin 2014 : Anne Hidalgo lance le premier procès de sa mandature.
2 juin 2014 : Un Bal populaire pour le 70e anniveraire de la Libération de Paris.
2 juin 2014 : Des écrans pour le Mondial de Football à Paris selon Anne Hidalgo.
2 juin 2014 : Anne Hidalgo en faveur du report des élections régionales.
26 mai 2014 : Européennes 2014 : le cas de Paris.
15 mai 2014 : Assassinat présumé de la journaliste Camille Lepage en République centrafricaine.
9 avril 2014 : Nathalie Kosciusko-Morizet chef de l'opposition à Paris.
8 avril 2014 : Anne Hidalgo première femme Maire de Paris.
27 mars 2014 : Les femmes savantes.
27 février 2014 : "Urgent affichage sauvage" la Mairie de Paris s'explique.
- 26 février 2014 : Gare d'Auteuil : premiers coups de pioche "dans quelques jours".
20 février 2014 : Anne Hidalgo photoshopée.

En 2013 :

23 octobre 2013 : Romain Levy tête de liste PS dans le VIe arrondissement, Jean-Pierre Lecoq en attente pour la tête de liste UMP.
- 19 juin 2013 : L'inauguration des voies sur berges coïncide avec l'anniversaire d'Anne Hidalgo.
- 11 février 2013 : La deuxième claque de l'Hôtel de Ville de Paris.
- 9 février 2013 : La claque de l'Hôtel de Ville de Paris.
- 4 février 2013 : Jean-François Legaret se paye Anne Hidalgo en citant l'Eloge de la potiche par Jean Dutourd.
- 4 février 2013 : Anne Hidalgo se paye Jean-François Legaret à la conférence internationale des femmes élues locales.

En 2012 : 
Article du 23 mars 2012 : Philippe Goujon, Anne Hidalgo et les collaborateurs des ministres.
- Paris Tribune Indiscrétions le 23 mars 2012 : Philippe Goujon croit peu aux pouvoirs des députés.
- Article du 4 février 2013 : Jean-François Legaret se paye Anne Hidalgo en citant l'Eloge d'une potiche par Jean Dutourd.

En 2011 : 
Article du 5 octobre 2011 : Qui convoite la place de la laïcité ?
Article du 16 septembre 2011 Logement social : comment diminuer le nombre de demandes. 
Article du 27 mars 2011 Projet Castagnary : Oui à un jardin partagé ! Non à des logements sociaux et étudiants !
Article du 5 mars La Ville de Paris à la recherche de l'unité des Universités parisiennes.
Article du 5 mars Ville de Paris ou Etat : quel projet pour le campus parisien ? 


En 2010 :
Article du 16 juillet Anne Hidalgo, un modèle d'intégration réussie.
Article du 1er juillet de Marguerite de la Meslière Les arbres maudits du Jardin des Halles.
Article du 6 avril Les 3 réserves des sénateurs au projet du Grand Paris.
Article du 2 avril Jardin des Halles : Jean-François Legaret jette l'éponge.
Article du 19 mars 2ème tour des régionales à Paris : les listes de droite et de gauche
Article du 9 mars Débat Anne Hidalgo - Chantal Jouanno : un dialogue à roder
Article du 15 février Les tours de Clichy-Batignolles énervent les riverains.


2009 :

Article du 26 novembre A quand la réunion publique promise par l'Hôtel de Ville ? 
Article de Ghislain Fornier de Violet du 19 août Les commerçants perdus dans le dédale des Halles





Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Lundi 29 Juillet 2019 - 06:00 Patricia Gallerneau

Lundi 22 Juillet 2019 - 11:30 Benjamin Griveaux

Actu Paris | Actu Ile-de-France | Actu française | International | Paris Tribune Post | Ils sont cités



Publicité