Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Benjamin Griveaux dévoile ses huit premières têtes de liste à Paris

Ils rejoignent le candidat d'Emmanuel Macron pour remporter la mairie de Paris.


Six personnalités politiques, dont trois femmes maires d'arrondissement, et deux personnes de la société civile, viennent d'être investies par l'équipe du candidat En Marche : le député du 3e et du 10e arrondissement de Paris et candidat à la Mairie de Paris, Benjamin Griveaux.


29 Novembre 2019 - 00:00
     

Le tract distribué lors de la brocante dans le 3e arrondissement le week-end précédent le meeting.
Le tract distribué lors de la brocante dans le 3e arrondissement le week-end précédent le meeting.
Benjamin Griveaux, le chouchou des maires d'arrondissement de sexe féminin ? Le 25 novembre 2019 à guichet fermé au Théâtre de Gymnase, dans le 10e arrondissement de Paris où il est député de Paris depuis 2017, le candidat d'En Marche dévoile les huit premières têtes de liste pour les élections municipales par arrondissement à Paris. La première série des têtes de liste est aujourd'hui davantage connue grâce à une présentation adressée le 28 novembre par mail aux Parisiens. Dans huit arrondissements, les 1-2-3-4e arrondissement, 5e, 7e, 8e, 9e, 10e, 11e, 20e, trois candidats investis sont des maires d'arrondissement ex-LR ou ex-PS. Elles veulent désormais faire réussir Emmanuel Macron en France et faire gagner Benjamin Griveaux dans la capitale : trois femmes, de gauche et du centre-droit, qui ont fait allégeance à Benjamin Griveaux afin de pouvoir durer politiquement.

La première élue LR à avoir rejoint Benjamin Griveaux

Delphine BURKLI, ex-LR, maire du 9e arrondissement, est candidate à sa réélection dans le 9e arrondissement et pro-Benjamin Griveaux à la Mairie de Paris :

A 45 ans, Madame la maire du 9e arrondissement depuis 2014 est déclarée avoir rejoint Benjamin Griveaux "pour proposer aux Parisiennes et Parisiens une nouvelle offre politique". 
L'ambition de la conseillère de Paris depuis 2008 et conseillère régionale d'Ile-de-France depuis 2015 : s'investir "pour retisser un lien de confiance avec les habitants et améliorer leurs conditions de vie".

Elle a rallié Benjamin Griveaux après avoir penché au début pour son rival Cédric Villani

Florence BERTHOUT, ex-LR, maire du 5e arrondissement, est également candidate à sa réélection dans le 5e arrondissement et pro-Benjamin Griveaux à la Mairie de Paris. Elle a présidé le groupe des Républicains et apparentés au conseil de Paris de 2017 à 2019 suite à la démission de Nathalie Kosciusko-Morizet.

A 57 ans, Madame la maire du 5e arrondissement depuis 2014 est présentée comme s'étant engagée aux cotés de Benjamin Griveaux "pour continuer de défendre au quotidien les habitants de son arrondissement et renouveler en profondeur la politique incohérente conduite par la majorité municipale actuelle". 
L'ambition de la conseillère de Paris du 1er arrondissement de 2001 à 2014 et conseillère régionale d'Ile-de-France de 2004 à 2010 et depuis 2015 : "apporter son expérience au projet pour Paris et le 5e arrondissement" au candidat d'Emmanuel Macron à Paris.

La prise de guerre PS de Benjamin Griveaux

Frédérique CALANDRA, ex-PS, maire du 20e arrondissement depuis 

A 57 ans, Madame la maire du 20e arrondissement depuis 2008 revendique auprès de Benjamin Griveaux un "engagement dans la vie militante depuis 1980". Elle se dit "sensible aux parcours des populations du 20e, dont une grande partie est issue des différentes vagues de migration".
L'ambition de la conseillère de Paris depuis 2001, devenue l'adjointe du Maire de Paris Bertrand Delanoë et médiatrice de la Ville de Paris, actuellement Rapporteur spéciale du Grand Paris chargée de l'évaluation de l'action métropolitaine depuis janvier 2016 : "poursuivre la transformation du 20e afin d'en faire un arrondissement attractif et apaisé pour tous".

Les autres têtes de liste à Paris : 4e, 7e, 8e, 10e, 11e

Pacôme RUPIN, 34 ans, est député de Paris et conseiller du 4e arrondissement depuis 2014. Il a été responsable du Pôle Territoires d'En Marche ! après plusieurs expériences dans l'entrepreneuriat social. Il brigue la place de premier Maire des quatre arrondissements centraux (ex 1er - 2e - 3e et 4e arrondissement) réunis sous l'étiquette de Paris Centre, fort d'environ 100.000 habitants.

Philippine HUBIN, 30 ans, est conseillère du 7e arrondissement depuis 2014. L'avocate devenue entrepreneure veut "continuer de mettre sa connaissance de l'arrondissement au service de ses habitants pour être une maire du quotidien".

Sophie SEGOND, 59 ans, est avocate aux Barreaux de Paris et de Milan. Elle habite le 8e arrondissement depuis plus de 25 ans et c'est la raison pour laquelle elle se présente sous l'étiquette En Marche dans le 8e. Elle souhaite "faire du 8e arrondissement une des vitrines mondiales du Grand Paris, exemplaire dans les domaines de l'écologie, de l'innovation, de la culture et de la solidarité". Elle affrontera la maire actuelle Jeanne d'Hauteserre (LR).

Karim AMELLAL, 41 ans, voudrait devenir le prochain maire du 10e arrondissement de Paris. Ce Franco-algérien écrivain, directeur d'association, responsable de Civic Fab, qui met la technologie au service de l'innovation sociale et enseignant à Sciences Po est engagé depuis plusieurs années dans la prévention de l'extrémisme et la lutte contre les inégalités et les discriminations. Il souhaite "améliorer la qualité de vie des habitants dans le 10e en préservant la mixité sociale de l’arrondissement".

Guillaume POITOUX, 36 ans, vise le 11e arrondissement. Il s'est "engagé comme volontaire dans la Marine Nationale en tant que commissaire embarqué sur un navire. Il a été coordinateur humanitaire pour l'ONG Médecins du monde, et est désormais président de « La commune », société partenaire d'une fondation qui lutte pour le logement des défavorisés. Il souhaite aujourd'hui "recréer du lien avec les habitants du 11ème et faire face aux enjeux de l'arrondissement en matière de propreté, de sécurité, de solidarité".

Vidéo des candidats de Benjamin Griveaux indisponible © Capture d’écran le 28 et 29 novembre au matin.
Vidéo des candidats de Benjamin Griveaux indisponible © Capture d’écran le 28 et 29 novembre au matin.

Vidéo indisponible

Petit "hic", la vidéo de présentation des candidats est toujours indisponible au moment de la parution de cet article (voir l'illustration).

Les têtes de liste vont maintenant choisir leurs co-listiers, mener campagne avec un budget à ne pas dépasser, et être sous les feux des projecteurs au moins jusqu'à la fin du mois de mars 2020.

Les noms des têtes de liste des douze arrondissements restants devraient être connus avant la fin de l'année.


Elodie Châtrain
Journaliste, coordinateur des articles sur les informations générales. Contact E-mail : elodie @... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité