Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

Ce qui se passe en Libye

Dr Rejb Muftah Budabbus, de Benghazi, écrit à Paris Tribune.fr


Dr Budabbus R.M, l'un des artisans de la création, avec la participation des Français, des institutions libyennes dans le système libyen, explique ce qui s'est passé en Libye et pourquoi, selon lui, le peuple libyen soutient massivement Kaddafi contre l'OTAN.

1 Août 2011 - 19:20
     

Qu''est-ce qui se passe en Libye ? Est-ce une rébellion contre l'État ou tout simplement un peuple qui résiste à une agression étrangère ? En vérité, la rébellion est créée et manipulée par certains pays de l'Occident qui mènent une guerre ouverte contre la Libye. Cette guerre, du point de vue de la justice, est injuste, et, du point de vue de la logique, est injustifiable.
Puisque je suis libyen, et précisément de Benghazi, je suis bien informé sur les événements qui secouent mon pays depuis le 17 février 2011, soit personnellement, soit par des amis, des connaissances, et mes élèves, puisque je suis professeur à l'université. Certains d''entre eux ont participé à ces événements puis ils s'en sont retirés.

Les événements de Benghazi sont utilisées pour justifier la rébellion et l'intervention de l'OTAN, bien que ces événements soient dramatiques et violents. En réalité, ils sont fabriqués et manipulés pour faire soulever le peuple contre son Etat et donner ainsi prétexte à l'intervention militaire de l'OTAN qui ne cherche que la recolonisation de mon pays et à s'emparer de sa richesse pétrolière.
Bien sûr, l'OTAN n'agit pas seul. Il y a quelques agents libyens, bien préparés, soit à l'intérieur du pays, soit à l'extérieur. Des libyens qui se prétendent opposants au régime mais qui ne sont, en réalité, que des agents au service des pays étrangers qui font la guerre à la Libye.
Au début des événements, le scénario paraît bien fonctionner : il y a une explosion de violences, des morts, des destructions, quand les manifestants supposés pacifiques - mais parmi eux il y a des hommes armés - attaquent les stations de police et les casernes de l'armée.
Le premier choc est absorbé et dépassé par le retrait de la police et de l'armée des zones perturbées. Mais cela n'a pas mis fin à la violence. Des groupes armés surgissent et s'imposent par la force sur le peuple, et avec l'intervention militaire de l'OTAN qui n'a plus de raison d'être parce que la police et l'armée se sont retirées des zones perturbées. Les 'bavures' commises par l'OTAN et les massacres des groupes armés de la rébellion ont conduit le peuple à prendre conscience de la destruction du pays.
Le peuple libyen a parfaitement compris l'intervention militaire de l'OTAN. Il s'agit d'autre chose que la protection des civils.
libya.com
libya.com

Le peuple libyen a compris aussi que les événements, de Benghazi particulièrement, bien que dramatiques ne sont pas dus au régime. La police et l'armée de l'État n'en sont pas responsables. Mais ils ont été planifiés à l'avance et fabriqués avec l'aide des mass media afin de justifier l'intervention militaire de l'OTAN sous couvert de raisons humanitaires.
Alors, pour le peuple libyen, il est clair que le problème n'est pas le régime politique, ni Kaddafi, ni la démocratie ni les droits de l'homme. Mais tout simplement une agression étrangère. Dès lors il s'agit de résister et de sauver la patrie. Et Kaddafi est devenu alors un symbole de l'unité nationale et une force de résistance populaire contre l'agression occidentale. Le peuple libyen, même dans les zones hors du régime légal, voit en lui non seulement un guide dans des moments difficiles de son histoire mais aussi l'incarnation d'Omar El Moktar vivant. Omar El Moktar était le héros de la guerre sainte contre l'agression italienne de 1911. Et Kaddafi est le héros de la guerre sainte contre l'agression de l'OTAN de 2011.
Le but cherché par l'OTAN et ses rebelles est affaiblir El Kaddafi en tant qu'obstacle qu'ils doivent vaincre pour atteindre leurs objectifs, mais ils le rendent encore plus puissant par le soutien populaire jamais vu en Libye.
Ils veulent le délégitimer aux yeux de millions de libyens, qui par leurs marches volontaires, et presque quotidienne, lui donnent une légitimité dont personne n'a jamais rêvée, même dans les pays les plus démocratiques.
Donc on peut dire que l'OTAN et ses rebelles ont perdu la guerre parce que le peuple libyen l'a gagné.






Commentaires

1.Posté par fleurofusi le 12/08/2011 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne sait pas vraiment ce qui se passe en Libye. Une seule certitude : l’échec de l’Otan. Le porte-avion français a regagné Toulon avec son hélice, ce qui est un progrès remarquable.
Espérons que ces gesticulations ne conduiront pas à remplacer une dictature par une dictature.
Et le biznesse dans tout ça ?

2.Posté par Vaea Devatine - Rédactrice en chef le 12/08/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour répondre à la question sur le business, les articles :
- Le Medef s'intéresse toujours à la Libye.
- La famille Sarkozy est-elle en guerre contre la famille Kaddafi ?

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Mercredi 31 Juillet 2019 - 06:00 L'affaire Gallerneau Loiseau Mestre crée le débat

Europe | Libye Tribune | Dans le monde | Monde débats



Publicité