Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



09/07/2009 - 17:38
Morgane Merlin
        

Claudia Cardinale à l'Arlequin

Sixième Tribune



La 7ème édition du Festival Paris Cinéma s’ouvre rue de Rennes avec une actrice envoûtante du cinéma italien.



L'Arlequin participe au Festival Paris Cinéma
L'Arlequin participe au Festival Paris Cinéma
L’Arlequin propose, du 8 au 14 juillet, 15 films de Claudia Cardinale, de ses grands rôles aux plus fugitifs, où toujours sa présence et son charisme éblouissent le spectateur. La belle tunisienne incarne ses rôles avec justesse et élégance. Hier, l’hommage débute à 13h45 avec La Scoumoune de José Giovanni où elle figure aux côté du jeune Belmondo pour faire succomber la partie féminine du public, suivi de Sandra à 15h45, dans lequel elle incarne le rôle principal.

A 17h45, Les professionnels entrent en scène pour délivrer la jolie Claudia, prisonnière de Jesus Raza. Après cascades mirobolantes, rencontres périlleuses de bandits et arrivée chez l’ennemi mexicain, on comprend que l’actrice tant attendue ne va pas tarder à nous lancer son regard sombre et pénétrant. Mais le réalisateur devine que l’on attend la belle diva et joue avec notre impatience en installant un suspense trépignant. Finalement, elle apparait au bout de plus d’une heure de film, dans une scène où elle ne dit mot, mais son jeu est parfait. Au retour du voyage dans le désert, elle ne brille néanmoins pas par son interprétation et son accent français fausse légèrement le ton de la production américaine de Richard Brooks.

On retrouve avec plaisir l’époque où les chevaux allaient aussi vite que les trains et on redécouvre les images saccadées des anciennes pellicules sur grand écran. Répliques bien ciselées, humour et retournements coup sur coup, ce western laisse le spectateur avec la certitude que ce n’est pas le dernier film du Festival qu’il ira voir.
 

Pour compléter cet hommage, le Bon Marché expose des photos de l’actrice du 2 juillet au 15 août. La taille de l’exposition Diva Claudia ne renvoie malheureusement pas à la grandeur de Cardinale. 38 photos s’enchaînent sans commentaires, sans légendes. Photos de tournages, de films, de sa vie ? Il est difficile pour le curieux qui passe par hasard par le sous-sol du magasin de comprendre le contexte. Pour seule explication, on peut lire une courte introduction sur elle, le paragraphe qui figure dans tous les prospectus du Festival de Paris. Les commerçants du magasin savent d’ailleurs à peine que l’exposition existe. En demandant où se situe l’expo Claudia Cardinale, la réponse est surprenante : « Euh, qu’est-ce qu’elle fait exactement, c’est plutôt rayon chaussures ou vêtements ? ».
Décidément, Claudia Cardinale n’est pas la star du Bon Marché, il faut se rendre à l’Arlequin pour découvrir sa splendeur.
 
Expo Claudia Cardinale au Bon Marché
Expo Claudia Cardinale au Bon Marché




Et aussi
< >

Jeudi 30 Novembre 2017 - 22:10 Un avocat pour et contre la Ville de Paris

Mardi 21 Novembre 2017 - 17:20 L'avenir de la Foire du Trône en suspens

Les faits dans le 6e arrondissement | Les opinions dans le 6e arrondissement | Flash Paris 06


Publicités

Publicités


A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com