Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Cold case de 1998 : le meurtre d’un gardien de nuit résolu

Affaire presque classée à Nanterre.


Le meurtrier présumé reconnaît les faits 14 ans après, mais dit avoir été en légitime défense.


22 Février 2012 - 20:23
     

A Nanterre le 21 février 2012, la brigade criminelle interpelle l’auteur présumé d’un homicide perpétré le 8 avril 1998 à l’encontre du gardien de nuit d’un foyer pour personnes âgées. Il avait été retrouvé dans la maison de retraite, le corps présentant de nombreuses plaies par arme blanche.

Des espèces et une chaîne hi-fi avaient été volées, un sac à dos avait été abandonné sur place renfermant notamment des affaires de toilette.

Les prélèvements réalisés sur la scène de crime permettaient de mettre en évidence un ADN masculin, mais inconnu.

Avec l’amélioration des techniques, il y quelques mois, la brigade criminelle demandait un nouvel examen des objets saisis. L’ADN présent sur un rasoir contenu dans le sac à dos était identifié en juillet 2011,correspondant à un homme de 41 ans, sans domicile fixe.

Le 18 janvier, il était localisé Gare du Nord dans le 10e arrondissement, où il était interpellé.

Il reconnaissait la possession du rasoir et du sac mais expliquait s’être fait dérober le tout en mars 1998 par un adolescent dont il donnait le prénom aux enquêteurs, il ajoutait que ce dernier avait également volé le véhicule d’un de ses amis.

Grâce à cette information, les policiers parvenaient à identifier le voleur, un homme de 31 ans, domicilié dans les Hauts-de-Seine et dont le signalement correspondait à celui de l’auteur présumé du meurtre.

Interpellé le 21 février, son ADN correspond à celui retrouvé sur les lieux du crime.

S’il a reconnu les faits, il s’est dit être en légitime défense.

Il a été présenté au magistrat instructeur en vue de son placement en détention provisoire.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.
© forestpath - Fotolia.com
© forestpath - Fotolia.com






Commentaires

1.Posté par Vaea Devatine, Rédactrice en chef le 09/04/2012 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
et pour information,

Le référencement des articles sur www.paristribune.INFO repart.
Les lecteurs de Paris Tribune peuvent recréer des liens entre les articles publiés sur www.paristribune.INFO et leurs comptes Twitter, Facebook, sites et blogs.

Car les compteurs des articles publiés sur www.paristribune.INFO sont revenus à zéro.

Cela fait suite au retrait de l'Internet du site www. paris tribune .fr sans prévenir ni préavis pour des raisons inconnues (lire l'article Tentative de blocage des articles de Paris Tribune et appel aux dons). Des suites seront apportées à cette affaire.

La conséquence : tous les liens entre les articles publiés sur www. paris tribune .fr et les comtpes Twitter, Facebook, Google+, LinkedIn et les sites qui citaient nos articles avec une redirection internet ont été automatiquement supprimés avec le blocage de www. paris tribune .fr

C'est également le cas pour l'article Une journaliste victime d’une agression lors d’une opération de tractage qui comptabilisait plus de 1000 liens Twitter et Facebook.

Tout comme d'autres articles moins 'chauds' comme "le clitoris, un organe peu étudié en France" et bien d'autres encore...

Désormais, nos articles sont publiés sur www.paristribune.INFO
N'hésitez donc pas à faire des liens entre vos sites et blogs et les articles de Paris Tribune que vous appréciez, disponibles sur www.paristribune.INFO

Bien cordialement,

Vaea Devatine.

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Grand Paris et IDF | Fontenay Tribune | Départements d'Ile-de-France | Ile-de-France Débats | IDF pratique



Publicité