Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Coma artificiel suite à une prise de drogue en discothèque

Ce que le préfet communique, ou pas.


Michel DELPUECH, préfet de Police, ordonne la fermeture administrative d’un établissement de nuit parisien suite à la prise en charge par les services de secours de 3 personnes ayant consommé des produits stupéfiants.


22 Décembre 2017 - 17:00
     

Ce que dit la préfecture

Le vendredi 22 décembre 2017 à 02h25, deux jeunes femmes de 18 et 20 ans ont été victimes de malaises dans la discothèque « Les Nuits Fauves » 36 quai d’Austerlitz dans le 13e arrondissement de Paris, explique le préfet dans un communiqué le jour même.
 
Prises en charge par le SAMU les deux victimes, en état très grave, ont été placées en coma artificiel avant d’être transportées à l’hôpital. Un troisième client de l’établissement a également été pris en charge par le SAMU, puis transporté à l'hôpital Necker avec un pronostic vital engagé.
Michel DELPUECH, préfet de Police le 22 décembre 2017 à 14h.

Ces faits étant consécutifs à la prise de produits stupéfiants à l’intérieur de l’établissement, le lien direct avec l’exploitation de la discothèque est établi.
Au vu de la gravité des faits et de l’urgence à faire cesser ces graves troubles à l’ordre public, le préfet de Police a immédiatement pris un arrêté de fermeture de cet établissement pour 1 mois.
Une enquête pour violences volontaires par administration de substances nuisibles a été ouverte par le parquet. La brigade des stupéfiants est saisie de cette enquête.

Michel DELPUECH, préfet de Police, rappelle fermement qu’il appartient aux responsables de ces établissements de nuit de faire respecter l’interdiction de consommation de produits stupéfiants à l’intérieur de ces lieux. Le non-respect de ces dispositions donnera lieu à une fermeture immédiate des établissements concernés.
 

Ce que ne dit pas la préfecture

Le club des Nuits Fauves est sous le coup d'une interdiction d'exploitation et,  bien qu'ouvert depuis environ un an, il n'a jamais reçu son autorisation d'exploitation de la part de la préfecture de police de Paris. 

La direction de la Cité de la Mode et du Design du 36 quai d'Austerlitz indique pour sa part
 
La société Wanderlust exploitante de Nuits fauves est restée sourde à tous les courriers de la Cité de la Mode et du Design.
Communiqué de la Cité de la Mode et du Design, le  22 décembre 2017.
Guilhem Vellut - Les Docks - Cité de la Mode et du Design @ Seine @ Paris CC BY SA 2.0
Guilhem Vellut - Les Docks - Cité de la Mode et du Design @ Seine @ Paris CC BY SA 2.0


Théo Cyiva
Journaliste, coordinateur des articles sur les faits divers. Contact E-mail : theo @... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité