Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     
Paris Tribune les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation

© Paris Tribune « les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation »



Cet article cite : conte, ours, parent, éléphant
25/12/2014 - 17:30
Julien Lenchanteur
        

Conte de Noël : L’ourse et l’éléphant

Conte de Noël sur Paris Tribune.



Il était une fois …



Il était une fois car, tous les contes commencent par « Il était une fois ». C’est la phrase qui ouvre la porte vers un monde extraordinaire réservé à ceux qui croient aux fées et à ce qui enchante l’âme et l’esprit. Alors les contes, c’est pour toi lecteur, parmi toutes les personnes qui savent entrer dans des histoires fabuleuses.
 

Conte de Noël sur Paris Tribune © andreas130 - Fotolia.com
Conte de Noël sur Paris Tribune © andreas130 - Fotolia.com

Il était une fois, une ourse. Une ourse, c’est une femme ourse. Elle est jeune. Elle est belle. Son pelage est lisse et soyeux. Elle est blanche avec des reflets blonds sous le soleil. Cette ourse a plein d’énergie. Elle a envie de voir du monde, des gens qu’elle veut découvrir. Elle veut aussi parcourir le monde, les grands espaces. C’est une ourse qui aime l’aventure. Et, elle est très curieuse. C’est une ourse déjà adulte alors, elle peut décider seule. Ce n’était pas le cas quand elle était enfant ou adolescente ou même jeune fille.
 
Un matin, l’ourse se dit « Il est temps ! » Elle veut quitter son pays froid où la terre est souvent gelée et où les légumes sont rares. Elle aime beaucoup les légumes, sous toutes formes d’accommodements, de préparations. Elle sait qu’à l’ouest, il en existe à profusion. Aussi, elle part dans les steppes, elle laisse sa famille ours, ses amis ours. Elle court, elle trotte, elle saute, elle marche, elle franchit les obstacles. Elle mange aussi et prend soin de ne prendre que des choses bonnes pour sa santé. C’est une ourse aventureuse, audacieuse mais aussi raisonnable. Elle a bien écouté pendant des années tous les judicieux conseils de sa maman. Elle a été une ourse modèle, sage, intelligente, travailleuse et ses parents sont fiers d’elle pour tout cela. Ils sont quand même tristes de son départ et pleurent en cachette quand elle s’en va.
 
L’ourse s’est éloignée du pays des ours mais, elle se débrouille. Ce n’est pas facile, tu le sais, de partir comme cela, même quand on est une grande personne. L’ourse parcourt les grandes plaines. Elle profite du climat plus doux. Elle aime s’étirer, se rouler dans l’herbe pour des moments de détente. Cela la change, avant, elle se roulait dans la neige. Puis, elle repart, et atteint une région au climat tempéré. « Ici, je me sens bien » se dit-elle à elle-même.
 
Très loin de là, un jeune adulte éléphant habite dans le sud là où il fait chaud, très chaud, trop chaud. Lui aussi a envie de découvrir d’autres régions et surtout d’avoir moins chaud, chaque jour et tout le temps. Et un jour, il se dit « C’est maintenant ». Il embrasse ses parents éléphants qui essuient une larme au coin de leurs yeux. Et, il marche, puissant et fort, vers le nord, toujours plus au nord. La chaleur diminue. Il atteint la région tempérée où vit notre ourse aventureuse.
 
Un jour, ils se croisent. « Il est beau cet éléphant » se dit l’ourse. Il a de belles oreilles et une grande trompe intéressante. L’éléphant regarde l’ourse, il est subjugué. « Quelle est jolie cette ourse » murmure l’éléphant. Elle a des poils si doux, si séduisants. De la trompe, il l’enlace. Et l’ourse se sent bien. Elle est protégée. Bientôt, il vivent ensemble. Et puis, ils commandent un bébé. Ils sont heureux.
 
Mais voilà, l’éléphant a beaucoup à faire. Il doit régulièrement retourner au sud pour revoir les éléphants. Et l’ourse est toute seule pour tout organiser. Alors, elle relève le défi. Elle se lance. Elle s’occupe du bébé qui est la joie et l’amour de sa vie. Mais, c’est dur de tout faire quand on est une maman ourse. Bientôt, elle rencontre des membres éloignés de sa famille qui eux aussi ont préféré vivre sous le soleil d’une région tempérée, ni froide, ni chaude. Ils sont plus âgés que la maman ourse. Ils lui proposent de l’aider, d’accueillir dans leur maison l’enfant né de l’amour d’une ourse avec un éléphant.
 
L’enfant est content d’être avec eux. Mais il aimerait aussi voir plus souvent son papa éléphant et être tout le temps avec sa maman ourse. Il est sage, il redouble d’efforts. Il apprend bien à l’école. Sa maman ourse fait plein de choses. C’est compliqué. Il faut du temps, beaucoup de temps.
 
Et puis, longtemps après, parce que l’enfant ne s’est pas découragé, parce que l’enfant a toujours crû que cela allait arriver, parce que la maman ourse a travaillé, travaillé et multiplié les efforts, l’enfant est retourné vivre avec la maman ourse et a vu plus souvent son papa éléphant tout en mangeant de temps en temps un gâteau dans la famille des ours.
 
Tout le monde a été très heureux.
 
La morale de cette histoire c’est qu’il faut croire en sa maman, en son papa et qu’à force de croire, à force d’être sage, à force de patience, un jour, tout est merveilleux, exactement comme on veut.



Et aussi
< >

Dimanche 29 Janvier 2017 - 20:05 La morale de La Laitière et le Pot au Lait

Mardi 4 Octobre 2016 - 19:32 Le Tunnel aux pigeons de John Le Carré

Flash Livres | Le Gars qui soufflait dans la Trompe d'Eustache | La Fille aux yeux de merlan frit | L'Homme au sourire en tranche de pastèque | Les aventures de Nini la Souris polynésienne