Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Du rififi dans la 11e circonscription de Paris

Du rififi dans la 11e circonscription de Paris (une grande partie du 14e et une petite du 6e arrondissement).


Jean-Pierre Lecoq s'en prend à Marie-Claire Carrère-Gée et à Paris Tribune.


22 Février 2012 - 06:26
     

Interrogé sur le communiqué de l'UMP du 14e arrondissement demandant à Jean-Pierre Lecoq, choisi par la commission d'investiture UMP dans la 11e circonscription de Paris, de bien vouloir se désister au profit de Marie-Claire Carrère-Gée, dont la candidature a été soutenue par la fédération UMP de Paris, le maire du 6e arrondissement répond à Paris Tribune.

Le candidat investi par l'UMP pour la 11e circonscription aux législatives 2012 donne la leçon à Marie-Claire Carrère-Gée.

Il évoque la "modestie", pas la sienne, mais celle des résultats de MCCG aux municipales de 2008.
Il parle de la "jeunesse", pas celle de MCCG, mais celle de son implantation dans le 14e arrondissement.
Il évoque des "jugements", pas ceux des affaires judiciaires pour lesquelles son avocat plaide, mais ceux qu'aurait émis MCCG qu'il invite à plus de "retenue".
Enfin, il accuse Paris Tribune de "partialité systématique" et qualifie de "petite provocation" la question qui lui a été posée par la journaliste le 20 février 2012 :

"Suite au scoop de Paris Tribune publié ce matin, je souhaite connaître votre sentiment au sujet de la demande de retrait de votre candidature dans la 11e circonscription", avec la transmission du lien de l’article publié dans la rubrique du 6e arrondissement : Jean-Pierre Lecoq prié de se désister au profit de Marie-Claire Carrère-Gée.

Voici le texte intégral de la réponse de Jean-Pierre Lecoq :
"Compte tenu de la partialité systématique dont vous faites preuve vis a vis de la Mairie du 6 de mon cabinet et des membres de la majorité municipale dans la rédaction de vos articles depuis de nombreux mois je ne répondrais pas à votre question que je qualifierais de petite provocation. Néanmoins sur le fond la modestie de ses résultats en 2008 et la jeunesse de son implantation dans le 14e devraient conduire Mccg a plus de retenue dans ses jugements. Jplecoq"

© diez-artwork - Fotolia.com
© diez-artwork - Fotolia.com
Concernant l’attaque contre Paris Tribune, chaque lecteur sait que la majorité des articles du journal reprend les déclarations publiques des élus du 6e arrondissement.

Il n'y a aucune partialité, simplement l’exercice du métier de journaliste.

Mettre en lumière un élu est toujours source de notoriété accrue. La presse n'est qu'un miroir pour ceux qui se mettent sur le devant de la scène. Si l'image déplaît, est-ce la faute du miroir ?

Mais l’essentiel est ailleurs. L’actualité prime. Le passé peut l’éclairer.

Avec des mots acerbes, Jean-Pierre Lecoq s’en prend à Marie-Claire Carrère-Gée pour réagir à la prise de position, non pas de MCCG, mais des cadres et militants de l’UMP du 14e arrondissement, auteurs du communiqué en faveur de celle-ci.

Cela annonce la couleur. Le débat sera vif, mordant, incisif. De l’altercation, de la lutte, des disputes, en un mot du rififi vous dis-je.

Car Jean-Pierre Lecoq apprécie le langage martial et la bataille. N’a-t-il pas déclaré à l’occasion d’un conflit avec Madame Taurand Ouy Présidente de l’association Foire Saint Germain dont il a souhaité le départ "on a triomphé de beaucoup de combats et on est plutôt du genre, quand on vient nous enquiquiner, à charger nos fusils et on tire dans le tas" (sic) ?

Toujours en s’adressant à Alain Ouy, fils de la Présidente, alors chargé de mission au cabinet du maire du 6e, Jean-Pierre Lecoq l’avertissait qu’en cas de dépôt de plainte de sa mère, il prendrait "une balle dans la tête par ricochet" (resic).

Jean-Pierre Lecoq s’est expliqué sur ces propos enregistrés par Alain Ouy. Pour l’élu, ils ont été tenu sous le coup de la colère, ils ont dépassé sa pensée et il ne leur prête aucun caractère menaçant.

Certes, ces échanges ont eu lieu en 2007. Mais ils résonnent en 2012 dans le cadre de la rivalité pour un siège de député entre Jean-Pierre Lecoq et Marie-Claire Carrère-Gée. Du rififi peut-être, mais avant tout, il faut savoir garder de la retenue dans ses jugements.



Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formation universitaire en droit et en sciences sociales appliquées.... En savoir plus sur cet auteur




Commentaires

1.Posté par Jean marc le 22/02/2012 09:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sourire chaleureux de mme carrère gée et les rictus menaçant de mr lecoq..... Euh laissez moi réfléchir

2.Posté par Stéphanie le 22/02/2012 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel bien peu sympathique personnage ce monsieur Lecoq (d'autant plus lorsque l'on lit tout l'historique des articles), je voterai Marie-Claire Carrège-Gée...Tout le monde sait qu'elle seule peut battre le candidat PS. JP Lecoq est un inconnu dans le 14ème...

3.Posté par brulpourpoing le 26/02/2012 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, dans le 14° comme dans le 6°, monsieur Lecoq est un nain connu.

4.Posté par Vaea Devatine, Rédactrice en chef le 09/04/2012 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
et pour information,

Le référencement des articles sur www.paristribune.INFO repart.
Les lecteurs de Paris Tribune peuvent recréer des liens entre les articles publiés sur www.paristribune.INFO et leurs comptes Twitter, Facebook, sites et blogs.

Car les compteurs des articles publiés sur www.paristribune.INFO sont revenus à zéro.

Cela fait suite au retrait de l'Internet du site www. paris tribune .fr sans prévenir ni préavis pour des raisons inconnues (lire l'article Tentative de blocage des articles de Paris Tribune et appel aux dons). Des suites seront apportées à cette affaire.

La conséquence : tous les liens entre les articles publiés sur www. paris tribune .fr et les comtpes Twitter, Facebook, Google+, LinkedIn et les sites qui citaient nos articles avec une redirection internet ont été automatiquement supprimés avec le blocage de www. paris tribune .fr

C'est également le cas pour l'article Une journaliste victime d’une agression lors d’une opération de tractage qui comptabilisait plus de 1000 liens Twitter et Facebook.

Tout comme d'autres articles moins 'chauds' comme "le clitoris, un organe peu étudié en France" et bien d'autres encore...

Désormais, nos articles sont publiés sur www.paristribune.INFO
N'hésitez donc pas à faire des liens entre vos sites et blogs et les articles de Paris Tribune que vous appréciez, disponibles sur www.paristribune.INFO

Bien cordialement,

Vaea Devatine.

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Lundi 30 Septembre 2019 - 09:30 Le mausolée de Jacques Chirac

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique