Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



29/11/2012 - 11:07
        

Francesco Belloni fondateur de l’Ecole Impériale de mosaïque à l’honneur

Vente aux enchères d'une tabatière insolite chargée d’histoire.



Si fumer tue, certaines tabatières sont ruineuses.



Francesco Belloniarrive à Paris en 1797 à l'âge de 25 ans. Maîtrisant l'art de la Mosaïque, Napoléon le nomme à la tête de l'Ecole Impériale de Mosaïque créée dans le 6e arrondissement de Paris entre 1805 et 1807.

Une tabatière attribuée au maître est proposée aux enchères à Monaco le dimanche 2 décembre 2012. Hasard de date ou volonté de s’inscrire dans le rappel de l’Empire, c’est l’anniversaire du sacre de Napoléon 1er et aussi de la victoire d’Austerlitz.

Qui est Francesco Belloni ?

Francesco Belloni est un italien qui s’est installé à Paris où il meurt en 1863, ou peut-être avant. Après avoir travaillé au sein des ateliers du Vatican où il s’est distingué, il vient en France pendant la période du Directoire, à l’âge de 25 ans. Il a du talent et de la créativité.

Son art, la mosaïque, c’est à dire l’assemblage d’éléments multicolores en matériaux variés tels que pâte de verre, pierre, marbre, terre cuite, constituant un revêtement pour un objet, un mur, un sol, destiné à former une impression visuelle, évidemment figurative, avant le XXe Siècle. L’origine du mot est latine et évoque les Muses.

Francesco Belloni séduit les milieux intéressés par l’art. Son atelier, son nom, ses réalisations sont de plus en plus connus. Et la famille Bonaparte le remarque. Il a réussi, sous le Consulat, à installer son atelier dans un lieu prestigieux au centre de Paris dans l’actuel 6e arrondissement.

C’est là où les franciscains ont enseigné avant d’être chassés en 1789. C’est là où se pressaient, quelques années auparavant, les fervents révolutionnaires, dont les discours pouvaient encore bruisser, la nuit, aux oreilles de toute personne portée sur l’imaginaire.

C’est là où la mosaïque allait se développer pour conquérir Paris. Francesco Belloni a investi le réfectoire de l’ancien couvent des cordeliers où se tenaient les séances de "la société des droits de l’homme et du citoyen" c’est à dire le "Club des Cordeliers" où s’exprimaient Danton, Marat et bien d’autres acteurs du bouleversement des Institutions et de la société française.

Napoléon a chargé son Ministre Chaptal de créer une "Ecole Impériale de Mosaïque". Elle naît entre 1805 et 1807. Elle est abritée dans l’atelier qu’occupe Belloni qui est nommé à sa tête.

Un auteur, ancien capitaine de Dragons, diffuse chez Delaunay, libraire au Palais Royal, en 1811 son "Manuel du Voyageur à Paris". P. Villiers indique :

"Ecole Impériale de Mosaïque, aux ci-devant Cordeliers

On y enseigne l’art de la mosaïque à dix élèves tirés de l’institution de sourds et muets. On y reçoit en outre des externes qui veulent s’instruire dans ce genre de peintures indestructibles. Les différents ouvrages en mosaïque, qui sont exécutés dans cette école, sont toujours exposés dans une salle particulière pour satisfaire la curiosité des amateurs"
.

Après 1815, avec le retour de Louis XVIII, l’Ecole Impériale devient la Manufacture Royale de Mosaïque. Puis, elle ferme quelques années plus tard.

Une tabatière insolite chargée d’histoire aux enchères

C’est une tabatière attribuée au maître Francesco Belloni qui est proposée aux enchères à Monaco le dimanche 2 décembre 2012. Hasard de date ou volonté de s’inscrire dans le rappel de l’Empire, c’est l’anniversaire du sacre de Napoléon 1er et aussi de la victoire d’Austerlitz.

Elle est ainsi décrite au catalogue :

Lot 81 : Attribué à Francesco Belloni (Rome 1772-Paris 1863) 
Très rare tabatière de table en or, micro-mosaïque et écaille, de forme rectangulaire.
 Les faces sont en écaille et la partie supérieure décorée d'une plaque en micro-mosaïque représentant une scène navale.
 C'est la seule représentation de ce sujet que nous connaissions à ce jour.
 - Poids brut : 188,2 g
 - Dimensions : 8,8 x 6,8 cm



On doit notamment à Francesco Belloni le pavement en mosaïque de la salle Melpomène, "Le Génie de l'Empereur Maîtrisant la Victoire" et le "Portrait de Charles X sur table", trois œuvres au musée du Louvre.
 Bien d'autres chefs d'œuvres lui sont attribués et se situent aux Châteaux de Versailles, Fontainebleau, Compiègne ou encore Chantilly.

La mosaïque connaît un nouvel essor sous Napoléon III. L’engouement se répand sous l’influence de Charles Garnier, l’architecte, et du mosaïste Giandomenico Facchina qui réalise les mosaïques qui ornent de l’Opéra de Paris. Il découvre une technique pour baisser les coûts de réalisation de ce type d’œuvres.

Si fumer tue, certaines tabatières sont ruineuses

Le tabac à priser n’est guère consommé de nos jours. Et, à cause du fléau social que représente l’addiction au tabac, la loi tend à dissuader les consommateurs. Mais un objet, même inutile, peut être un objet d’art. Et l’art, indispensable à la Civilisation, n’a-t-il pas, par nature, la vocation à ne pas être réduit à l’utilité ? Cette tabatière, avec ou sans tabac, peut être collectionnée pour être vue, observée, admirée. Toutefois, elle est ruineuse car l’estimation se situe entre 34.000 et 38.000 euros, hors frais de vente.

De nos jours, tout en étant onéreuses, les mosaïques ne sont plus vendues à prix d’or comme la tabatière du maître Francesco Belloni.
 

Lot 81 Tabatière attribuée à Francesco Belloni estimée entre 34 000 et 38 000 euros (c) Accademia Fine Art.
Lot 81 Tabatière attribuée à Francesco Belloni estimée entre 34 000 et 38 000 euros (c) Accademia Fine Art.

En savoir plus

Vente aux enchères du dimanche 2 décembre 2012 à 17h
Salon Beaumarchais-Bosio
 de l'Hôtel de Paris
 à Monte-Carlo
par Accademia Fine Art - MC 98000 Monaco
Frais : 23,90 % TTC

Exposition le vendredi 30 novembre et samedi 1er décembre 2012 de 10h à 20h
et le dimanche 2 décembre de 11h 
à 15h
Enregistrement le dimanche 2 décembre à partir de 16h.

Les lots présentés sont vendus en l'état. Les acquéreurs doivent les vérifier avant l'adjudication
.



Les faits dans le 6e arrondissement | Flash Paris 06 | Les opinions dans le 6e arrondissement

A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com