Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



05/03/2017 - 14:20
Gérard Ducrey, Avocat au Barreau de Paris
        

François Fillon le résistant fait face

Le peuple souverain au Trocadéro



Feuilleton exceptionnel pour les élections présidentielles.



Jamais un scénariste de fiction mêlant hommes de pouvoir, ambitions personnelles, manipulations de l’opinion publique, campagne de presse, instrumentalisation de la Justice, coups bas, influences occultes, coup d’Etat, choc des Institutions, n’a imaginé une histoire politique qui atteigne une intensité dramatique, tragique, émouvante, poignante, bouleversante mais aussi, comique, grotesque, cocasse et burlesque.

Un feuilleton exceptionnel pour les élections présidentielles

Il était une fois, des hommes politiques en quête du plus grand des sièges, pas un trône mais presque, le fauteuil du Palais de l’Elysée.
 
Il était une fois des Juges du siège, trois compères du Palais de Justice.
 
Il était une fois un Parquet National, soumis au pouvoir politique (1) au Garde des Sceaux, au Président de la République, ces deux là, très las, encore là, pour peu de temps.
 
Il était une fois, un homme qui a progressivement franchi tous les obstacles, engagé pour le redressement de la France. Ni énarque, ni fonctionnaire, ni soumis à la pensée unique, voilà un candidat singulier.

François Fillon fait face

Le système se met en branle. Diffamation, éviction, évacuation, proscription, pour atteindre un objectif, la disqualification.
 
Sali avant d’être entendu, traqué avec sa femme, sa fille, son fils, ses proches, humilié par des perquisitions, il répète sa vérité.
 
Ces mesures sont injustes, disproportionnées. La Justice n’est plus une machine à juger mais une machine à broyer.
 
Attaqué par la presse comme cela ne s’est jamais vu depuis la IIIe République et les affaires Caillaux et Salengro. L’odeur de sang amène la meute et provoque la fuite des faux amis, ces girouettes préoccupées par leur intérêt personnel.
 
Il faut endiguer cette dérive et rétablir le débat politique.
 
L’enjeu de l’avenir de notre pays de 2017 à 2022 l’exige.

Le peuple souverain au Trocadéro


Seuls les drapeaux tricolores sont autorisés par les organisateurs de la manifestation © Kagenmi
Seuls les drapeaux tricolores sont autorisés par les organisateurs de la manifestation © Kagenmi
Il était une fois un pays, la France, dont le principe est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple (2).
 
La souveraineté nationale s’exprime dans les urnes.
 
Les atteintes aux élections libres dans une société démocratique sont intolérables.
 
La tentative d’élimination de l’un des principaux prétendants à la magistrature suprême, désigné par plus de quatre millions d’électeurs lors d’une élection primaire, justifie le rassemblement du peuple dans la rue.
 
L’immixtion de Juges dans la campagne présidentielle qui mettent en cause le candidat légitime investi par la droite et le centre, François Fillon, et également la candidate pointée dans les sondages en tête au premier tour, Marine Le Pen, fausse le déroulement de la campagne électorale.
 
Le suffrage universel est au dessus des Lois, au dessus des Juges, au dessus des autres pouvoirs qui n’existent qu’en qualité de pouvoirs délégués par le peuple, le peuple souverain depuis la Révolution française.
 
L’électeur ne veut pas se faire voler sa voix par un stratagème, une machination, un geste de prestidigitateur.
 
L’heure de la résistance a sonné.
 
 
Gérard Ducrey
Avocat près la Cour d’appel de Paris.
 


(1) « (...)  les membres du ministère public, en France, ne remplissent pas l'exigence d'indépendance à l'égard de l'exécutif, qui, selon une jurisprudence constante, compte, au même titre que l'impartialité, parmi les garanties inhérentes à la notion autonome de « magistrat » au sens de l'article 5 § 3. »
Cour Européenne des Droits de l’Homme – CEDH – arrêt Moulin / France du 23 novembre 2010.
 
(2) « (...) Son principe est :
 gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » Constitution de la Ve République – article 2 alinéa 5.






Nouveau commentaire :
En soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Paris Tribune a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Paris Tribune ne cautionne pas les opinions exprimées qui seront publiées si elles respectent la Loi et la jurisprudence ainsi que la Nétiquette, ou la politesse sur internet, avec Net (pour la contraction d'Internet), éthique (pour le comportement social) et étiquette (pour le code de conduite).

Les faits au niveau national | Les opinions au niveau national | Flash National


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com