Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Maohi Tribune
Paris Tribune
www.maohitribune.com

Gazon en plastique et cumul en pleine campagne des municipales à Papeete

Tahiti Plastique sur fond d’élection municipale à Papeete, Polynésie française.

Le gazon synthétique pollue la campagne du maire sortant, candidat à sa réélection, mais pas seulement.


25 Juin 2020 - 13:00
     

pose d’un rouleau de gazon synthétique sur le front de mer de Papeete le mercredi 24 juin 2020 @ VD/MT.
pose d’un rouleau de gazon synthétique sur le front de mer de Papeete le mercredi 24 juin 2020 @ VD/MT.
Nouvelle pose de gazon synthétique sur le front de mer, en face du quai des paquebots à Papeete - Tahiti, ce mercredi 24 juin 2020 vers 23h en heure locale.

Si l’on en croit la réponse de Michel Buillard, le maire qui remet en jeu son mandat, la communication est défaillante entre lui et les membres de sa majorité.

question via Facebook lors du débat télévisé avant le 2e tour des municipales à Papeete le lundi 22 juin @ capture d’écran Polynésiela1ère.
question via Facebook lors du débat télévisé avant le 2e tour des municipales à Papeete le lundi 22 juin @ capture d’écran Polynésiela1ère.
Interrogé le 22 juin sur la pertinence d’un gazon en plastique dans sa commune, Michel Buillard, candidat à un 5e mandat à Papeete, répond sur le plateau de Polynésie la 1ère à l’occasion du débat télévisé avant le 2e tour de l’élection municipale :

« Je n’étais pas au courant, le gouvernement ne m’a pas prévenu ».

Pourtant deux membres du conseil municipal de Papeete, tous deux membres de l’exécutif municipal, gèrent des portefeuilles ministériels : 
- René Temeharo, ministre de l’équipement et des transports terrestres, 
- et Nicole Bouteau, ministre du tourisme et du travail.

L'assemblée de la Polynésie française a voté le 15 mai 2020, en séance plénière, l'interdiction des sacs en plastique à usage unique à compter du 1er septembre 2020.

Un mois plus tard, le gouvernement fait poser sur l’allée centrale du front de mer du gazon en plastique, à proximité de l’organisme chargé de la promotion touristique de Tahiti et de ses îles et de l’arrivée des paquebots.
 

Le nom de René Temeharo ne figure pas dans des tracts de la liste du maire candidat à sa réélection.
Le nom de René Temeharo ne figure pas dans des tracts de la liste du maire candidat à sa réélection.

Adjoint au maire aux ressources humaines et président du CGF chargé des agents communaux

René Temeharo, conseiller-municipal - ministre, haut-fonctionnaire, est également à la fois adjoint au maire en charge des ressources humaines et le président du Centre de Gestion et de Formation (CGF) chargé de la formation et de l’accompagnement des 4.700 agents de la fonction publique communale en Polynésie française, sans oublier le projet immobilier de construction d’une future maison des communes.
 

René Temeharo, adjoint aux ressources humaines - site officiel de la ville de Papeete.
René Temeharo, adjoint aux ressources humaines - site officiel de la ville de Papeete.
Pour René Temeharo, interrogé, le fait d’être adjoint au Maire en charge des ressources humaines n’est pas incompatible avec sa fonction de Président du CGF : étant adjoint et non pas Directeur des ressources humaines de la Mairie de Papeete, il ne gère pas le personnel communal ; quant au CGF, il existe un directeur général et plusieurs directeurs - adjoints faisant fonctionner la maison.

Le nouveau maire de Papeete, capitale de la Polynésie française, sera bientôt connu : qui l’emportera de Michel Buillard (mis en place en 1995 par Gaston Flosse et actuellement soutenu  par le gouvernement local pro- Emmanuel Macron) ou de Tauhiti Nena (conseiller municipal de Papeete de l’opposition depuis 2014, ancien ministre d’Oscar Temaru et de Gaston Flosse, soutenu par l’union des partis d’Oscar Temaru et de Gaston Flosse, ainsi que par le parti de Gaston Flosse) ?
La réponse le dimanche 28 juin 2020.

Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris, inscrite à l'INALCO. Formation universitaire en droit et en... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Actu des Institutions | Mā'ohi Tribune | Départements et régions de France | France Débats | France pratique