Connectez-vous S'inscrire
Menu

Hausse du tarif de Vélib

Les tarifs d'utilisation de courte durée sont revus à la hausse dès le moi de mai 2011.


Victime de son succès, Vélib ne peut tenir ses promesses. Vélos introuvables, baisse du nombre d'abonnés de Vélib et vandalisme ont eu raison du tarif bas proposé jusqu'à présent.


25/03/2011 - 12:17

        

Contrairement à ce qu'elle a déclaré le 27 septembre 2010 pendant les questions d'actualité en conseil de Paris, Annick Lepetit revient en partie sur ses propos.En septembre 2010, l'adjointe au Maire de Paris chargée des transports a assuré : "le tarif de 29 euros demeure".

Lors de la conférence de presse à l'Hôtel de Ville le 24 mars 2011 consacrée aux dossiers du conseil de Paris des 28 et 29 mars 2011, la députée de Paris et conseillère du 17e arrondissement précise que le tarif mensuel de 29 euros ne changera pas. Certes. Mais c'est pour mieux annoncer la hausse du tarif hebdomadaire qui passe de 5 € à 8 € et celle du ticket journalier, de 1 € à 1,70 €.
L'honneur d'Annick Lepetit est sauf : elle n'a pas menti. Elle avait juste pris soin de parler en septembre 2010 du tarif annuel de 29 euros, un tarif qui ne bouge pas. Savait-elle déjà que d'autres tarifs allaient bouger ?
C'est ainsi que le Vélib devient le concurrent de la RATP à moins que le but ne soit de s'entendre, en quelque sorte, sur les prix ? Que nenni. C'est juste qu'un ticket acheté directement dans les bus est vendu au prix de 1,70 €, tarif unique sans tarif enfant, sans correspondance. Un Vélib pendant 30 minutes coûtera bientôt lui aussi 1,70 €.
Mieux, un nouvel abonnement sera proposé aux jeunes de 14 à 26 ans : 29 € pour 45 minutes d'utilisation. Les jeunes boursiers et en les personnes en insertion professionnelle bénéficieront également de 45 minutes gratuites, avec un tarif réduit de 19 € par an.
On ne touche donc pas aux utilisateurs réguliers, les quelques 160.000 abonnés annuels (200.000 en juillet 2008) représentant "76% des usagers de Vélib'" précise Annick Lepetit. Au contraire, on cherche à développer le réseau et à attirer de nouveaux clients. Un avenant au contrat signé à la fin 2009 et entré en application au début de l'année 2011 fixe comme objectif l'amélioration des prestations. En clair : mieux remplir les stations Vélib pour trouver son bonheur, en bon état de marche, 24h/24h.
Borne Vélib dans le 7e arrondissement de Paris.
Borne Vélib dans le 7e arrondissement de Paris.



Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie

Publicité

Publicité


Publicité

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com