Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Institut de France : Le savoir au service de la société

Sixième Tribune


L'Institut de France, qui regroupe le gratin intellectuel français, est une vraie pépinière d'idées et de talents, en prise totale avec son siècle.


11 Novembre 2009 - 12:48
Edouard Lacoste Lagrange
     

(c) Olivier Costel. L'Institut de France regroupe toutes les académies dont l'Académie française
(c) Olivier Costel. L'Institut de France regroupe toutes les académies dont l'Académie française
De l'Institut de France, on connaît surtout l'Académie française, ses habits verts et ses rites d'intronisation. Mais ces clichés ne suffisent pas à définir la bâtisse du Quai Conti. En face du Louvre, voisine de l'Hôtel de la Monnaie, la coupole ceinte de lettres d'or surplombe la Seine et symbolise le prestige de l'institution.

" Nous sommes au sein d’une véritable institution républicaine où siègent les représentants les plus éminents des cinq domaines répartis entre l'Académie française, l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, l'Académie des sciences, l'Académie des Beaux-Arts et celles des Sciences politiques ", précise Camille Bouvier, chargée du service communication de l'Institut.

Dans ce temple de la méritocratie, une alchimie toute particulière se réalise : tradition et modernité se mêlent, tordant le cou aux critiques faisant de l'Institut un repaire de vieux intellectuels. A côté des sujets abordés lors de leurs séances hebdomadaires, les académiciens sont régulièrement mis à contribution par les pouvoirs publics qui leur demandent de réfléchir à des sujets de société.

 

Adapté à son époque

A l’Académie française, les hommes aux habits verts façonnent la langue française lors de la fameuse " séance du dictionnaire " du jeudi au cours de laquelle l'ouvrage s'enrichit des nouveaux mots. Un autre lien met les Académies en prise directe avec leur époque : ce sont les fondations qui élisent régulièrement domicile sur les quais de Seine. L'Institut fondé par Mazarin en 1662 accueille ainsi de nombreuses fondations, attachés à des préoccupations actuelles comme l'environnement par exemple. Lorsqu'une fondation est abritée à l’Institut, la gestion en est confiée au Chancelier de l'Institut, Gabriel de Broglie, qui fait alors appel aux académiciens spécialistes du sujet pour apporter leur expertise.

Entre passé et présent, la coupole du Quai Conti est l'exemple d'une institution qui sait s'adapter à son époque tout en gardant le ferment de la culture française.

 






Commentaires

1.Posté par Yvan Rosier le 12/11/2009 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

C'est très vrai, que l'Institut est "en prise totale avec son siècle", et j'en veux pour preuve la façon dont les principaux dirigeants dudit institut traitent les employés : harcèlement moral, brimades, infantilisation permanente, menaces, brimades... Ce temple de la méritocratie et de l'intellectualisme est en effet très proche du monde de l'entreprise dite "moderne", c'est-à-dire de l'entreprise type Révolution industrielle, de l'heureuse époque où l'on traitait les gens comme des chiens... A l'Institut, on traite bien les mots, les idées, les arts, les monuments, les princes et princesses, mais on déconsidère les petites gens. On peut y croiser dans chaque couloir des preuves de souffrance au travail. Ahhhh, comme certain(e)s Perpétuel(le)s et petits chefaillons d'Académies aiment à s'acharner sur des employés affaiblis par l'âge, démoralisés, fatigués de tant d'années de brimades !
L'institut est le temple d'un esprit monarchique jamais disparu, où les principes républicains ont toujours été rejetés.
Bel exemple d'intelligence et d'adaptation au monde moderne !
Beurk ! L'Institut n'est le modèle que d'un passé que l'on souhaitait révolu, mais qui revient au galop.
Honte !





2.Posté par Vaea Devatine - Rédactrice en chef le 12/11/2009 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Souhaitez-vous nous donner de plus amples informations sur une action en justice opposant l'Académie française à l'un de ses employés, notamment celle qui a été présenté au Tribunal d'instance du 6ème en date du 7 juillet 2009 ?

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Mardi 16 Avril 2019 - 05:55 Paris prie pour Notre Dame

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité