Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



19/11/2012 - 01:26
        

Jean-François Copé abîme l'image de l'UMP en annonçant sa victoire sans attendre les résultats de la commission de contrôle

Elections mouvementées le 18 novembre 2012 pour la présidence de l'UMP.



Jean-François Copé écorne l'image de l'UMP et la sienne. Sa précipitation fait également perdre tous les bénéfices du processus de vote au sein de l'UMP et de la soirée électorale.



La précipitation de Jean-François Copé à annoncer sa victoire depuis le QG de l'UMP au moment où François Fillon allait s'exprimer à la télévision depuis son QG abime l'image de l'UMP et crée une guerre ouverte au sein de l'ancienne majorité présidentielle.

Qui veut prendre le fauteuil de président de l'UMP ?

Retour sur une soirée électorale hors du commun : les résultats des dépouillements ne sont pas tous signés et Jean-François Copé annonce sa victoire à la présidence de l'UMP. François Fillon attend sereinement que la commission proclame les résultats qui lui donneraient une courte victoire.

Tout bascule entre 23h30 et 23h50 et le dénouement n'est pas encore connu : Jean-François Copé annonce sa victoire et demande à François Fillon, qui attend la proclamation de sa victoire par la commission de contrôle des opérations de vote, d'accepter sa défaite.

Jean-François Copé déclare en direct à 23h30 au QG de l'UMP dans le 15e arrondissement de Paris :

"Chers amis, les militantes et militants de l'UMP m'ont accordé la majorité de leur suffrage (...)" avec "une pensée toute particulière" pour François Fillon et ceux qui ne l'ont pas soutenu.

François Fillon tient son point presse à 23h50 à son QG de campagne dans le 7e arrondissement tandis que Jean-François Copé lui demande d'accepter sa défaite.

- "Nous avons remonté tous les résultats de toutes les fédérations métropolitaines, des Français des départements d'outre-mer et des Français de l'étranger. Ces résultats me donnent une courte victoire de 224 voix. Ils ne seront définitifs que lorsque la commission de contrôle des opérations de vote les aura proclamé et j'attends donc (...) je ne laisserai pas voler la victoire aux militants. Ce qui est en jeu c'est l'honneur de notre famille, la crédibilité de la droite et du centre (...) je ne lâcherai rien (...)".

Les contestations portent sur l'écart de voix entre Jean-François Copé et François Fillon.
Selon l'article 6 des statuts de l'UMP, les scores doivent être proclamés par la commission qui est comptable des résultats et qui doit les annoncer dès qu'elle aura fini les vérifications.

Les soutiens de Jean-François Copé sont sûrs que la commission confirmera la victoire de Jean-François Copé.
François Fillon a annoncé qu'il ne contestera pas les résultats que proclamera la commission.

François Fillon et Jean-François Copé lors des Journée des Parlementaires le 27 septembre 2012 à Marcq-en-Barœul (59) - Crédit Photo : UMP.
François Fillon et Jean-François Copé lors des Journée des Parlementaires le 27 septembre 2012 à Marcq-en-Barœul (59) - Crédit Photo : UMP.

Articles :
- 6 décembre 2012 : Téléphone Emailing Telemeeting Relance : les adhérents de l'UMP sollicités par les équipes de Copé.
- 5 décembre 2012 : NKM et Bruno Lemaire : après l'Appel à l'Unité, la Pétition.
- 3 décembre 2012 : Elections internes à l'UMP : Claude Goasguen assume la responsabilité dans le 16e arrondissement.
- 29 novembre 2012 : Les déclarations politiques du RUMP et de l'UMP remises à la présidence de l'Assemblée nationale.
- 28 novembre 2012 : Le groupe UMP au Sénat vote pour de nouvelles élections à l'UMP.
- 28 novembre 2012 : François Fillon Président du Rassemblement - UMP.
- 27 novembre 2012 : Crise à l'UMP : l'étincelle de Copé.
- 27 novembre 2012 : François Fillon annonce la création du groupe "Rassemblement-UMP" à l'Assemblée nationale.
- 26 novembre 2012 : François Fillon saisit la justice.
- 26 septembre 2012 : Echec de la tentative de conciliation : Jean-François Copé parle d' "un climat extrêmement cordial et sympathique"
- 25 novembre 2012 : Alain Juppé : "Ma mission est achevée"
- 25 novembre 2012 : "L'UMP doit suivre l'avis de ses membres"
- 25 novembre 2012 : Naissance de 5 Mouvements à l'UMP.
- 24 novembre 2012 : Jean-François Copé préside l'UMP, François Fillon tient tête à Paris.
- 23 novembre 2012 : Alain Juppé met François Fillon et Jean-François Copé d'accord.
- 23 novembre 2012 : La COCOE reconnaît son erreur.
- 22 novembre 2012 : Jean-François Copé saisit la Commission nationale des recours.
- 22 novembre 2012 : L'UMP ne reconnaît pas l'outre-mer.
- 18 novembre 2012 : Elections à l'UMP : Résultats provisoires dans le 16e arrondissement.
- Elections à l'UMP : Résultats provisoires dans le 7e arrondissement.
- Elections à l'UMP : Victoire de François Fillon selon Patrick Ollier.
- Elections à l'UMP : Victoire de François Fillon à Neuilly-sur-Seine.
- Elections à l'UMP : Jean-François Copé annonce sa victoire.
- Elections à l'UMP : François Fillon attend sereinement la proclamation de sa victoire.


Les faits au niveau national | Les opinions au niveau national | Flash National


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com