Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



09/09/2009 - 01:52
Géraldine Bachmann
        

Jean-Paul Huchon se déclare candidat sur France 3

Septième Tribune



Dans une interview de 6 mn accordées au journaliste Jean-Jacques Cros au journal télévisé de France3 Paris Ile-de-France, Jean-Paul Huchon crée la surprise.



Jean-Paul Huchon se déclare candidat sur France 3
« Oui je le suis » répond sûr de lui Jean-Paul Huchon à la question du journaliste Jean-Jacques Cros « Êtes-vous candidat à la présidence de la région ? »
« J'ai beaucoup réfléchi, et c'est vrai qu'il faut réfléchir avant de se lancer mais la situation est grave, nous vivons la crise, on perd du travail, des emplois, ici comme ailleurs. Les régions peuvent faire beaucoup pour aider, pour accompagner et donc j'ai pensé qu'il était de mon, devoir, de ma responsabilité, de protéger les Franciliens et de préparer l'avenir avec eux. »
Une déclaration jugée « soft » par le journaliste qui révèle que le candidat se prépare à annoncer sa candidature sur Youtube, site de vidéos en ligne, et sur Facebook, site de réseau social.
« On a essayé de montrer en situation, avec les gens, ce dont on était capable de faire et les grands points d'appui de la campagne qui porteront sur les grands thèmes comme le plan de transport qu'il faut bien sûr réussir ».

Jean-Paul Huchon se déclare candidat sur France 3
Par ses déclarations, Jean-Paul Huchon s'oppose à Valérie Pecresse, UMP, et à Cécile Duflot, Les Verts, avec pour cheval de bataille le Grand Paris. Et l'expérience de deux mandatures.
« Je pense que nous avons un bon bilan, une bonne mandature mais ça on en reparlera. »
« Le Grand Paris, c'est une belle idée. Je le sais d'autant plus que je l'ai porté avec Bertrand Delanoë dès 2001. Nous n'avons pas attendu les derniers développements. »

Le journaliste poursuit sur le projet de loi du gouvernement sur le Grand Paris. Jean-Paul Huchon répond qu'il est en concertation avec Christian Blanc, qu'il doit rencontrer dans quelques jours. « Je dirai à Christian Blanc que ce projet est inacceptable en l'état, c'est-à-dire que l'on veut remplacer quelque chose qui marche plutôt bien, le STIF (Syndicat des Transports d'Ile-de-France), la décentralisation des transports. On veut également remplacer un schéma directeur qui a été approuvé avec une très large majorité, par une conception autoritaire et napoléonienne du pouvoir.»Jean-Paul Huchon voit une atteinte à la décentralisation : « Ça n'apporte rien pour les Franciliens puisque cela ajoute une structure, une part au millefeuille dont tout le monde se plaint tout le temps. »

« Si la situation n'était pas aussi grave cela serait flatteur » répond le président à la question « Est-ce que vous n'avez pas l'impression que tout le monde, dont l'UMP, les Verts, veut se payer la tête de Jean-Paul Huchon ? »
« La réalité c'est que je comprend que la droite veuille se payer Huchon, comme vous dîtes, parce que je suis avec mes amis, avec la majorité de gauche, le bouclier social sur lequel peut s'appuyer la population francilienne et nous sommes aussi le moteur de la reprise. Quant à mes alliés (les Verts), il est parfaitement naturel qu'ils veuillent faire valoir leur sensibilité. J'aurais pour ma part préféré qu'il n'y ait pas une union au premier tour mais au deuxième. La gauche est puissante dans la région. Elle gagnera. »
« Et les socialistes se seront unis derrière vous ? » lui demande Jean-Jacques Cros.
«Je crois qu'il n'y aura pas de difficultés pour cela. Je présente ma candidature à la candidature. Le 1er octobre, je devrais être désigné sauf surprise. Il n'y a pas de candidat contre moi pour le moment. »

Jean-Paul Huchon a mis en ligne sa lettre de candidature aujourd'hui. Il met en avant les avancées de sa politique en matière de développement économique, écologique et de transport en Ile-de-France.
Il ne lui reste qu'à attendre le vote des militants franciliens le 1er octobre. Un vote qui devrait être validé par la direction du parti socialiste.

SPECIAL "Elections régionales" du 14 et 21 mars 2010 :
- un candidat du MoDem : lire l'article de Clément Bouhélier du 9 février Alain Dolium, candidat mal connu
- un candidat de l'UMP : lire l'article d'Olivier Guérin du 10 février Patrick Karam : Un bulldozer en politique



Les faits en Ile-de-France | Les opinions en Ile-de-France | Flash Ile-de-France


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.