Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune

Jusqu'au 2 juin 2012 : exposition Galerie Evelyne Heno - František Janula & Mathias Souverbie

7e arrondissement : exposition à la Galerie Evelyne Heno, 27 rue Casimir Périer 75007 Paris.

Exposition "Âmes animées" du 10 mai au 2 juin 2012 à la Galerie Evelyne Heno.


        

František Janula peinture & Mathias Souverble sculpture "Âmes animées"

Cette exposition présente les peintures récentes de František Janula, le plus grand peintre tchèque de sa génération. Son œuvre ne s’est jamais figée au cours des décennies de sa création. Bien au contraire, elle a toujours été et elle reste en mouvement. Elle se dépasse sans cesse. 

Les sculptures, également en mouvement, du jeune Mathias Souverbie, à la fois ludiques et pleines de poésie, accompagneront les toiles du maître.
Elles interagissent avec les éléments et se jouent de la gravité, au sens propre comme au figuré. Souverbie fait vivre l'objet ; il rend fluides les principes de l'art figé. Il ose des matériaux simples et les transforme par l'inspiration.

František Janula - né en 1932 en Tchécoslovaquie. 1950 - 1955 Ecole supérieure des Arts décoratifs à Prague. 1967 - 1968  Ecole supérieure de beaux-arts à Paris. Il vit et travaille à Paris. L'œuvre de Janula est particulièrement remarquable.

Entamée en Tchécoslovaquie il y a plus de quarante ans et poursuivie à Paris depuis le printemps de Prague, cette œuvre émaillée de recherches les plus variées a pourtant évolué dans son ensemble, en toute logique et en parfaite harmonie. Ce qui nous alerte, ce sont les ravages que représentent ses tableaux, les mouvements dans la nuit qui sont en contraste avec le jour, le calme du monde éveillé. Si on allume la lumière, tout est fini. Si on l’éteint, tout commence.

Mathias Souverbie - A ce jour, une sculpture est très souvent posée sur un meuble, sujette aux poussières du temps. Mathias Souverbie a voulu rompre le non mouvement en proposant un objet doté d’autres caractéristiques et possédant une vie intrinsèque.

Son objectif est de créer un lien physique, confortant le simple regard, qui susciterait une émotion, pourvu que celle-ci soit changeante à l’instar de nos vies toujours en mouvement… sans oublier le passage par l’équilibre immobile. Son support de prédilection est l’air, cette masse formidablement dense et pourtant transparente. En omme, il tente de sublimer la mécanique des fluides.

Jean Orizet a précisément défini l’œuvre de František Janula quand il écrit: "Ce qui caractérise une ‘œuvre ouverte’ selon la formule d’Umberto Eco, est le fait que chaque élément de cette œuvre, tout en gardant son caractère spécifique, se développe selon une cohérence interne et une idée directrice. Tel est le cas de l’œuvre plastique de Janula dont j’observe, depuis des décennies, l’accomplissement. Ses créations récentes – peintures, gouaches, collages – du petit au grand format, sont toutes les histoires vertigineuses d’un songe éveillé qui est le moteur même de Janula. Oui, il existe une manière, une syntaxe, une palette Janula, mais elles sont sans cesse en mouvement. Quand je regarde une toile des années 80 et un collage récent, je vois toujours un Janula, mais sous un de ses multiples visages. On dirait que la reconnaissance et la notoriété retrouvées dans son pays d’origine ont donné à l’artiste encore plus de maîtrise, s’il se peut, dans son art protéiforme. […] Quand on établira, un jour, le catalogue raisonné des œuvres de Janula, on se rendra compte à quel point l’artiste est passé maître dans l’art de ces ‘cohérences aventureuses’ chères à Roger Caillois, qui sont l’élément constitutif d’une aventure créatrice sans équivalent."
Jusqu'au 2 juin 2012 : exposition Galerie Evelyne Heno - František Janula & Mathias Souverbie


13/05/2012 - 06:30



Edition spéciale Gilets Jaunes | Le journal Paris Tribune | Paris Tribune Post | Māʻohi Tribune | Libye Tribune | Fontenay Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Art de vivre | Ventes aux enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Scope | Paris Tribune Sports | Ephéméride | Ils sont cités | Le journal du 1er arr. | Le journal du 2e arr. | Le journal du 3e arr. | Le journal du 4e arr. | Le journal du 5e arr. | Le journal du 6e arr. | Le journal du 7e arr. | Le journal du 8e arr. | Le journal du 9e arr. | Le journal du 10e arr. | Le journal du 11e arr. | Le journal du 12e arr. | Le journal du 13e arr. | Le journal du 14e arr. | Le journal du 15e arr. | Le journal du 16e arr. | Le journal du 17e arr. | Le journal du 18e arr. | Le journal du 19e arr. | Le journal du 20e arr. | La Révolution | La rédaction | La régie | Le Journal






Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com