Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune

L'Hôtel-Dieu ne devrait pas fermer

A la Une de Quatrième Tribune


L'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) envisage de regrouper les 37 établissements de santé franciliens en 12 groupes hospitaliers pour juguler son déficit financier. Cela pourrait entraîner la fermeture de l'Hôtel-Dieu. Mais les élus du 4e arrondissement n’y croient pas.


        

«Je ne pense pas que l'Hôtel-Dieu soit vraiment menacé. Il y a des interrogations d'ordre budgétaire, oui, mais je suis très serein sur ce sujet » nous confiait le 5 mars Vincent Roger, élu UMP du 4e arrondissement, membre du conseil d'administration de l'AP-HP et membre du conseil de surveillance de l'Hôtel-Dieu.

Le 4 mars, Jean-Louis Pourriat, chef de service des urgences de l'Hôtel-Dieu et 1er adjoint de Dominique Bertinotti, maire PS du 4e, n’y croyait pas non plus. « Je reste confiant. Celui ou celle qui fermera l'Hôtel-Dieu aura une responsabilité face à l'Histoire. Il s'agit d'un lieu symbolique ».

Au delà du seul 4e, les élus parisiens de tous bords se sont organisés pour défendre l’Hôtel-Dieu. Le 8 février, ils ont voté au Conseil de Paris la création d'un groupe de travail pour discuter de la situation de l'AP-HP et du plan stratégique pour 2010-2014, qui ne sera dévoilé qu’à l’été.
 
Fondé au VIIème siècle, l'Hôtel-Dieu est le plus ancien hôpital de Paris et le seul hôpital à Paris jusqu'à la Renaissance
Fondé au VIIème siècle, l'Hôtel-Dieu est le plus ancien hôpital de Paris et le seul hôpital à Paris jusqu'à la Renaissance

L'Hôtel-Dieu va bien

Soutenu politiquement, l'Hôtel-Dieu paraît viable économiquement. « L’AP-HP souffre d’un déficit chronique, rappelle Vincent Roger, mais les comptes de l'Hôtel-Dieu sont quasiment à l’équilibre (1 M€ de déficit en 2009). Cet hôpital est assez exemplaire, il serait injuste de le pénaliser ». D'autant qu'un projet existe pour adapter l'Hôtel-Dieu à la réalité économique.

« Depuis 4 ou 5 ans, la communauté médicale de l’Hôtel-Dieu a développé un projet centré autour de la santé publique, explique Jean-Louis Pourriat : améliorer l'accueil d'urgence pour que les patients n'y passent pas plus de 4 heures (sauf hospitalisation impérative), développer la chirurgie ambulatoire pour que le patient entre le matin et sorte le soir tout en bénéficiant d'une prise en charge à 100% - une spécialité abandonnée aux cliniques privées -, la prévention des maladies par un dépistage systématique et la formation universitaire ». La Sécurité sociale serait intéressée et Vincent Roger estime ce projet « viable économiquement parce qu'il est performant. »

Mais alors qui veut fermer l'Hôtel-Dieu ? Ni l’AP-HP ni le ministère de la Santé ne nous ont répondu. « Je pense que ceux qui envisagent de fermer l'Hôtel-Dieu sont ceux qui veulent se faire bien voir d'un ministère qui est en train de basculer les soins vers le privé, avance Jean-Louis Pourriat. Et encore, nous sommes dans une succession de mesures administratives mais il n'y a pas de plan d'ensemble. Quelle est la logique d'ouvrir la plus grande maternité à Cochin après lui avoir enlevé la pédiatrie ? On est dans une sorte de Monopoly hospitalier ». Mais il met en garde, « nous sommes prêts à descendre dans la rue ».
 
Au XIXème siècle, la IIIème République achève la construction de l'Hôtel-Dieu à son emplacement actuel 1 place du Parvis Notre-Dame
Au XIXème siècle, la IIIème République achève la construction de l'Hôtel-Dieu à son emplacement actuel 1 place du Parvis Notre-Dame

Lire l'article d'Olivier Guérin du 16 mars 2010 L'Hôtel-Dieu dessine son avenir
Lire l'article de Vaea Devatine du 10 février 2010 www.paristribune.fr/L-Hotel-Dieu-reunit-la-gauche-et-la-droite_a2725.html" title="http://[www.paristribune.fr/L-Hotel-Dieu-reunit-la-gauche-et-la-droite_a2725.html">L'Hôtel-Dieu réunit la gauche et la droite
Lire l'article de Samuel Tribollet du 3 février 2010 [Inquiétudes sur le devenir de l'Hôtel-Dieu
 



Olivier Guérin
10/03/2010 - 11:40



Actus 4e arrondissement






Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com