Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune « les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation »



17/06/2009 - 19:44
        

L'arlésienne de la règle du non-cumul des mandats politiques

Septième Tribune



Invité par l'association des journalistes parlementaires, Alain Juppé livre son point de vue notamment sur la règle du non-cumul des mandats en politique.



Le cumul des mandats est la chose la mieux partagée en France. Entre la fonction parlementaire et les activités publiques électives, la compatibilité est la règle et l’incompatibilité l’exception. Pourtant, le renforcement des pouvoirs des élus locaux grâce à la décentralisationet rend encore plus discutable le cumul entre un mandat national et un mandat local. Pour le député-maire de Bordeaux, le projet de réforme du cumul va bouleverser le paysage politique : "Je pense qu'il faudra un jour ou l'autre, si on veut que les parlementaires soient au travail à l'Assemblée ou au Sénat, qu'on revienne sur cette possibilité de cumul", affirme-t-il.

Au niveau national, Alain Juppé souligne qu'avec la crise financière et ses conséquences d'une part et la montée écologistes d'autre part, que le vrai combat politique commence.

Au niveau international, l'ancien premier ministre estime que la politique étrangère française doit miser sur une coproduction politique franco- européenne. La seule bonne nouvelle vient du Liban et la mauvaise vient d'Iran. Alain Juppé souhaite que le concept de la laïcité, le respect et la liberté d'expression continuent à signifier quelque chose sur la territoire français selon les lois de la Republique. La question turque ne devrait pas être une question de religion mais encadrée par des mesures d'ordre économiques et politiques. Des cadres que l'Europe ne devrait pas perdre de vue.


Les faits au niveau national | Les opinions au niveau national | Flash National