Connectez-vous S'inscrire
Menu

L'histoire vraie de Paris Tribune

L'ancêtre de Paris Tribune s'appellait Sixième Tribune.

Notre engagement : traiter de l'actualité politique économique et culturelle à partir de sources publiques, tout en exploitant d'un point de vue journalistique de nombreuses autres mines d'informations... non sans difficultés... rencontrées... et surmontées. Les difficultés ne manquent pas quand on fait de l'investigation.

23 Juin 2014 - 00:01
        

L'ancêtre de Paris Tribune s'appelle Sixième Tribune.
L'ancêtre de Paris Tribune s'appelle Sixième Tribune.

Une histoire vraie

Les difficultés ne manquent pas quand on fait de l'investigation.

Le site internet Paris Tribune débute après la naissance du premier quotidien en ligne sur l'actualité du 6e arrondissement de Paris : Sixième Tribune.

Paris Tribune réunit 6 anciens sites d'actualité sur 6 arrondissements puis s'étend à l'ensemble des arrondissements de Paris : le slogan "Six arrondissements à la Une de Paris" devient "Les arrondissements de Paris à la Une" complété par "en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation" puis par "Le journal que les élus regardent à la loupe".

Sixième Tribune a été rejoint par cinq autres sites : trois journaux en ligne pour les Tribunes des arrondissements de la Rive Droite, Huitième Tribune pour le 8e, Première Tribune pour le 1er, Quatrième Tribune pour le 4e ; et par deux journaux pour les Tribunes des arrondissements de la Rive Gauche, Cinquième Tribune pour le 5e et Septième Tribune pour le 7e arrondissement.
 
Ces 6 Tribunes ont aussi été présentées sur un site vitrine : Paris Tribune Magazine.
Puis tous les sites présentés dans Paris Tribune Magazine se sont fondés en un site unique, Paris Tribune, et tous les arrondissements de Paris sont désormais concernés.

Paris Tribune Magazine est maintenant réservé pour l'édition des journaux digitaux et imprimés.
 

Vaea Devatine sur RFO Tahiti.
Vaea Devatine sur RFO Tahiti.

Vaea, journaliste entrepreneur tahitienne à Paris

Vaea Devatine fonde Sixième Tribune devenu Paris Tribune en constatant le peu d'informations journalistiques sur la vie politique locale parisienne en comparaison des journaux locaux en province.

Se démarquant du journal Le Parisien, Paris Tribune se fait une place en publiant des articles et vidéos sur l'actualité des réunions publiques à Paris (conseil d'arrondissement, conseil de Paris). Dans le sillage du Parisien et de Paris Tribune, d'autres médias s'intéressent aussi peu à peu à ce qui se passe à Paris : le conseil de Paris dans Le Petit Quotidien de Yann Barthès, l'actualité locale dans l'édition Paris du Figaro, ..., et plus récemment BFM TV Paris.

Vaea a travaillé dans l'audiovisuel privé et public.

Animatrice tahitienne à RFO Tahiti en 1996, elle anime en direct cinq minutes par jour une rubrique dans laquelle elle discute avec un ou deux invités, du lundi au vendredi, dans l'émission de la mi-journée « Fare Midi »Elle crée des thèmes sur le développement économique en faisant la promotion des métiers, à côté des thèmes obligatoires dans le cahier des charges de RFO (informations sur la santé publique, dont les campagnes de santé publique avec le Ministère de la Santé, sur la sécurité routière avec la Gendarmerie, et des informations en direction des consommateurs avec l'Institut Territorial de la Consommation ITC), avec les métiers de la Terre, les métiers de la Mer, les métiers de la Culture, les métiers de l'Artisanat et les métiers Jeunesse & Sport. 


On lui demande par la suite de créer une émission de A à Z. Elle choisit pour titre « Vitamine Truck », en hommage aux Truck, lieu de discussion privilégié dans les transports en commun tahitiens à cette époque, dont la disparition est annoncée. Elle reçoit des invités en direct dans un truck virtuel avec des animations aux arrêts de truck. D'une durée de 45 minutes au tout début, « Vitamine Truck » est diffusé en direct pendant 30 minutes en amont du Journal Télévisé en tahitien du lundi au jeudi. 

On lui propose ensuite d'animer la tranche 6h - 9h du matin à RFO Radio Polynésie. Elle refuse et préfère partir en France métropolitaine afin d'approfondir ses bases et de mieux connaître le métier. 

Première journaliste reporter d'images tahitienne diplômée, Vaea devient journaliste professionnelle issue d'une des quatorze écoles en France (Bordeaux) dont la formation est reconnue par la Commission de la Carte d'Identité des Journalistes Professionnels (C.C.I.J.P). Elle réalise des reportages pour les journaux télévisés à RFO ParisTF1France 3France 2Public Sénat en tant que journaliste reporter d'images et/ou journaliste rédacteur. 

Elle participe également aux débuts de Luxe TV en fournissant une quarantaine de reportages vidéos et interviews sur les savoirs et savoir-faire d'entreprises du luxe français membres du Comité Colbert

Aujourd'hui, elle gère en tout trois journaux en ligne avec des éditions en PDF sur l'actualité des réunions publiques avec un travail d'investigation. Selon elle, "la presse trouvera son modèle économique grâce à la liberté d'information".  



Des difficultés rencontrées et surmontées


Journaliste, un métier difficile (comme tous les métiers)

Vaea Devatine est une journaliste entrepreneur, c'est-à-dire qu'elle fait du journalisme une marque. Dans sa démarche, une vraie stratégie : celle du "step by step", "étape par étape" en français. Chaque étape permet de tester son modèle, et de renforcer l'audience du site Paris Tribune

Elle a ainsi trouvé son propre modèle de financement pour les produits journalistiques qu'elle propose, dont les enquêtes d'investigation.

En octobre 2018, elle poursuit le développement de Paris Tribune en le transformant en un portail d'informations. Le portail Paris Tribune ouvre sur Paris Tribune, Grand Paris Tribune, etc, avec de nouveaux journaux : Māʻohi Tribune, Libye Tribune et Fontenay Tribune.

Par ailleurs, une nouvelle rubrique est en préparation pour la fin du mois de novembre 2018 : Paris Tribune Post, avec des articles en anglais.

 

Le secret de la recette

Le dosage des ingrédients utilisés et le tour de main sont secrets, pas la recette !
 

Et c'est tout !

Bonne lecture et bonne découverte de l'actualité des arrondissements de Paris à la Une avec Paris Tribune.

Pour vous tenir informé de l'actualité des arrondissements de Paris, il suffit de s'inscrire :

L'information, ça se partage, ça se transmet !

A bientôt !

La rédaction de Paris Tribune.
 






D'autres articles / More stories
< >

Vendredi 26 Janvier 2018 - 16:30 Aux lecteurs inscrits et abonnés

Journal Paris Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Fontenay Tribune | Maohi Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités | Journal du 1er arr. | Journal du 2e arr. | Journal du 3e arr. | Journal du 4e arr. | Journal du 5e arr. | Journal du 6e arr. | Journal du 7e arr. | Journal du 8e arr. | Journal du 9e arr. | Journal du 10e arr. | Journal du 11e arr. | Journal du 12e arr. | Journal du 13e arr. | Journal du 14e arr. | Journal du 15e arr. | Journal du 16e arr. | Journal du 17e arr. | Journal du 18e arr. | Journal du 19e arr. | Journal du 20e arr.



Publicité


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et l'un des vingt arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.