Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune
Actualités

La Black list du PSG

C'est aussi la rentrée pour le PSG et de la Préfecture de police de Paris.


Objectif affiché : "que les matchs du PSG se déroulent dans une atmosphère apaisée et conviviale et que seul l’esprit du sport souffle sur le Parc des Princes".


        

Pour la saison sportive 2012-2013, la préfecture de police de Paris innove : "toute personne ayant fait l’objet d’une interdiction de stade (...) ne pourra plus acheter de billets, ni souscrire d’abonnement". C'est la Black list du PSG.

La liste des délits figure dans la newsletter de la mi-août de la Place Louis Lépine, du nom de l'ancien Préfet de Paris et créateur du célèbre concours d'inventions, le concours Lépine. Parmi eux, les actes racistes ou xénophobes, violences contre les forces de l’ordre ; ils sont en diminution.

En revanche, les actes d’incivilité se multiplient avec notamment l'usages d’artifices (20% des 112 infractions relevées au cours de la saison 2011-2012), la pénétration en état d’ivresse (le nombre de spectateurs interceptés dans l’enceinte sportive avec un degré d’alcoolisation reste "problématique") et l'état d'ivresse sur la voie publique (10% des infractions).

Pour faire face, la préfecture réfléchit à l’utilisation de chiens pour la détection de pétards "car la simple palpation ne suffit pas toujours".

L’arrêté prévoyant l’interdiction de la vente à emporter et de la consommation de boissons alcooliques sur la voie publique à l’occasion des rencontres a été reconduit. Il va être accompagné d’un travail pédagogique en amont auprès des établissements vendant de l’alcool et en aval, d’une action répressive si les gérants ne respectent pas ces mesures. Les stadiers vont également être sensibilisés à la détection de ces personnes : "le but est d’éviter leur installation en tribune et donc d’avoir par la suite à les 'exfiltrer' pour des troubles de comportements".

En 2011-2012, le Parc des Princes, plein à 90%, avait accueilli 814 000 spectateurs pour les matchs du PSG. Le président du club, Nasser al-Khelaifi, dans un entretien accordé le 1er septembre à l'Equipe, vise désormais le million de spectateurs : "depuis l'arrivée du QSI au PSG" (le Qatar Sports Investments en 2010, NDLR) "les recettes liés à la vente de billets ont explosé de +265%" explique-t-il.

La "seule crainte" de Jean-Louis Fiapenghi, directeur de cabinet du préfet de police, est "celle d’un éventuel report des actions violentes ou des incivilités des anciens supporters privés de Parc vers des rencontres de football de niveau inférieur ou de l’équipe féminine, mais aussi lors de déplacements européens du PSG".

A Paris, la préfecture de police restera vigilante grâce à la vidéoprotection et l’expérimentation des caméras portatives ainsi que des mesures fermes pour faire respecter les mesures d'interdiction de stade. De son côté, le PSG va renforcer sa politique en matière d’abonnement avec le dispositif de placement aléatoire en tribunes.

En effet, certains groupes de supporters d’associations sportives dissoutes et des supporters indépendants ont pu déjouer le mécanisme d’attribution aléatoire des places via des bourses d’échanges sur Internet. Mais, précise la Préfecture de police, "les groupes ainsi 'reconstitués' ne dépassent pas quelques dizaines de personnes et se trouvent noyés parmi les autres spectateurs". 162 interpellations ont eu lieu lors de la dernière saison pour 24 matchs joués à domicile.
© ursule - Fotolia.com
© ursule - Fotolia.com



04/09/2012 - 13:00



et aussi
< >

Mardi 6 Mars 2018 - 23:27 Le PSG fait face au principe de REALité

Le journal Paris Tribune | Le journal du 1er arrondissement | Le journal du 2e arrondissement | Le journal du 3e arrondissement | Le journal du 4e arrondissement | Le journal du 5e arrondissement | Le journal du 6e arrondissement | Le journal du 7e arrondissement | Le journal du 8e arrondissement | Le journal du 9e arrondissement | Le journal du 10e arrondissement | Le journal du 11e arrondissement | Le journal du 12e arrondissement | Le journal du 13e arrondissement | Le journal du 14e arrondissement | Le journal du 15e arrondissement | Le journal du 16e arrondissement | Le journal du 17e arrondissement | Le journal du 18e arrondissement | Le journal du 19e arrondissement | Le journal du 20e arrondissement | Grand Paris Tribune | Fontenay Tribune | Le journal en France | Māʻohi Tribune | Le journal en Europe | Libye Tribune | Le journal dans le Monde | Arts Cuisine et Bien-être | Ventes aux enchères | Scope | Sports | Ephéméride | Livres | Ils sont cités | Révolution Française | La rédaction | La régie | Le journal





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com