Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune

La chirurgie esthétique convainc les Français : le ravalement de façade du secteur

Texte participatif sur les Français et la chirurgie esthétique.

Selon l’Observatoire de la santé réalisé par Le Figaro et Weber Shandwick avec OpinionWay, le marché de la chirurgie esthétique, en France et dans le monde, montre une croissance à la limite de l’insolence. Comme si la crise s’était arrêtée aux frontières du secteur, ce dernier ne cesse de croître depuis quelques années.


        

Les Français sont de plus en plus nombreux à se dire prêts à franchir le pas. Une victoire pour les professionnels du secteur qui se démènent depuis des années pour que « la beauté de (leur) profession soit conforme à celle que (leurs) patients leur demande » - Jacques Ohana.

Un marché en pleine expansion

Selon l’Observatoire mondial de l’esthétique médicale, le marché de la chirurgie esthétique est aujourd’hui évalué à 4,4 milliards d’euros. Alors que la crise économique frappe de plein fouet de nombreux secteurs, celui-ci a vu sa croissance bondir de 10 % depuis 2012. Si les critiques vont souvent bon train concernant la chirurgie plastique et esthétique, estampillée superficielle par ses détracteurs, l’Observatoire de la santé réalisé par Le Figaro et Weber Shandwick révèle que celle-ci convainc de plus en plus de Français.

Depuis son intronisation dans les médias il y a une vingtaine d’années, la chirurgie esthétique a connu de nombreuses péripéties et aujourd’hui, près d’un tiers des Français se dit « potentiellement prêt à franchir le pas ». Le désir de scoops des médias est pourtant plus fort que tout et entache régulièrement l’image du secteur, mais les Français semblent avoir compris que les chirurgiens esthétiques ne sont pas tous dénués d’éthiques et qu’ils sont de plus en plus nombreux à agir pour relever l’image d’un secteur dont le but n’est finalement que de réconcilier leurs patients avec leurs propres corps.

La revalorisation des actes de chirurgie esthétique : un secteur dans l’ère du temps

Les chirurgiens plastiques sont effectivement fréquemment perçus comme ceux qui inciteraient leurs patients à se soumettre à des canons de beauté propres à leur époque. Pourtant, les principaux vecteurs de ces canons de beauté sont bel et bien les médias. Les chirurgiens esthétiques de leur côté sont plus nombreux que ce que l’on pourrait croire à refuser des patients justement parce que ceux-ci semblent avoir passé les portes de leur bureau pour de mauvaises raisons.

Calvitie, bec de lièvre, ventre déformé par la grossesse, des traits sévères aggravés par un nez trop marqué, des lèvres trop fines qui ne reflètent pas la douceur de caractère de la personne en question, un visage ridé quand la personne commence enfin à vivre sa jeunesse… La chirurgie esthétique ne sert pas à permettre à Mme Dupont d’avoir le même visage qu’Angelina jolie, elle sert à redonner de la confiance aux personnes dont le physique n’est pas en adéquation avec leur propre vision d’elles-mêmes. Jacques Ohana, chirurgien esthétique qui dirige la célèbre clinique Montaigne à Paris et qui poursuit les activités de son frère Sydney Ohana, celui-ci ayant mis fin à ses activités, précise dans son livre « Esthétiquement Vôtre » que ce qu’il souhaite de ses patients, c’est qu’ils viennent le voir pour eux mêmes, et en l’occurrence, « jamais pour l’autre ».

Les temps ont changé et la société a suivi. Alors que nous vivons de plus en plus vieux, mieux vivre devient une problématique importante pour une grande partie de la population. Se réapproprier son corps et son visage afin que ceux-ci correspondent à l’idée qu’on se fait de nous-même : tout le monde n’en voit pas forcément la nécessité, mais cela ne veut pas dire qu’elle n’existe pas pour d’autres.

Sources :
http://www.esthetisme.com/
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/03/14/20060-chirurgie-esthetique-34-francais-ny-sont-pas-opposes



Note de la rédaction de Paris Tribune suite au texte participatif :
Le Docteur Sydney OHANA n'a pas cessé son activité. Le docteur Sydney OHANA est à ce jour toujours en activité.



Jmorin
04/04/2014 - 11:37

Cet article cite : chirurgie esthétique, tribune


France les faits | France les opinions | France pratique






Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com