Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

La désinformation pour la pêche aux voix dans le 6e arrondissement

6e arrondissement : La liste de Jean-Pierre Lecoq UMP - Modem - UDI avec NKM contre la liste de Geneviève Bertrand « Pour le 6e avant tout ».


Jean-Pierre Lecoq règle ses comptes avec Geneviève Bertrand par la désinformation.


20 Mars 2014 - 22:55
     

Un tract en faveur de la liste de Jean-Pierre Lecoq, UMP, Modem et UDI du 6e, distribué dans les boîtes aux lettres du 6e ainsi qu’aux abords du marché Raspail le mardi 18 mars 2014, privilégie, selon Geneviève Bertand, la désinformation pour détourner des électeurs et lui nuire.
 

L’offensive, à J + 11 après le dépôt de la liste de Geneviève Bertrand (Nouveau Centre - UDI), conseiller de Paris de 2001 à 2014, adjoint sortant au maire du 6e, et à J - 5 avant le 1er tour des élections municipales, se veut être une attaque choc :

« (…) Ainsi du projet absurde de piétonisation intégrale de la rue de Rennes, projet que Mme Bertrand a voté avec la Gauche, qui aurait renvoyé des flots d’automobiles dans toutes les autres rues du quartier (…) »

Geneviève Bertrand réagit avec fougue :
« C’est une invention (…) Ce tract est très désagréable. D’abord il est faux, il est mensonger. Il n’y a jamais eu de projet de piétonisation intégrale de la rue de Rennes (…) pas dans une rue qui avait 4 lignes d’autobus, les pompiers, les taxis, 9 000 résidents, les livraisons, enfin, c’est totalement absurde cette histoire, il n’en a jamais été question et a fortiori il n’y a jamais eu de vote ! (…) On peut démontrer le contraire, il n’y a jamais eu de vote sur une chose qui était partiellement l’une des quatre hypothèses de l’aménagement de la rue (…) C’est de cela dont il [Jean-Pierre Lecoq] a fait le cheval de bataille pour les municipales de 2008. (…) Je n’ai pas accepté la piétonisation de la rue de Rennes ! Ca n’existe pas ! On peut rechercher dans les archives du Conseil de Paris, il n’y a eu aucun vote là-dessus ! Mais enfin, qu’est-ce que c’est que cette bêtise ? Il revient sur ces vieilles lunes comme si c’était encore tout frais alors que tout le monde est tellement content de ce qui a été fait dans la rue de Rennes... (...)

(...) C’est une manœuvre, c’est complètement dans son personnage, un jour les gens comprendront… mais il n’est pas à la hauteur de l’arrondissement c’est tout. (…) J’ai vu des gens sur le marché ce matin, plus les gens commencent à comprendre, plus ils sont estomaqués, ils ont l’impression très forte d’être trompés et d’être bafoués. Cette affaire est tellement fausse (…) Simplement, cette manœuvre est destinée à détourner les électeurs, ça c’est l’objectif (…)

C’est tromper les électeurs et faire croire des choses qui ne sont pas vraies. (…) Non, non, vraiment je ne m’inscris pas du tout dans cette démarche destinée à faire peur. En tout cas moi il ne m’intimide pas avec ça. C’est de l’intimidation générale des électeurs »
.

Extrait du tract de la liste UMP - Modem - UDI avec NKM dans le 6e arrondissement.
Extrait du tract de la liste UMP - Modem - UDI avec NKM dans le 6e arrondissement.
Geneviève Bertrand est outrée et combative. Elle représente, à bien des égards, l’habitante type de l’arrondissement à tendance de droite, cultivée, diplômée, bourgeoise, traditionnelle, croyante et pratiquante. Elle se revendique au centre et veut « faire passer l’honnêteté, la sincérité, ma transparence » en se présentant aux électeurs qui l’ont déjà élue dans le passé. Elle est, en quelque sorte, une candidate incarnant une majorité morale inscrite dans le dialogue et l’équilibre. Elle ajoute que les « jeux politiciens » lui « paraissent de très bas étages. C’est très délétère et irrespectueux pour les électeurs puisqu’ils travestissent la réalité, puisqu’ils ne disent pas la vérité ».

Geneviève Bertrand, la surprise du premier tour ?

Geneviève Bertrand a de la longévité politique. Elle a vécu son engagement citoyen en menant en parallèle une carrière professionnelle.
Les électeurs n’ayant pas envie de soutenir les appareils politiques seront-ils séduits ? A droite, elle est susceptible de rallier des suffrages de cette bourgeoisie judéo-chrétienne qui ressent le besoin de rompre avec le soutien au maire sortant usé par plus de 30 ans de mandat dans un arrondissement où il n’habite plus.

Quel score peut espérer Geneviève Bertrand au premier tour des élections municipales dans le 6e ? « Faible », disent en chœur les candidats des autres listes à la mairie du 6e. Jean-Pierre Lecoq s’inquiète de la dispersion des voix à droite. Il est le premier à craindre Geneviève Bertrand.

Prudente ou modeste, Geneviève Bertrand annonce n’être pas sûre d’obtenir 5 % des suffrages exprimés au premier tour de scrutin pour obtenir le remboursement de ses frais de campagne. Son engagement est aussi financier. Elle n’est pas sûre non plus d’être présente au second tour puisqu’il lui faudra pour cela obtenir le 23 mars 2014 un nombre de voix au moins égal à 10% des suffrages exprimés, soit au minimum 2 560 votes non blancs et non nuls si les 25 604 électeurs inscrits au 28 février 2014 sur les listes électorales dans le 6e arrondissement (électeurs Français et ressortissants européens) se rendent tous aux urnes.

L’abstention risque d’être élevée et une mobilisation de dernière minute pour une liste de droite indépendante est possible ; trois slogans sont entrés en lice : "Pour le 6e avant tout" de Geneviève Bertrand, "Votez pour Vous" de Dominique Baud avec la liste Paris Libéré de Charles Beigbeder, ou encore "L'esprit du VIe" de Paul Marie Coûteaux avec la liste du parti politique Souveraineté, Indépendance et Libertés (SIEL), soutenue par le Front National.

Au centre, Geneviève Bertrand lors de la présentation de la liste "Pour le 6e avant tout" le 10 mars 2014 au Café de la Mairie, place Saint Sulpice - Photo : VD.
Au centre, Geneviève Bertrand lors de la présentation de la liste "Pour le 6e avant tout" le 10 mars 2014 au Café de la Mairie, place Saint Sulpice - Photo : VD.



Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris et nouvelle étudiante à l'INALCO depuis la rentrée universitaire... En savoir plus sur cet auteur




Commentaires

1.Posté par deux mots le 22/03/2014 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lecoq a compris que Geneviève Bertrand et Alain Ouy
candidats sur la liste "Avant tout pour le 6e",
ne sont pas des "béni-Ouy-Ouy"

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Mardi 16 Avril 2019 - 05:55 Paris prie pour Notre Dame

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité