Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

La mise au point des Iraniens de France

Septième Tribune


Face au Parlement, une centaine de manifestants se sont réunis pour protester contre le régime théocratique d’Iran.

16 Juin 2009 - 08:04
     

Quelques 100 manifestants iraniens se sont réunis sur la place du Président Edouard Herriot pour protester contre le résultat des élections iraniennes. Convaincu des fraudes électorales dont discute encore la communauté internationale, il ne s’agit pourtant pas là de soutenir l’opposant direct d’Ahmadinedjad : Mir Hossein Moussavi.
« Pour nous, Moussavi ou Ahmadinedjad c’est blanc bonnet et bonnet blanc » assure Nazri, membre du Conseil nationale de la Résistance iranienne. « Les questions qui nous inquiètent ne sont pas les infimes divergences entre les deux, nous rejetons le fascisme religieux qui est au pouvoir. Le dernier show électoral n’est qu’un instrument pour préserver la domination du guide suprême des mollahs. » Opposé à la théocratie iranienne c’est le cri d’ «à mort Khamenei» (NDRL guide suprême d’Iran, véritable détenteur du pouvoir) qui rythme le rassemblement.
La mise au point des Iraniens de France

Interpellé par le bruit des percussions des manifestants, le député Jean Lassalle est venu apporter son soutien. Remarqué dans les médias lors de sa grève de la faim, l’élu du Modem des Pyrénées Atlantique tient à les féliciter pour « leur combat pour la démocratie dans lequel ils ne sont pas seuls ».
Depuis la victoire d’Ahmadinedjad et son score de 63% aux élections, la communauté internationale a exprimé de nombreux doutes sur la régularité du scrutin. Une dizaine d’Iraniens sont morts lors de manifestation.
La mise au point des Iraniens de France


Cet article cite : 7e arrondissement, iran, lassalle, monde, teheran



Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Lundi 29 Juillet 2019 - 01:25 ​Il y a 225 ans, la fin de la Terreur

Actu des Institutions | Mā'ohi Tribune | Départements et régions de France | France Débats | France pratique



Publicité