Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune

La police nationale n'a pas besoin de la cagnotte de plus d'un million d'euros des Français

La direction de la police nationale et la générosité des Français.


La police nationale a besoin de respect et non d'argent selon son directeur général.

11 Janvier 2019 - 17:30
        

Eric Morvan, directeur général de la police nationale - DGPN
Eric Morvan, directeur général de la police nationale - DGPN

Le directeur général de la Police nationale est dans la gêne.
A 8h22 ce vendredi 11 janvier 2019 sur France Inter, Eric Morvan déclare à propos "d'une certaine fracture de la société française qui se gère à coup de cagnotte" en semblant lire un texte :

"La police nationale n'a pas besoin de cagnotte, j'en ai pas besoin, les policiers n'en ont pas besoin (...) s'il y a de la générosité dans ce pays, manifestons-là à la recherche médicale, à l'enfance en danger (...) les policiers n'ont pas besoin de cagnotte (...) le CEVIPOF * indique que la police nationale jouit d'une bonne image dans le pays".

Sur France Inter à 8h22.


Puis il retwette la publication de France Inter de ce passage de l'interview. Mais à 14h25 sur le compte officiel de la Police nationale sur Twitter, il publie :

"La police nationale est très sensible à toutes vos marques d’attention envers ses personnels et notamment ses blessés. Merci à tous ceux qui les ont généreusement manifestées. Elle a aussi besoin de respect et d’esprit civique, dans la crise comme au quotidien".

Sur Twitter à 14h25.
 

A ce jour, la cagnotte « pour les blessés des forces de l'ordre »  a dépassé 1.421.528,02 € de dons


Deux cagnottes, deux poids, deux mesures

Lancée par Renaud Muselier, président LR de la région Sud le mardi 8 janvier 2019, la cagnotte « en faveur des policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers blessés au cours des débordements que notre pays subit depuis le début du mois de novembre » fait écho à la cagnotte lancée le dimanche 6 janvier 2019 par la belle-soeur de Christophe Dettinger.

La cagnotte pour le Boxeur a récolté près de 120.000 € au moment de sa fermeture arbitraire le 8 janvier par la plateforme Leetchi, filiale du Crédit Mutuel, qui indique que les fonds récoltés serviront uniquement à payer les frais d'avocat pour la défense de Christophe Dettinger. 

La cagnotte pro-forces de l'ordre sera elle entièrement reversée à l'Amicale de la police nationale, une association d'entraide qui oeuvre pour tous les agents du ministère de l'Intérieur, policiers, gendarmes, pompiers, membres de la Sécurité civile ou agents techniques, scientifiques et administratifs. 

 

* CEVIPOF : le Centre de recherches politiques de Sciences Po sous la double tutelle de l'IEP Paris et du CNRS.





Communiqué de l'association  L'Amicale de la police nationale le 10 janvier 2019
Communiqué de l'association L'Amicale de la police nationale le 10 janvier 2019



Cet article cite : DGPN, paris, police nationale, éric morvan



Nouveau commentaire :
Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Paris Tribune | Grand Paris | National | International | Maohi Tribune | Fontenay Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités dans Paris Tribune | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris



Publicité