Connectez-vous S'inscrire
Menu

La pré-plainte en ligne avant d'aller au commissariat avec les justificatifs demandés

Paris et l'Ile-de-France : un dispositif contre les atteintes aux biens (vol de téléphone portable, escroquerie ou abus de confiance, dégradations ou destructions de biens privés, etc...)


Contactée sous 24h, la victime obtient un rendez-vous dans le service de police de son choix pour finaliser son dépôt de plainte.




06/02/2013 - 10:59


        

Le dépôt de plainte poursuit son évolution avec la pré-plainte en ligne (PPEL), expérimentée entre le 13 mars 2012 et le 31 décembre dans 12 commissariats des Hauts-de-Seine et celui du 15e arrondissement de Paris.
3600 pré-plaintes ont été adressées via le site Internet, parmi lesquelles 2715 ont été prises en compte par le commissariat (certaines déclarations, comme pour les pertes d’objets, ne relevant pas du dépôt de plainte ou ne concernant pas des atteintes aux biens).

2e phase du déploiement de la Pré-plainte en ligne en Ile-de-France

Après le 3e district parisien en janvier 2013 (5e, 6e, 7e, 13e, 14e et 15e arrondissement ainsi que dans le département des Hauts-de-Seine 92), c'est au tour du 1er district de Paris (1er, 2e, 3e, 4e, 8e, 9e, 16e et 17e arrondissement et dans le département du Val-de-Marne 94) de voir, depuis le 4 février 2013, le déploiement de la pré-plainte en ligne.
Le 4 mars 2013, il sera généralisé à l’ensemble de la capitale et de son agglomération.

Ce dispositif permet à une victime d'une atteinte aux biens (vol de téléphone portable, escroquerie ou abus de confiance, dégradations ou destructions de biens privés, etc.) commise par un auteur inconnu d'effectuer une déclaration en ligne, sur le site :

www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr

Les avantages pour le plaignant :

• Plus de liberté : il choisit lieu où il se rendra pour signer sa plainte au sein d’un commissariat de police (ou d’une brigade de gendarmerie).
Il peut signaler les faits depuis son lieu de vacances et se présenter, à son retour, au commissariat de police (ou à la brigade de gendarmerie) de son choix pour confirmer sa plainte.
Il dispose d’un délai de 30 jours à partir de l’accusé de réception de sa pré-plainte pour la signer.

• Un accueil privilégié : il est reçu par un policier (ou un gendarme) qui connaît sa situation et répond à toutes ses interrogations sur le traitement et le suivi de sa plainte.

• Un gain de temps : le plaignant n’attend plus au commissariat de police (ou dans la brigade de gendarmerie) : il se présente au jour et à l’heure fixés avec l’ensemble des justificatifs nécessaires qui lui ont été préalablement demandés, et est rapidement reçu.

IMPORTANT :
Ce service en ligne ne se substitue en aucun cas à l’appel en temps réel aux services de police.
En cas d’urgence, composez le 17 ou le 112.


Source : Service de la communication de la Préfecture de police.




Actualités 1er arrondissement | Actualités 2e arrondissement | Actualités 3e arrondissement | Actualités 4e arrondissement | Actualités 5e arrondissement | Actualités 6e arrondissement | Actualités 7e arrondissement | Actualités 8e arrondissement | Actualités 9e arrondissement | Actualités 10e arrondissement | Actualités 11e arrondissement | Actualités 12e arrondissement | Actualités 13e arrondissement | Actualités 14e arrondissement | Actualités 15e arrondissement | Actualités 16e arrondissement | Actualités 17e arrondissement | Actualités 18e arrondissement | Actualités 19e arrondissement | Actualités 20e arrondissement | Actualités de Paris | Actualités Préfectures | Actualités Ile-de-France | Actualités nationales | Actualités internationales | Actualités des Livres | Le journal | Actualités du Journal Officiel | Actualités des Sports | Actualités des Ventes aux enchères | Ephéméride | Bien-être Sciences Environnement | ParisTribunoscope | La rédaction | Ils sont cités | Contenus sponsorisés

Publicité


Publicité


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com