Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune
Actualités

Le Macho de l'année 2011 est ...

La proclamation du Macho de l'année 2011 par l'association féministe "Les Chiennes de garde" dans le 18e arrondissement de Paris.


Les Chiennes de garde occupent le Divan du Monde, une salle de concerts branchée située au pied de la butte Montmartre dans le 18e arrondissement, pour y proclamer le Macho de l’année 2011.


        

Le Macho de l'année

Avec 41% des voix, le Macho de l’année 2011 est …Jean-Claude Elfassi, célèbre photographe paparazzi. Il reçoit ainsi le blâme des membres de l'association Chiennes de garde pour une déclaration publique faite en 2010, sur la chaîne direct 8 pendant l’émission Morandini à propos des femmes n'hésitant pas à rendre publique une condamnation pour violences conjugales : "C’est des salopes qui n’ont rien d’autre à faire […] c’est des amoureuses éconduites." Pour la 3e année consécutive, Florence Montreynaud, fondatrice et "cheffedemeute" des Chiennes de garde, décerne le titre de "Macho de l'année", le 7 mars 2011 au Divan du monde dans le 18e arrondissement, accompagnée de Fatima Lalem, adjointe au Maire de Paris chargée de l’égalité femme/homme. Elle prévient : "Les machos nous trouveront quand ils insulteront des femmes qui demandent réparation." Cette distinction n’a pas d’autre fonction que celle de dénoncer le machisme ambiant qui s’exprime parfois sans complexe sur la place publique.
Il faut croire que les propos machistes ne sont pas rares : une phrase par semaine en moyenne est dénoncée comme telle auprès de l’organisation féministe. Celle-ci a donc eu l’embarras du choix pour sélectionner 8 de ces déclarations, soumises aux votes des membres de l’association, issues des paroles répertoriées avec une connotation misogyne.
© Benicce - Fotolia.com
© Benicce - Fotolia.com

Les dauphins du Macho de l'année

Jean-Claude Elfassi n’est pas le seul à être épinglé pour des paroles misogynes.
7 autres personnalités s’attirent les foudres des féministes. Citons les deux dauphins,
- l’humoriste Jean-Marie Bigard pour avoir dit "Lorsque je lance sur le plateau de Cauet : "Elle est redevenue baisable", en parlant de Christine Bravo, qui a perdu 30 kilos, c’est un moyen d’être gentil",
- Hugo Desnoyer, le "boucher des stars" fournissant notamment le Palais de l’Elysée, pour avoir répondu à la question posée "Comment un bon boucher choisit-il une bonne viande ?" en ces termes : "C’est un petit peu comme quand tu es dans la rue, quand tu regardes une belle fille passer, ça t’interpelle le regard, tu commences à regarder les formes de la bête, les croupes, l’arrière-train s’il est bien développé, et après, il faut réussir à les toucher…" .
Ils sont suivis de près par 5 autres figures qui partagent un certain rayonnement médiatique mais chacun dans un champ d’activité très différent. Cette diversité sert le propos des Chiennes de garde qui tiennent à montrer que le machisme est omniprésent, dans toutes les strates de la société.
© Artsem Martysiuk - Fotolia.com
© Artsem Martysiuk - Fotolia.com

La liste de machos

Par ordre décroissant des votes, les propos dénoncés comme "machos" reviennent au chanteur Alain Souchon, retenu pour cette déclaration : "Une fois dans sa vie, un homme va voir les putes, c’est comme ça, tous. Ca, c’est normal dans la vie d’un homme […] il y a une prostituée qui lui passe devant et lui fait les yeux doux. Sa femme doit comprendre que ce n’est pas grave pour son couple."
Vient ensuite l’avocat Georges Kiejman qui a affirmé à propos de la magistrate Isabelle Prévost-Desprez : "[…]son rouge à lèvres débordant, le poids qu’elle a pris et qui la rend plus humaine que la harpie desséchée qu’elle a été."
L’écrivain Yann Moix est quant à lui réprouvé par l'association pour avoir dit : "La Suisse ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires : la Suisse se prête au plus fort."
En avant-dernière position se trouve Thierry Roland qui répond à la question posée "Alors, les Bleus, ça rime avec pute ? " par l’affirmation "Non, homme, ça rime avec pute."
Enfin, les votants ont réservé quelques voix réprobatrices à la déclaration du ministre Eric Besson concernant l’une des ses collègues : "Vous vous attendiez à voir en chair et en os Nathalie Kosciusko-Morizet mais connaissant Nathalie, ça n’aurait pas été trop en chair."
© cyrano - Fotolia.com
© cyrano - Fotolia.com

La misogynie, un sentiment sexiste ravageur

Si chacun est libre d’apprécier le degré de gravité de chacune des déclarations retenues par les Chiennes de garde, ne faisons pas de jaloux et suivons Fatima Lalem quand elle déclare "De toute façon, ils sont tous gratinés." Et d’ajouter au sujet de Jean-Claude Elfassi, proclamé Macho de l’année 2011 : "Ce ne sera pas le premier ni le dernier".
Il ressort de cette sélection opérée par l’association féministe Chiennes de garde que le machisme est multiforme, allant de la boutade ambigüe à des déclarations violentes, et qu’il s’exprime sans complexe dans la bouche d’hommes, qu’ils soient humoristes, religieux, politiques, bouchers, paparazzi, entraîneurs de football, chanteurs, écrivains. Bien sûr, la liste n'est pas exhaustive. On peut d’autant plus craindre les répercussions de ces manifestations de misogynie lorsque celles-ci sont le fait de personnalités médiatiques et qu’elles surgissent lors d’émissions de télévision grand public ou dans les pages de journaux à grand tirage.
Ce qui frappe, c’est le naturel avec lequel ces paroles sont prononcées. Naturel pervers qui, l’air de rien, banalise le machisme, souvent sous couvert d’humour.
Le Prix du Macho a trouvé sa raison d'être.
© Jacques Palut - Fotolia.com
© Jacques Palut - Fotolia.com



La rédaction avec la participation de Souen Léger
10/03/2011 - 10:13


18e arrondissement actus





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com