Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



31/07/2009 - 18:22
Mariam Slimani et Iman N.J.E
        

Le Maroc dans toute sa diplomatie près de la place Vendôme

Première Tribune



A l'occasion de la Fête du Trône, l'ambassadeur marocain à Paris SEM ElMostafa Sahel convie tous les représentants politiques des pays du monde, sans aucune exception. Une initiative qui ne fait que démontrer l'art relationnel marocain.



Une réception privée

Jeudi soir, le beau monde artistique et politique de Paris et d'ailleurs est invité au Nouveau Westin, rue de Castiglione.

La réception organisée par l'ambassade marocaine en France est privée : une invitation est nécessaire pour entrer. Et pour cause, de très grandes personnalités sont réunies après "s'être longtemps perdues de vue", comme l'écrivain Mohamed Baghdadi et le journaliste Hamid Barrada.

400 à 600 personnes assistent à la réception, d'après le nombre d'invitations empilées à l'entrée. Et quel plus beau décor que le prestigieux hôtel Westin, un décor d'or et de marbre qui se lie admirablement avec le faste des caftans des jeunes femmes marocaines.

La majorité des ambassadeurs étrangers à Paris sont présents. Le cadre est propice aux discussions : il n'est pas étonnant de voir discuter un attaché militaire indien avec son homologue japonais, ou bien un artiste marocain tel que Hamidou avec l'ambassadeur du Maroc. Des projets de collaboration professionnelle entre Etats sont même évoqués.
Le Maroc dans toute sa diplomatie près de la place Vendôme

La diplomatie à la marocaine : une convivialité irréprochable

Charmeur et séducteur, le Maroc est avant tout un pays ami de l'Europe. Et qui dans le monde ne connaît pas ce pays, qui fait tant parler de lui pour sa chaleur humaine et ses merveilleux plats ? Le pays, dont environ 3% de sa population vit en France, est devenu ces dernières années une destination touristique prisée des people et des retraités.

Avec à ses côtés son épouse et l'attaché militaire le Colonel Major Abdelkrim Nhamoucha, SEM Elmostafa Sahel, habillé de la tenue traditionnelle marocaine (jellaba, terbouch et babouches), accueille ses invités de prestige sur un tapis rouge, devant les portraits des chefs de l'Etat français et marocain disposés à l'entrée.

Le buffet, à la hauteur de la réputation de la gastronomie marocaine, ne laisse personne de marbre. Un constat confirmé par l'affluence des invités autour des plats de couscous, tajines aux pruneaux et pâtisseries au miel particulièrement appréciées.

"Tous ici n'auraient manqué la réception pour rien au monde", nous confie Khadija Baghdadi, l'épouse de l'écrivain Mohamed Baghdadi, qui poursuit : "Ils ne sont pas déçus, et nombre de marocains ont mis de côté leurs griefs contre le gouvernement marocain, comme le journaliste Hamid Barrada".

Aucune personnalité n'a été oublié : les amis du Maroc, tels Valéry Giscard d'Estaing et Sa Majesté l'Impératrice d'Iran, ou encore les patrons de grandes entreprises sont là pour assister à l'évènement.
Sa Majesté l'Impératrice d'Iran
Sa Majesté l'Impératrice d'Iran

Un écho aux festivités au Maroc même

Cette réception est officiellement organisée en l'honneur des 10 ans de l'intronisation de Sa Majesté le Roi Mohamed VI du Maroc, mais elle célèbre aussi la fête nationale du pays qui a lieu le 30 juillet.

Dans les pays du monde entier où le Maroc tient une ambassade, une réception en grande pompe a lieu. Alors que dire des manifestations qui ont eu lieu dans le pays même ? A l'image de la célébration d'un mariage traditionnel, la Fête du Trône dure 3 jours pendant lesquels les marocains célèbrent leur roi.

A 21h30 heure marocaine (23h30 heure française), celui qui a succédé en 1999 à Hassan II prononce le jour son traditionnel discours pour la Fête du Trône. Ainsi promeut-il le développement de l'Etat marocain avec la fixation de nouveaux objectifs à atteindre en 2013.

Il met l'accent sur sa "satisfaction d'avoir lancé l'Initiative Nationale pour le Développement Humain", une initiative créatrice d'emplois et soutenant des micro-projets, n'éludant aucun secteur dans son discours. A la parole, il ajoute le geste. Un serveur de thé présent à la réception nous raconte : "alors que chaque année, il amnistie 1.000 à 2.000 prisonniers marocains, il en a amnistié cette année 24.000, soit 12 fois plus."

Une innovation qui rappelle que l'Etat marocain attache beaucoup d'importance à son image.
Des journalistes marocains en exil
Des journalistes marocains en exil

Ainsi, la Fête du Trône offre aux 34 millions de marocains l'occasion de renforcer la position de leur pays sur la scène internationale. Serait-ce finalement le secret de la diplomatie à la marocaine ?



Les faits dans le 1er arrondissement de Paris | Les opinions dans le 1er arrondissement de Paris | Flash Paris 01


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.