Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Le choix de Nicolas Sarkozy en 2012


Que ferait donc Nicolas Sarkozy en 2012 ?


12 Avril 2010 - 12:37
     

(c) chandelle - fotolia
(c) chandelle - fotolia
Suivant l'exemple des Etats-Unis où les candidats à l'élection présidentielle se préparent longtemps à l'avance pour se jeter dans la bataille deux ans avant le jour J, les candidats français à la présidentielle de 2012 se lancent également un à un - avec le sens de l'organisation à l'américaine en moins. Fin 2009, les paris s'ouvrent pour savoir si oui ou non Nicolas Sarkozy briguera un deuxième mandat ou pas, mises alimentées par les propos de son épouse Carla préférant que son mari ne se représente pas. Depuis, l'eau coule sous le Pont des Soupirs…
Que ferait donc Nicolas Sarkozy en 2012 ? S’il ne se représente pas à l’élection présidentielle, quelle pourrait être sa nouvelle base pour continuer de peser dans le débat public ? L’élection du prochain Président du Conseil européen (à ne pas confondre avec la présidence du Conseil de l'Union européenne, encore appelée présidence de l'Union européenne) doit justement avoir lieu en…2012.
Lorsqu'il préside pendant six mois le Conseil de l'Union européenne de juillet à décembre 2008, le président Nicolas Sarkozy fait plutôt du bon travail, à l’aise pour résoudre le nœud russo-georgien comme pour prendre les mesures qui s’imposent lors de la crise financière. Même l’Union pour la Méditerranée part sous les meilleurs auspices grâce à lui. Il n'y a que lors des Jeux Olympiques organisés à Pékin en août 2008 que le président Sarkozy commet un beau raté. Chaque pays européen a fêté dans son coin ses médaillés olympiques au lieu de fêter tous ensemble la victoire de l'Europe ! L'occasion était pourtant en or, comme les médailles. Un rapide calcul permettait de se rendre compte que les médailles européennes étaient supérieures en nombre aux médailles chinoises ou américaines.
Cette première expérience à la tête de l'Union européenne effectuée, et si le président français se préparerait à endosser la fonction de Président de l'Europe, à savoir le tout nouveau poste de Président du Conseil européen ? Une belle perspective de carrière à l’international où tout reste à faire, et un mandat prestigieux, loin des querelles gauloises, que Nicolas Sarkozy a certainement déjà repéré, tandis que de plus en plus de monde s’accorde à reconnaître que le destin de la France se joue davantage à Bruxelles qu’à Paris.


Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris et nouvelle étudiante à l'INALCO depuis la rentrée universitaire... En savoir plus sur cet auteur




D'autres articles / More stories
< >

Actu des Institutions | Mā'ohi Tribune | Départements et régions de France | France Débats | France pratique



Publicité