Connectez-vous S'inscrire
Menu

Le coq et les reliques des saints patrons de Paris ont péri par les flammes

Le coq reliquaire du sommet de la flèche de la cathédrale Notre Dame a fondu dans le feu.

Le coq avec ses trésors, des objets qui protégeaient les Parisiens, ont été définitivement perdu dans l'incendie.

16 Avril 2019 - 15:30
        

Le coq au sommet de la flèche de Notre-Dame de Paris a disparu dans les flammes avec les reliques des saints patrons de Paris qu'il contenait © jebulon licence CC.0
Le coq au sommet de la flèche de Notre-Dame de Paris a disparu dans les flammes avec les reliques des saints patrons de Paris qu'il contenait © jebulon licence CC.0
Peu de monde savait qu'il contenait un véritable trésor : le coq perché au sommet de la flèche de la cathédrale Notre Dame de Paris, ornement construit par Viollet-Leduc au XIXe siècle, contenait jusqu'en 1925, date des débuts des travaux de rénovation, de la poussière d'os d'origine inconnue. A la fin des travaux en 1935, celle-ci est remplacée par un tube en étain contenant les reliques des saints patrons de Paris, Saint Denis et Sainte Geneviève, ainsi qu'une des épines de la Sainte Couronne.
 

Saint Denis saint patron de Paris

Saint Denis fut le premier évêque de Paris, après y avoir construit la première cathédrale. Envoyé de Rome pour évangéliser la Gaule, il serait mort décapité vers 250 et enterré en secret sous le sol de l'actuelle basilique-cathédrale de Saint-Denis, en Seine Saint-Denis (93).
 

Sainte Geneviève sainte patronne de Paris

Sainte Geneviève de Paris est à l'initiative du culte de Saint Denis et oeuvre pour la construction de la basilique de Saint-Denis. Née vers 420, admise jeune dans le rang des vierges consacrées, elle hérite à 20 ans de la fonction de son père et siège au conseil municipal de Paris. Le royaume des Francs est romanisée. Victime de racisme de la part des citoyens Romains du fait de ses origines Franques, Geneviève (Genovefa en langue Franque) sert d'intermédiaire et de négociatrice entre Lutèce et le roi des Francs Childéric à qui elle demande de préserver la paix sociale.

Lorsque la nouvelle de la pénétration en Gaule d'Attila affole les populations, Geneviève entraîne femmes et enfants dans une action de prières, et alors que les hommes qu'elles exhortaient de rester au lieu de fuir, se sentant humiliés, veulent se débarrasser d'elle. Elle doit la vie à un archidiacre d'Auxerre, envoyé avec des présents par l'évêque Germain. Il arrive à Paris au moment où la foule veut l'éliminer. Comme elle l'avait prédit, Attila contourne Paris, ville peu importante à cette époque là. Paris est sauvé.

Clovis, le fils de Childéric, a 15 ans quand son père meurt. Ayant compris l'intérêt commercial et stratégique de Lutèce, il veut faire de la ville le futur fleuron de son empire. Il ne la dévaste donc pas et fais son siège, laissant Geneviève organiser seule, en dépit du blocus franc et en utilisant sa fortune, le ravitaillement de la population, la gestion de Paris et la distribution de céréales, vendant aux riches, donnant aux pauvres.

C'est à cette période que Clovis promet de se convertir au christianisme s'il remporte une bataille contre les Alamans (les Alémaniques dans la future Allemagne du sud dont l'Alsace). Il gagne. Il se convertit. Il s'installe à Paris avec l'accord enthousiaste des Parisiens.

Geneviève meurt à 90 ans, Clovis à 45 ans. Geneviève enseignait, non la punition de l’enfer, mais les joies du ciel.

En 1793, les Révolutionnaires anti-religion brûlent les reliques de Sainte Geneviève et les dispersent dans la Seine. Toutes ? Non. Car l'une des reliques se trouvait dans le coq au sommet de la flèche de Notre-Dame de Paris.
 

Apprendre à faire sans

Avec la disparition des reliques des saints patrons de Paris et de l'une des épines de la Couronne Sainte symbolisant la Passion, les Parisiens vont devoir apprendre à faire sans le coq au sommet de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chantier de rénovation devait initialement durer jusqu'en 2022. Avec l'incendie, c'est en dizaines d'années qu'il faut désormais compter avant que tout redevienne, du point de vue architectural, comme avant.


Source : http://saintdenis.paroisse.net

 

En savoir plus







D'autres articles / More stories
< >

Mardi 19 Février 2019 - 14:50 Karl Lagerfeld est décédé

Mercredi 6 Février 2019 - 20:00 L'Arrondissement du Louvre, le Berceau de Paris

Journal Paris Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Fontenay Tribune | Maohi Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités | Journal du 1er arr. | Journal du 2e arr. | Journal du 3e arr. | Journal du 4e arr. | Journal du 5e arr. | Journal du 6e arr. | Journal du 7e arr. | Journal du 8e arr. | Journal du 9e arr. | Journal du 10e arr. | Journal du 11e arr. | Journal du 12e arr. | Journal du 13e arr. | Journal du 14e arr. | Journal du 15e arr. | Journal du 16e arr. | Journal du 17e arr. | Journal du 18e arr. | Journal du 19e arr. | Journal du 20e arr.


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et l'un des vingt arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.