Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



30/03/2010 - 14:06
        

Le dispositif « Cœur de Paris » essaime au cœur du 8ème

Huitième Tribune



La distribution de rue de l’aide alimentaire « Coeur de Paris » du Centre d’Action sociale de la Ville de Paris au Père-Lachaise prendra la forme dans le 8ème de repas assis dans le restaurant social de la rue Maleville cohabitant avec une halte-garderie.



Conformément au vœu voté en conseil d’arrondissement le 16 mars à la majorité, l’unique élue socialiste s’étant abstenue, Martine Mérigot de Treigny expose le problème au Conseil de Paris siégeant le 29 mars en formation de Conseil Général.

Le chassé-croisé entre la fermeture à 17h30 de la halte-garderie et l’ouverture de 17h30 à 19h du restaurant social, pour le futur service de 140 repas quotidiens à des personnes sans domicile ou logées à l’hôtel, soulève des interrogations. La question des horaires du personnel et le nettoyage des lieux a notamment fait partie des débats en conseil d'arrondissement.
En lieu et place du restaurant Emeraude rue Maleville, l’élue de l'UMPPA propose une autre adresse : le 127 rue du Faubourg Saint-Honoré. Pour Martine Mérigot de Treigny, ce lieu, selon nos informations d'anciens locaux administratifs dans lesquels, grâce à Paris Habitat, l’association Emmaüs gère un centre d’hébergement en attendant leur transformation en 20 logements sociaux, serait plus approprié et compléterait le dispositif d’aide alimentaire « Cœur de Paris » en direction des plus démunis, signalés par un travailleur social ou inscrits par des associations.
(c) David M. : le 11 rue Maleville, une halte-garderie
(c) David M. : le 11 rue Maleville, une halte-garderie

Olga Trostianky, Adjointe au Maire de Paris chargée de la solidarité et Vice-présidente du Conseil Général, tient à la rassurer : un « battement d’½ heure est prévu » entre la fermeture de la halte-garderie et l’ouverture le soir du restaurant, et « un soin tout particulier sera apporté à l’entretien des locaux. »
Olga Trostianky
Olga Trostianky

François Lebel, le maire du 8ème, reste dubitatif. Souhaitant revoir le dispositif, il fonde son intervention sur la question de l’hygiène à voir « avec la direction des crèches ». Il dénonce au passage une confusion des genres « entre l’accueil de la petite enfance et l’accueil des personnes sans abri ».
François Lebel
François Lebel

L’exécutif parisien n’apporte pas de réponse au sujet du 127 rue du Faubourg Saint-Honoré, une proposition faite oralement. L’UMPPA maintient son vœu. Lors du vote, il est rejeté.
Le dispositif « Cœur de Paris » au cœur du 8ème devrait bientôt entrer en service. Il reste aux élus à annoncer aux habitués que leur restaurant préféré ouvrira le soir, 7 jours sur 7, pour d’autres personnes en difficulté.
(c) David M. : le 11 rue Maleville, un restaurant Emeraude
(c) David M. : le 11 rue Maleville, un restaurant Emeraude


Les faits dans le 8e arrondissement de Paris | Les opinions dans le 8e arrondissement de Paris | Flash Paris 08


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.